fbpx

Manuel MetaSynth

Applications uniques pour les artistes et les musiciens

Ce manuel de référence fournit une documentation détaillée sur les fonctions, les caractéristiques, les comportements et l'interface utilisateur de MetaSynth. Il est disponible en plusieurs langues via DeepL AI translation. Pour changer de langue, cliquez sur la liste en bas du navigateur. Chaque section peut être revue au besoin pour vous aider à améliorer votre maîtrise. Cependant, il y a quelques éléments qui méritent d'être compris lorsque vous lisez l'une de ces sections. 

L'organisation générale de MetaSynth

L'interface utilisateur de MetaSynth est composée de deux zones principales, le Éditeur d'échantillons en haut et le XEditor en dessous de lui. 

Le site Éditeur d'échantillons est un utilitaire d'édition audio qui permet d'enregistrer, d'éditer et de restituer des données audio en un seul endroit. Il est disponible à tout moment. L'échantillon actuel peut être édité, utilisé comme entrée pour des salles telles que la salle des effets, le filtre d'image ou le synthétiseur de spectre, comme emplacement de rendu de sortie de la plupart des salles, et comme éditeur d'échantillon dans la salle de montage.

Le site XEditor affiche les outils de la pièce Salle d'effets, Image Synth, Image Filter, Spectrum Synth, Sequencer ou Montage. L'éditeur spécifique de chaque salle est accessible en cliquant sur son nom en haut de la fenêtre de l'application, de la même manière que les onglets que l'on trouve dans d'autres applications. 

Des fenêtres popup supplémentaires permettent de créer et d'éditer des synthés et des samplers. Elles sont lancées via les boutons de sélection et d'édition des instruments dans les salles Image Synth et Sequencer.  

En outre, il existe un éditeur MIDI optionnel appelé Xx qui peut importer des fichiers de séquences MetaSynth et exporter ses fichiers Montage Room. (La mise à jour de Xx par CTX est en cours de développement ; surveillez les mises à jour et les annonces à l'adresse suivante uisoftware.com.)

Le projet MetaSynth CTX

A MetaSynth CTX project is basically a directory containing several folders of various content, all collaborating to provide elements in the goal of making a complete music piece within the montage room. There are required folders like IS Sounds, Sounds, and Effects & Resources, but any number of folders can be freely added to suit the customer’s needs. For example, instruments specific to a project could be added to an Instruments subfolder.   This allows MetaSynth to seamlessly manage presets and other files on a per-project basis, making it easier to work on multiple projects.

Note : Les nouveaux projets commencent en mono, pour travailler en stéréo (en couleur), vous devrez cliquer sur cette icône grise "mono" dans chacune des pièces pour la changer en icône rouge+verte. Dans l'Image Synth, cela doit être fait AVANT d'ouvrir un fichier image. Sinon, elle se chargera en jaune (centrée).

Renommer le projet

Par convention, le nom du dossier du projet doit correspondre au fichier principal de préréglage du SI ainsi qu'au fichier de montage.. Par exemple, si MySong est le nom du dossier du projet, le fichier MySong.presets contiendra les éléments Image Synth, et MySong.mont stockera le montage final. S'il y a plusieurs fichiers .mont et .presets, celui qui correspond au nom du dossier sera utilisé. Par conséquent, si vous renommez le dossier du projet, assurez-vous de renommer les fichiers et les dossiers qu'il contient pour obtenir les meilleurs résultats. Il est possible d'utiliser et d'ouvrir manuellement d'autres fichiers de montage (par exemple, pour différentes versions d'un morceau), mais le seul montage correspondant au nom sera ouvert automatiquement lors du chargement d'un projet. 

Des paquets .presets supplémentaires peuvent être placés dans le projet à des fins d'expérimentation ou de stockage ou pour fournir d'autres sons. Toutefois, ils ne peuvent pas être utilisés directement comme images dans le montage, car la salle de montage ne charge que la banque de préréglages correspondant au nom. Pour les utiliser en tant que fichiers sonores rendus, rendez le préréglage IS alternatif dans le dossier Sounds et utilisez-les comme vous le feriez avec des Sounds provenant de n'importe où.

Note : La fréquence d'échantillonnage est une propriété du fichier Montage d'un projet qui est définie une fois. MetaSynth utilisera automatiquement cette fréquence à l'ouverture d'un dossier de projet. Elle est affichée et peut être modifiée dans Préférences. Changing the sample rate will require re-rendering of all presets and sequences, and sound files used in Montages and Instruments must match the new sample rate.  Therefore, it is advisable to set it at the beginning of a project and avoid changing it later.  

Au lancement de MetaSynth, le dernier projet utilisé est ouvert par défaut.

Structure des dossiers du projet

Les dossiers suivants sont créés lors de la création d'un projet :

  • <nom du projet>.presets - le fichier groupé de préréglages par défaut pour le projet. Vous pouvez également utiliser d'autres bibliothèques de préréglages
  • IS Sounds - MetaSynth placera automatiquement les sons rendus par Image Synth ici.
  • Séquences - Placez les séquences de la salle des séquenceurs ici. Les fichiers de la Sequencer Room doivent être placés dans ce dossier pour être disponibles au montage. MetaSynth rendra automatiquement les séquences et placera leurs fichiers audio dans ce dossier également.
  • Sons - Mettez ici d'autres fichiers audio de la même fréquence d'échantillonnage que le projet.  
  • Spectres - Mettez les séquences Spectrum Synth ici. Les fichiers Spectrum Synth doivent être placés dans ce dossier pour être disponibles au montage. MetaSynth les rendra automatiquement et placera leurs fichiers audio dans ce dossier.
  • Effets et ressources - stocke ici les paramètres d'effets par défaut, vos propres variations d'effets particuliers et tous les fichiers divers. Lors de la création d'un nouveau projet, tous les paramètres d'effets actuels sont enregistrés dans ce dossier.

Integration with Xx

Xx can now create MetaSynth a project folder to contribute assets.

Caractéristiques spéciales de l'interface utilisateur de MetaSynth CTX

U&I Software a développé des commandes d'interface utilisateur spéciales qui présentent des caractéristiques uniques supplémentaires.

Champs numériques

Les champs numériques dans MetaSynth ont quelques propriétés particulières. Vous pouvez cliquer sur un champ numérique et entrer une nouvelle valeur en la tapant. Pour terminer la saisie du texte, vous doit appuyez sur la touche Retour ou Entrée. 

Vous pouvez également faire glisser verticalement pour augmenter ou diminuer la valeur. L'option-glisser multipliera la résolution des incréments par un ordre de grandeur. Pour une précision encore plus grande, vous pouvez utiliser Option+Shift. Cette augmentation de la résolution fonctionne également avec les curseurs et les curseurs numériques.

Conseils pour les outils

Il existe une zone d'affichage d'info-bulles en bas au centre de la fenêtre MetaSynth (et aussi de l'éditeur d'instruments) qui affiche les informations utiles lorsque le curseur est placé sur une zone ou un contrôle. Il peut s'agir des noms des boutons et autres contrôles, des raccourcis clavier, des valeurs numériques, etc. 

Indicateur de niveau

L'indicateur de niveau en bas à droite indique le niveau audio lors de la prévisualisation des sons, et lors de leur rendu dans l'éditeur d'échantillons.

Lorsque le  Préférences > Gestionnaire de débordement est réglé sur MIN Ceil, la compression de la plage dynamique est désactivée. Par conséquent, le rouge dans les indicateurs de niveau indique que l'audio est écrêté.

Lorsque le Préférences > Gestionnaire de débordement est réglé sur Plafond continuLa compression de la plage dynamique est activée. Par conséquent, le rouge dans les indicateurs de niveau indique que la compression est appliquée pour éviter l'écrêtage. Dans la plupart des cas, la compression intégrée devrait être transparente, mais si elle s'avère indésirable, ouvrez la boîte de dialogue Préférences et réglez le gestionnaire de débordement sur MIN Ciel.

Remarque : En raison de la nature de ce type de synthèse, il existe des cas où l'audio peut être écrêté ou déformé pendant les étapes de traitement intermédiaires sans que l'indicateur de niveau de sortie ne passe au rouge.

Clé de contrôle

Dans MetaSynth CTX, la touche Control elle-même fait généralement apparaître les menus contextuels de MetaSynth. Par exemple : Dans la plupart des pièces, la touche Contrôle seule fait apparaître le menu Edition. Les détails suivants montrent comment la touche Contrôle peut être utilisée dans différents contextes.

Généralités

La commande affiche le menu d'édition

Contrôle+Option+Commande Affiche le menu Fichier

Synthèse d'images 

Contrôler l'affichage de la fenêtre pop-up de l'ensemble des outils

Contrôle+Commande Affiche le menu contextuel d'édition

Contrôle+Option Joue la note

Éditeur d'échantillons

Contrôle+Option Zone d'échantillon : Affiche le raccourci du menu Filtre

Sequencer et Spectrum Synth

Control+Option Joue une note/joue un événement unique

Salle de montage 

Contrôle-clic sur un événement : Fournit un sélecteur de changement de source. Ce sélecteur ne peut changer la source que dans la catégorie de l'événement. 

    Ailleurs : Affiche le menu d'édition, comme d'habitude.

Unités de temps

Basé sur le tempo : Mesures, battements et ticks

Plusieurs fonctions reposent sur des unités de temps relatives au tempo de l'audio chargé. Cela peut faciliter la sélection et permettre aux effets basés sur le temps, comme les délais, de rester musicalement synchronisés. Il est donc utile de définir l'unité de temps tempo de l'échantillon chargé, et ses battements par mesure. Ce paramètre définit la longueur de l'unité de mesure la plus fine de MetaSynth, basée sur le tempo, le battement par mesure. tique. Un tick correspond à un 240ème de battement, quel que soit le taux d'échantillonnage audio.

Basé sur le temps : Minutes, secondes et échantillons

Les opérations d'édition d'échantillons exigent souvent un niveau de précision plus fin que les unités basées sur le tempo décrites ci-dessus. Dans ces cas, les commandes fonctionnent en termes de minutes, de secondes et d'échantillons. Naturellement, les valeurs d'un échantillon audio dépendront de la fréquence d'échantillonnage de l'échantillon audio chargé, qui est généralement déterminée par le réglage dans les préférences générales (documenté en dessous de).

Grilles

Chaque éditeur (l'éditeur d'échantillons et chaque XEditor individuel) dispose de fonctions de grille qui permettent de sélectionner des régions le long de limites musicalement utiles qui dépendent du tempo établi pour l'audio que vous éditez.  

Menu Render 

Le bouton de menu Render apparaît dans la plupart des fenêtres XEditor des pièces. Le contenu de ce menu varie d'une pièce à l'autre. En général, ce menu vous permet d'enregistrer l'état actuel du traitement en "mémoire", c'est-à-dire dans l'éditeur d'échantillons, ou sur "disque" sous forme de fichier audio.

Trois commandes de ce menu sont communes à la plupart des pièces :

Rendu à la mémoire (@)

Rendu dans l'éditeur d'échantillons. L'échantillon résultant est immédiatement visible et prêt pour d'autres modifications.

Rendu sur disque en tant que ("Mixer la séquence en tant que" dans la salle de montage) (^)

Effectue le rendu directement sur le disque à un emplacement choisi sous un nom spécifié. Couramment utilisé pour exporter du son vers un autre emplacement que le projet en cours.

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

Cette commande rend le son des différentes Rooms dans l'emplacement correspondant du projet, et enregistre le preset/séquence source d'où provient le son. Le son est nommé automatiquement et est toujours immédiatement disponible dans la salle de montage. Cette méthode doit être privilégiée lors de la création d'un morceau MetaSynth ; elle améliore considérablement le flux de travail créatif en gérant automatiquement tous les détails de gestion des fichiers.

Meilleures pratiques

Pour garantir une expérience optimale de l'utilisation de MetaSynth, nous pouvons vous recommander certaines procédures.

Créer un nouveau projet

La commande Nouveau projet est disponible dans le menu principal ainsi que le bouton de menu Montage File. Ceux-ci sont documentés plus en détail ailleursmais il est préférable de garder à l'esprit les points suivants.

  • Lors de la création d'un nouveau projet, le canevas qui se trouve actuellement dans le XEditor d'Image Synth sera le premier élément de la bibliothèque de préréglages par défaut d'Image Synth du projet. 
  • Assurez-vous que la fréquence d'échantillonnage que vous souhaitez utiliser a été définie dans les préférences. avant ajouter des fichiers sonores à votre projet. Cela garantira que tous les éléments sonores importés seront convertis à la fréquence d'échantillonnage du projet, car les fréquences d'échantillonnage mixtes ne sont pas prises en charge. (Ce n'est pas un problème avec les profondeurs de bits mixtes).

Correspondance de la fréquence d'échantillonnage

Lors de la création d'un projet, assurez-vous que la fréquence d'échantillonnage dans la boîte de dialogue Préférences correspond à celle de votre interface audio et de toute autre application audio pouvant être exécutée en arrière-plan. Cela permet d'éviter de nombreux comportements indésirables ou inattendus.

Comme indiqué ci-dessus, la modification de la fréquence d'échantillonnage d'un projet peut poser des problèmes si les fichiers sonores déjà importés dans Instruments ou le Montage ne sont pas également rééchantillonnés pour correspondre. Pour de meilleurs résultats, assurez-vous donc que la fréquence d'échantillonnage est correctement réglée au début d'un projet.

Sauvegarde

La sauvegarde d'un projet consiste principalement à sauvegarder son dossier projet dans son intégralité. Cependant, les instruments stockés dans le dossier d'application MetaSynth peuvent être utilisés dans n'importe quel projet. Veillez donc à sauvegarder également le dossier d'application, en particulier si vous avez utilisé des éléments installés de manière personnalisée dans votre Montage ou vos instruments.

Rendu

Lors du rendu des effets dans l'éditeur d'échantillons ou sur le disque.

L'éditeur d'échantillons

L'éditeur d'échantillons est le volet supérieur de la fenêtre MetaSynth. Pour une meilleure compréhension des connexions et du flux de travail de MetaSynth, il est recommandé d'effectuer les tutoriels fournis dans la documentation avant de s'aventurer trop loin dans la section de référence. Les tutoriels couvrent les connexions entre l'éditeur d'échantillons et les pièces individuelles, ainsi que certaines des particularités et des caractéristiques uniques de l'éditeur d'échantillons.

Principes de base de l'éditeur d'échantillons

Toutes les salles de MetaSynth sont connectées, d'une manière ou d'une autre, à l'éditeur d'échantillons qui est un environnement d'édition d'échantillons léger et facile à utiliser. Toutes les salles, à l'exception de la salle de montage, envoient leur sortie rendue à l'éditeur d'échantillons lorsqu'elles sont rendues en mémoire, tandis que d'autres (comme la salle des effets et le filtre d'image) prennent également leur entrée de l'éditeur d'échantillons. La plupart des commandes de la barre de menu principale s'appliquent à l'éditeur d'échantillons. La plupart des outils de l'éditeur d'échantillons s'appliquent à la zone sélectionnée de l'échantillon. S'il n'y a pas de sélection, les commandes s'appliquent à l'ensemble de l'échantillon.

L'affichage de la forme d'onde

La zone de contenu de l'éditeur d'échantillons est l'affichage de la forme d'onde. Lorsqu'un son est ouvert à partir d'un disque, ou rendu à partir d'une pièce, il est chargé dans la mémoire de l'éditeur d'échantillon et affiché dans l'affichage de la forme d'onde. Jusqu'à ce que vous sauvegardiez le son en tant que fichier, le son n'existe que dans la mémoire. Pour sauvegarder le son chargé, vous devez utiliser les commandes Save, Save As, ou Render & Save. 

Pour tirer le meilleur parti de l'interface utilisateur unique de l'éditeur Sample, notez les points suivants. 

Sélection

La sélection d'un segment d'une forme d'onde est gérée par le maintien de la touche Commande (⌘). L'ajout de la touche Shift permet de la modifier. Les points d'entrée et de sortie de la sélection sont affichés dans l'interface utilisateur en minutes/secondes/millisec.

  • La commande-glisser crée ou remplace la sélection.  
  • La commande-clic ou la touche "d" désélectionne (fait tomber) la sélection.
  • Commande-Majuscule-cliquez dans une zone non sélectionnée pour étendre la sélection à ce point.

Zooming

Pour effectuer un zoom avant ou arrière, maintenez la touche Option enfoncée (le curseur change), puis faites glisser vers la gauche ou la droite (pour effectuer un zoom avant ou arrière) à partir du point de la forme d'onde où vous souhaitez voir plus de détails (l'"origine"). 

Lorsque vous effectuez un zoom avant, l'origine se déplace vers le centre de l'affichage de la forme d'onde de l'éditeur Sample. Lorsque vous effectuez un zoom arrière, l'origine se déplace vers le centre jusqu'à ce que le niveau de zoom exige l'affichage des données de l'extrémité de l'échantillon. Vous pouvez également zoomer directement sur une partie sélectionnée en utilisant l'icône "Fit to screen".

Défilement

Pour faire défiler une forme d'onde zoomée, cliquez sur la forme d'onde et faites-la glisser vers la gauche ou la droite. Cela fera défiler la forme d'onde jusqu'à ce que la fin soit atteinte. Si la forme d'onde est complètement dézoomée, le fait de glisser n'aura aucun effet.

Types de fichiers pris en charge

Les types de fichiers sonores pris en charge en natif par MetaSynth sont AIFF (également appelé aif), .wav et .caf. MetaSynth peut également ouvrir de nombreux autres formats comme le mp3 via CoreAudio, mais il ne peut pas enregistrer dans d'autres formats que ceux pris en charge en natif. 

La plupart des formats de fichiers image sont pris en charge par CoreGraphics, le png étant le plus répandu. Les types de fichiers png et tiff prennent en charge les images à 16 bits par composant. 

Les événements Apple sont supportés pour les sons natifs et les formats d'image courants, ainsi que pour les formats spécifiques de MetaSynth comme le fichier de séquence .mseq ou le fichier de synthèse de spectre .spct. Ainsi, vous pouvez faire glisser un fichier son, un fichier png ou un fichier séquence MetaSynth sur l'icône de l'application MetaSynth dans le Dock pour ouvrir l'élément dans la pièce correspondante. 

Le double-clic sur un fichier dans le finder est également géré par Apple Events mais MetaSynth n'est pas nécessairement la première cible des types courants comme les png, donc un glisser direct sur l'icône est une méthode plus fiable pour les types courants. 

Pour s'aligner sur les changements de format des disques durs dans MacOS X 10.14 et plus, les extensions de fichiers sont obligatoires dans les produits CTX.

Lecture

Pour lire le son de l'éditeur d'échantillons, appuyez sur le bouton de lecture. ou appuyez sur la barre d'espacement (lorsque le volet supérieur a le focus sur le clavier). Tapez option-Espace (en maintenant la touche Option enfoncée et en appuyant sur la barre d'espacement) pour lire uniquement la sélection. Vous pouvez également utiliser ⌘-Espace si vous désactivez les raccourcis système conflictuels.

La grille

Les lignes verticales de la grille peuvent être superposées à l'éditeur d'échantillons, indiquant les mesures et les temps pour référence. De plus, la grille permet d'adapter musicalement les limites de la sélection aux marqueurs de temps de la grille et à ses subdivisions invisibles. Le nombre de subdivisions peut également être contrôlé en les définissant en unités de ticks, qui sont des subdivisions d'un battement de quart de note, et dépendent donc du réglage du tempo des données audio. Par exemple, si vous définissez la taille de la grille de sélection à 360 ticks, la sélection sera instantanée à 1½ temps. 

Les fondus enchaînés : Montage sans clic

Lors de la plupart des éditions dans l'éditeur d'échantillons, MetaSynth effectue des fondus enchaînés de part et d'autre du point d'édition afin de s'assurer qu'il n'y a pas de pops ou de clics lors de la lecture des points d'édition. Le réglage par défaut est de 20ms, ce qui est généralement suffisant. Pour désactiver cette fonction, réglez le temps d'Auto-Crossfade à 0 échantillon.

Barre d'outils supérieure gauche

Dans la zone d'outils supérieure de l'éditeur d'échantillons se trouve un ensemble de boutons de menu contextuel à l'extrémité gauche :

Fichier popup

Son ouvert (o)

Ouvrir un fichier sonore. Si la fréquence d'échantillonnage du fichier sélectionné est différente de celle du projet en cours, MetaSynth demandera la conversion de la fréquence d'échantillonnage. Si vous choisissez de convertir la fréquence d'échantillonnage, le fichier sera écrasé. Vous devrez donc faire une copie manuellement si vous souhaitez conserver l'original. 

MetaSynth peut ouvrir nativement les formats aif, wav, caf, SoundDesigner II, mp3 et tout autre format de fichier supporté par CoreAudio. MetaSynth ne peut cependant pas enregistrer dans un format PCM non linéaire ou dans un format compressé exotique comme le mp3. Le but de MetaSynth étant d'obtenir la meilleure qualité possible, les formats compressés ne sont de toute façon pas conseillés. De plus, les fichiers sonores intermédiaires doivent être sauvegardés en float 32 bits 'caf' pour éviter d'accumuler les erreurs d'arrondis. 

Note : Le format interne de MetaSynth est de 32 float pour le stockage en mémoire et en informatique MetaSynth utilise 64 bits float.

Enregistrer le son (s)

Enregistrez le son dans l'éditeur d'échantillons par-dessus le fichier d'origine. Utilisez l'option "Enregistrer le son sous" si vous n'êtes pas sûr de vous, car l'option "Enregistrer" écrase le fichier sans avertissement.

Enregistrer le son sous...(S ou shift S)

Enregistrez le son dans l'éditeur d'échantillons sous un nouveau nom et un nouvel emplacement avec la boîte de dialogue standard d'enregistrement de fichier de Mac OS.

Les points de boucle (s'il y en a) sont sauvegardés avec le fichier mais soyez conscient que toutes les transformations qui changent le temps, la forme d'onde ou l'ordre des échantillons rendront les points de boucle existants sans signification. Ainsi, lorsqu'il est obligatoire de garder les boucles intactes, utilisez uniquement des transformations qui n'affectent pas les boucles comme la normalisation ou la compression.

Note technique :  Les points de bouclage sont enregistrés à l'aide des métabalises kAudioFilePropertyMarkerList. Il n'est pas clair si cela est propre à Mac OS ou si cela peut s'appliquer également aux fichiers wave PC. Les anciens points de boucles du Sound Designer étaient stockés dans le Resource fork qui n'est plus disponible sur les MAC OS récents. Il peut être nécessaire d'utiliser d'anciennes versions de MetaSynth pour sauvegarder les instruments et convertir ces anciens fichiers sd2f en AIFF afin de récupérer les points de bouclage.

Enregistrer la sélection de son sous...

Proposer de sauvegarder uniquement la zone sélectionnée indiquée en bleu. Ceci est pratique pour diviser un échantillon en plusieurs parties. La boîte de dialogue standard de sauvegarde de Mac OS sera invoquée pour nommer et choisir l'emplacement (par défaut, l'emplacement de l'échantillon source).

Modifier menu déroulant

Cette fenêtre contextuelle permet un accès facile et rapide aux fonctions d'édition. Les touches de raccourci, si elles sont disponibles, apparaissent entre parenthèses et ne nécessitent pas de touche de modification.


  • Annuler (z) Annule ou rétablit alternativement la dernière modification effectuée dans l'éditeur d'échantillonneur. Utilisez cette commande pour effectuer des comparaisons "avant/après" des modifications. Elle est disponible même après avoir choisi Enregistrer ou Enregistrer sous. Ce comportement facilite la restauration/réouverture d'un son après avoir appliqué un effet et enregistré le son modifié. Ou bien, il peut être utilisé pour rouvrir un fichier son après avoir calculé un son avec le synthétiseur d'images.
  • Coupez (x) Déplace la plage sélectionnée hors de l'éditeur d'échantillons et dans le presse-papiers des sons pour les opérations de collage ultérieures. MetaSynth ne permet pas un éditeur d'échantillon vide, donc cet élément de menu sera grisé si l'échantillon entier est sélectionné.
  • Copie (c) Copie la plage sélectionnée dans le presse-papiers du son pour les opérations de collage ultérieures. Si aucune sélection n'a été faite, il copie l'échantillon entier.
  • Coller dans (v) Remplace la plage sélectionnée par les données du presse-papiers du son sans modifier la durée globale de l'échantillon. Si les données du presse-papiers dépassent la durée de la sélection, les données collées seront tronquées à partir de la fin de la sélection. Si les données du presse-papiers sont plus courtes que la sélection actuelle, la plage de sélection sera automatiquement raccourcie pour correspondre exactement à la durée de l'échantillon du presse-papiers sonore. S'il n'y a pas de sélection, l'échantillon entier est remplacé par les données du presse-papiers.
  • Paste Merge (m) Mélange les données du presse-papiers sonore avec la plage sélectionnée sans modifier la durée globale de l'échantillon. Si les données du presse-papiers dépassent la durée de la sélection, les données collées seront tronquées. Si les données du presse-papiers sont plus courtes que la sélection actuelle, la plage de sélection sera automatiquement raccourcie pour correspondre exactement à la durée d'échantillon du presse-papiers sonore.
  • Coller Insérer (b) Les données du presse-papiers sonore sont insérées au point d'insertion, ce qui prolonge la durée totale de l'échantillon. S'il existe une sélection, le point de départ de la sélection est utilisé comme point d'insertion. Pour remplacer complètement la sélection, utilisez l'élément de menu Clear, puis Paste Merge (ou la séquence de touches ⌫b).
  • Clair (⌫) Supprime les données de l'échantillon sélectionné, en raccourcissant l'échantillon. MetaSynth ne permet pas un éditeur d'échantillon vide, donc cet élément de menu sera réduit à zéro si l'échantillon entier est sélectionné. Pour mettre à zéro les échantillons sélectionnés, utilisez Silence ( ;) dans le menu contextuel généré.
  • Select All (a) Sélectionne l'ensemble de la forme d'onde, y compris les parties non visibles en raison du zoom. MetaSynth ne permet pas d'avoir un éditeur d'échantillon vide, donc les éléments de menu Cut et Clear seront grisés si l'échantillon entier est sélectionné.
  • Deselect All (d) Abandonne la sélection (quelle que soit la longueur de la sélection) sans modifier l'échantillon.
  • Select By... Appelle la boîte de dialogue Select By afin que les sélections puissent être effectuées numériquement ou en utilisant les coordonnées temporelles de la sélection XEditor. Cette commande effectue la même action que de cliquer sur l'icône Select By en bas à gauche de l'éditeur d'échantillon.
  • Snap to Zero Crossing Ajuste les limites de la sélection pour qu'elles soient aux passages à zéro les plus proches. Ceci est utile lors du copiage, du collage ou de toute autre forme d'édition pour éviter d'introduire des pops ou des clics.
  • Quantize Selection Ajuste les limites de la sélection pour qu'elles soient alignées avec la grille. Cette commande fonctionne même si la grille a été désactivée.
  • Crop to Selection (g) Coupe l'audio en fonction de la plage sélectionnée uniquement en supprimant les données audio situées en dehors de la région sélectionnée.
  • Inverser les phases (p) Renverse la sélection de la forme d'onde verticalement, ce qui fait que les données d'échantillon positives deviennent négatives et vice versa.
  • Swap Left & Right (i) Permuter les canaux gauche et droit.
  • Offset Samples By... Appelle une boîte de dialogue permettant aux données sélectionnées d'être décalées plus tard dans l'échantillon d'une quantité numérique.
    Cela écrase le son qui se trouvait précédemment à l'emplacement de destination. Utilisez cette fonction pour corriger les erreurs de synchronisation des notes ou des syllabes. Pour déplacer la sélection plus tôt, saisissez un nombre négatif dans le champ samples.

Générer popup

Ce popup fournit divers générateurs de formes d'onde et de fonctions de bruit. Les formes d'onde de base sont souvent un bon point de départ pour les filtres et les processus d'écartement des ondes.

La sélection de ces éléments de menu remplace la plage sélectionnée (ou l'échantillon entier, s'il n'y a pas de sélection) par les signaux de forme d'onde suivants :

  • Ondes sinusoïdales à 55, 220 et 440 Hz
  • Ondes carrées à 55 et 110 Hz
  • Ondes en dents de scie à 55 et 110 Hz

Diverses fonctions de générateur de bruit :

  • Bruit blanc Bruit aléatoire à large bande.
  • Bruit rose Bruit avec une énergie égale dans toutes les octaves. (La majeure partie de l'énergie de cette fonction de bruit particulière se situe dans la plage de fréquences de 100 Hz à 3 000 Hz).
  • Bruit fractal Similaire au bruit blanc, mais l'amplitude des partiels varie inversement à la fréquence (les fréquences plus élevées ont des amplitudes de plus en plus faibles). C'est un excellent point de départ pour la tonalité d'une pièce et autres grondements graves.
  • Les trains d'impulsions, qui sont des formes d'onde constituées d'un silence numérique interrompu par un pic numérique à des intervalles périodiques spécifiques. Le train d'impulsions par défaut a une période de 4096 échantillons. Les trains d'impulsions " équilibrés " ont 55, 110 ou 220 pics par seconde, et un canal stéréo est déphasé de 180˚ par rapport à l'autre. Les impulsions équilibrées donnent un pic unique en positif alternant avec un pic négatif. La majeure partie du signal est nulle. Les impulsions sont pratiques pour obtenir un signal de réponse impulsionnelle précis à partir de n'importe quel filtre/effet. Elles peuvent également, lorsqu'elles sont filtrées avec filtres du second ordre fournissent des points de départ intéressants pour la conception d'ondes sonores. Ils fonctionnent également bien avec la convolution pour donner du tonus à tout signal non aigu.
  • Silence ( ;) Remplace la sélection par un silence numérique. Le raccourci clavier est la touche point-virgule. Utilisez cette touche pour effacer des parties de l'échantillon sans affecter la durée.

Filtre popup 

Cette fenêtre contextuelle fournit des fonctions générales de traitement du signal.

  • Normalize normalise le volume de l'échantillon ou de la sélection, en mettant à l'échelle le volume du son vers le haut de façon à ce que le pic le plus élevé soit à 0dB. Utilisez cette commande pour maximiser le volume de l'échantillon sans modifier sa plage dynamique effective. Pour les échantillons présentant des transitoires d'attaque prononcées, comme les sons de batterie, cela peut ne pas avoir d'effet notable. 
    Cette commande est la même que l'outil de l'icône Normaliser qui se trouve dans la barre d'outils droite de l'éditeur d'échantillons.
  • Fade In (<) Introduit l'échantillon ou la sélection en utilisant un fondu linéaire sur la plage de sélection. Il s'agit d'un moyen rapide d'introduire un son en fondu. S'il n'y a pas de sélection, l'effet de fondu se produira sur l'ensemble du fichier son.
  • Fade Out (>) Permet de faire disparaître l'échantillon ou la sélection en utilisant un fondu linéaire sur la plage de sélection. Il s'agit d'un moyen rapide de faire disparaître un son. Cet outil est équivalent à l'outil icône Fade Out de l'éditeur d'échantillons.
  • Fade In & Out (j) Effectuez un fondu de très courte durée au début et à la fin de la sélection pour garantir qu'un son commence et se termine à zéro afin d'éviter les pops ou les clics lors de la mise en boucle.
  • Smooth Supprime les très hautes fréquences de la région sélectionnée de l'échantillon actuel. Smooth diffère de la commande Remove Highs en ce sens qu'il ne supprime que les très hautes fréquences du son (au-dessus de 18 kHz environ). Smooth est utile pour atténuer les clics et pour traiter un son avant de le déplacer vers le haut. Pour supprimer les clics, sélectionnez la zone entourant immédiatement le clic et appliquez Smooth. Si le lissage ne suffit pas, utilisez l'option Supprimer les aigus.
  • Derivate Extrait le contenu haute fréquence de la sélection en calculant la différence entre deux échantillons consécutifs. Utilisez cet effet pour faire sonner un échantillon riche comme s'il sortait d'une radio bon marché, ou créez des "brûleurs d'aigus" pour le prochain tube techno. Vous voudrez souvent normaliser le son après avoir appliqué ce processus, car Derivate produit souvent des signaux de faible amplitude. Utilisez temporairement la commande Derivate pour trouver les clics. L'application répétée de cette commande accentuera les transitoires rapides, comme les clics. Appliquez ce processus sur une sélection pour trouver les clics difficiles à trouver puis, une fois que vous les avez trouvés, annulez la dérivation et supprimez les clics.
  • Compress Compresser Comprime la plage dynamique de l'échantillon (des sons les plus faibles aux sons les plus forts). Cela augmente l'intensité sonore globale de l'échantillon sans provoquer de surcharge des parties les plus fortes, et est plus utile que la normalisation avec des matériaux très dynamiques ou des matériaux avec des transitoires d'attaque brusques comme les sons de batterie.
  • Expand Étend la gamme dynamique de la sélection (augmente la différence entre les amplitudes basses et hautes). 


Vous devez normaliser après avoir appliqué cet effet car l'intensité sonore globale peut diminuer, même si la plage dynamique globale (différence entre les amplitudes hautes et basses) augmente.

  • Remove Lows Atténue les fréquences inférieures à 400Hz. Cette commande offre un moyen rapide d'éliminer les basses fréquences d'un échantillon.
  • Supprimer les aigus Atténue les fréquences supérieures à 600Hz. La pente du filtre commence progressivement à 600Hz et s'atténue de plus en plus après environ 800Hz.
  • Supprimer le décalage DC Réajustez l'équilibre vertical (autour de la ligne zéro) de l'échantillon. Le déséquilibre (décalage DC) peut entraîner des clics et des pops dans le son lui-même OU lorsque le son est traité. Le décalage CC peut se produire lorsqu'un grand nombre de signaux déséquilibrés sont intégrés. Cela se produit parfois lors du calcul de sons dans l'Image Synth si la source d'entrée est un échantillon ou une forme d'onde présentant un certain degré de déséquilibre.

Barre d'outils supérieure droite

    Mono-Stereo Toggle

Cliquer sur ce bouton avec un échantillon stéréo chargé élimine le canal droit, de manière destructive, rendant l'échantillon mono. Si vous avez besoin d'obtenir uniquement le canal droit, permutez les canaux gauche et droit en utilisant la commande Edit menu/Swap left and Right (i) avant de convertir en mono. Ce n'est pas faisable ! 

Cliquer sur ce bouton lorsque l'échantillon est mono duplique les données dans les deux canaux, de sorte qu'il continuera à sonner mono jusqu'à ce qu'il soit traité en stéréo. 

    Normaliser

Normalise le volume de l'échantillon ou de la sélection. La normalisation met à l'échelle le volume du son de façon à ce que la crête la plus élevée soit à 0dB. Utilisez cette commande pour maximiser le volume de l'échantillon sans modifier sa plage dynamique effective. Elle est moins utile sur les contenus présentant des transitoires d'attaque brusques, comme les tambours enregistrés.

    Lisse

Supprime les très hautes fréquences de la région sélectionnée de l'échantillon actuel. Smooth diffère de la commande Remove Highs en ce sens qu'il ne supprime que le contenu en très hautes fréquences du son (plus de 18 kHz environ). Smooth est utile pour atténuer les discontinuités et pour prétraiter un son avant de le déplacer vers le haut.

Astuce ! Pour supprimer les clics, sélectionnez la zone entourant immédiatement le clic et appliquez Lisse plusieurs fois. Si cela ne suffit pas, un filtre plus radical peut être utilisé.

    Fondu enchaîné (<)

Introduisez l'échantillon ou la sélection en utilisant un fondu linéaire sur la plage de sélection. Il s'agit d'un moyen rapide d'introduire un son en fondu. Cet outil est équivalent à la commande Fade In du menu Edit.

    Sortie en fondu (>)

Supprimez l'échantillon ou la sélection en utilisant un fondu linéaire sur la plage de sélection. Il s'agit d'un moyen rapide de faire disparaître un son. Cet outil est équivalent à la commande Fade Out du menu Edit.

    Son d'inversion du temps

Inverse le son ou la sélection. L'inversion du temps a pour effet de lire le son à l'envers.

    Répétition (r)

Cliquez ici pour insérer une copie en double de l'échantillon ou de la sélection. Répéter effectue un montage ondulé qui insère les données au début de la sélection (s'il y en a une) ou à la fin de l'échantillon s'il n'y a pas de sélection.

    Fondu enchaîné automatique

Mélangez une copie inversée de l'échantillon ou de la sélection avec l'original. L'utilisation de cet outil sur des sons de type "pad" assure un bouclage fluide.

    Petit fondu enchaîné

Effectuez un fade-in rapide au début du son et un fade-out rapide à la fin. Appliquez cette technique aux sons destinés à être mis en boucle pour éviter les clics et les pops au point de boucle.

Barre d'outils inférieure droite

Début de visualisation / Lecture / Sélection de lecture / Lecture en boucle / Enregistrement du son dans un fichier / Fin de visualisation

Afficher le début/la fin. Affiche le début et la fin de l'échantillon dans l'éditeur.

Play. Joue l'échantillon depuis le début.

Jouer la sélection. Lisez la sélection.

Loop Play. Met en boucle l'échantillon ou la sélection.

Enregistrer le son dans un fichier. Dans une nouvelle session, il ouvre d'abord une fenêtre de configuration pour choisir l'entrée pour l'enregistrement du son (à partir des options de la configuration audio de votre système), et pour acheminer les canaux audio de l'entrée vers les canaux gauche (mon0) et droit de MetaSynth. Il ouvre ensuite une boîte de dialogue pour nommer le fichier, l'étiqueter avec une couleur, et choisir un dossier (par défaut, Presets).

    Grille On/Off

Permet d'activer et de désactiver la grille de sélection. La grille de sélection permet d'effectuer facilement des sélections significatives sur le plan musical. Lorsque la grille est activée, la sélection est limitée à la grille, comme déterminé par les paramètres Grid Size et Beats Per Measure. Lorsque la grille est activée, les lignes de battement sont affichées dans la zone d'affichage de la forme d'onde. Les limites des mesures sont indiquées par des lignes grises pleine hauteur ; les limites des battements sont indiquées par des marques grises.

Tailles de grille prédéfinies (en ticks) 

La subdivision de la grille de sélection permet de sélectionner plus facilement des durées de données audio utiles sur le plan musical. Un temps (quart de note) est constitué de 240 ticks. Les préréglages de taille de grille (en ticks) permettent d'obtenir une sélection généralement utile de tailles de grille prédéfinies. Par exemple, l'utilisation du préréglage de taille de grille de 320 ticks contraint les sélections à des multiples de 1½ temps.

Barre d'outils inférieure gauche

    Sélectionnez par...

Sélectionner par vous permet d'affiner la sélection de l'éditeur d'échantillons numériquement en unités de temps absolues (minutes, secondes et millisecondes, ou comme nombre absolu d'échantillons depuis le début).  

Les commandes numériques ajoutent un contrôle plus fin ou plus grossier en fonction des touches de modification que vous maintenez enfoncées pendant le glissement. La touche Option permet de faire un ajustement plus fin en glissant, et l'ajout de la touche Shift le rend encore plus fin. Dans MetaSynth CTX, l'affichage graphique de la sélection se met à jour lors de la modification des valeurs.

Passage à zéro ajuste les points d'extrémité de la sélection de manière à ce qu'ils correspondent aux passages à zéro pour éviter les pops et les clics lors des éditions.

Jouer joue la partie du son correspondant aux paramètres de sélection de la boîte de dialogue. Cela vous permet de prévisualiser et d'affiner la nouvelle sélection avant de cliquer sur la coche OK.

    Fit To Screen

Cliquez ici pour agrandir la région sélectionnée afin de remplir la zone d'affichage de l'échantillon. S'il n'y a pas de sélection, le son entier sera adapté à la largeur de l'écran.

Zoom Vue d'échantillon

Cliquez et faites glisser vers la gauche pour faire un zoom arrière, et vers la droite pour faire un zoom avant. Raccourci : Option-glisser la forme d'onde directement pour effectuer un zoom avant et arrière. La région visible sera centrée autour de l'emplacement initial du clic.

    Échelle verticale de l'échantillon

Passez par différents agrandissements verticaux de la forme d'onde. Cela ne change pas l'amplitude de l'audio.

    Échantillons de sélection de diapositives

Glissez les échantillons adjacents du son de l'éditeur d'échantillons dans la sélection en cliquant sur cet outil et en le faisant glisser vers la gauche ou la droite. Cet outil est pratique pour corriger de légères erreurs rythmiques ou déplacer des syllabes et des mots dans les pistes vocales.

    Son ouvert (o)

Cette icône est un raccourci vers Fichier>Ouvrir. Vous pouvez également utiliser la touche 'o' lorsque le focus du clavier se trouve dans l'éditeur d'échantillons. Pour plus de détails, voir la section Fichier du menu de l'éditeur d'échantillons.

    Sauvegarder le son...

Cette icône est un raccourci vers File>Save, qui sauvegardera l'état actuel du son dans l'éditeur d'échantillons par-dessus le fichier original. Si le fichier n'existe pas encore, il vous demandera un nouveau nom de fichier et un emplacement avec la boîte de dialogue standard de sauvegarde de Mac OS. Pour invoquer "Enregistrer sous" à la place, utilisez la touche option.

        Battements par mesure

Le nombre de battements dans une mesure. Les lignes pleine hauteur de l'affichage de la forme d'onde indiquent les limites de la mesure, tandis que les marques de coche indiquent les limites des temps.

    Tempo [Définir le tempo de la vue d'échantillon]

Set Sample View Tempo définit le tempo utilisé par la grille de sélection. Cette valeur est automatiquement définie lorsque vous rendez un son à partir du Synthétiseur d'images, du Séquenceur ou du Synthétiseur de spectres. Le tempo n'affecte que l'affichage du tempo et de la grille de sélection, et non la lecture (vitesse) de l'échantillon.

TIP !    Doublez le tempo en tapant '*' dans le champ, ou divisez-le par deux en tapant '/'.

    Taille du crossfade automatique en échantillons

Par défaut, MetaSynth effectue un fondu enchaîné autour de la zone sélectionnée lors de la plupart des opérations d'édition afin d'éviter les clics qui peuvent se produire lors de l'édition audio. Définissez la valeur à 0 si vous préférez qu'aucun fondu enchaîné ne soit effectué.

    Affichage de la plage de temps

Des informations sur la durée du son ou sur les points de début et de fin de la sélection s'affichent à droite de la commande Zoom. Les points de début et de fin de sélection s'affichent lorsqu'une partie de la forme d'onde est sélectionnée. Lorsqu'il n'y a pas de sélection, la durée totale du son s'affiche. 

    Affichage de l'emplacement du curseur

Lorsque le curseur se trouve dans l'affichage de la forme d'onde, le temps correspondant à la position du curseur est affiché à droite de l'affichage de la plage de temps. Pour utiliser le curseur de l'éditeur d'échantillon, maintenez la touche Touche de commande tout en cliquant sur la forme d'onde, le curseur laissera une ligne bleue et verticale. Si vous souhaitez sélectionner une partie de la forme d'onde, vous devez maintenir la touche Commande enfoncée tout en faisant glisser la souris. Vous ne pouvez pas utiliser la touche Commande ou Shift pour augmenter ou diminuer la zone sélectionnée. 

    Déplacement vers le début

Cliquez ici pour faire défiler le début de la sélection jusqu'au bord gauche de la zone d'affichage de l'échantillon. Cet outil est utile pour retrouver vos repères si le début de la sélection a défilé hors de vue.

    Jouer (barre d'espace)

Joue le son. Raccourci : barre d'espacement (note : lorsque le volet supérieur a le focus sur le clavier).

    Sélection de la lecture (barre d'espacement ou barre d'espacement-option)

Jouez la sélection. Raccourci : maintenez la touche Option ou Commande (⌘) enfoncée et appuyez sur la barre d'espacement (lorsque le volet supérieur a le focus). Si ces deux solutions entrent en conflit avec d'autres fonctions du système, telles que les recherches Spotlight, consultez la section Raccourcis clavier pour obtenir des instructions permettant de personnaliser votre système.

    Lecture en boucle

Mettre en boucle le son dans l'éditeur d'échantillon, ou la sélection s'il y en a une.

    Enregistrer un son dans un fichier

Cliquez sur ce bouton pour enregistrer de l'audio dans l'éditeur d'échantillons. La première fois que vous enregistrez dans une session, MetaSynth affichera la fenêtre de l'éditeur d'échantillons. Configuration de l'entrée d'enregistrement dialogue. Pour mettre fin à l'enregistrement, appuyez sur la barre d'espacement. Pour enregistrer en mono, décochez la case Enregistrer en stéréo si applicable. 

Notez que certains pilotes d'entrée audio (tels que le pilote intégré sur certains MacBook Pros) ne prennent pas en charge l'enregistrement mono. Si c'est le cas, MetaSynth enregistrera en stéréo même si l'option Enregistrer en stéréo si applicable est désactivée. Si vous avez besoin de changer les options d'enregistrement plus tard, cliquez sur le bouton File Menu dans le coin supérieur gauche et sélectionnez Record Input Setup .

    Déplacement vers la fin

Cliquez ici pour faire défiler la vue de la zone d'affichage de l'échantillon afin que la fin de l'échantillon soit visible.

    Indicateur de niveau

L'indicateur de niveau en bas à droite indique le niveau audio lors de la prévisualisation des sons, et lors de leur rendu dans l'éditeur d'échantillons.

Lorsque le  Préférences > Gestionnaire de débordement est réglé sur MIN Ceil, la compression de la plage dynamique est désactivée. Par conséquent, le rouge dans les indicateurs de niveau indique que l'audio est écrêté.

Lorsque le Préférences > Gestionnaire de débordement est réglé sur Plafond continuLa compression de la plage dynamique est activée. Par conséquent, le rouge dans les indicateurs de niveau indique que la compression est appliquée pour éviter l'écrêtage. Dans la plupart des cas, la compression intégrée devrait être transparente, mais si elle s'avère indésirable, ouvrez la boîte de dialogue Préférences et réglez le gestionnaire de débordement sur MIN Ciel.

Salle des effets

À propos de ce chapitre

Ce chapitre décrit les outils et les fonctions de la salle des effets. 

Principes de base des salles d'effets

La salle des effets fournit des effets DSP contrôlés par enveloppe qui comprennent des effets familiers (tels que l'écho, la réverbération et l'égalisation) ainsi que des effets uniques tels que Grain et Shuffler. Le XEditor (le volet inférieur de la fenêtre) applique des effets sonores au son chargé dans l'éditeur d'échantillons (le volet supérieur). Vous pouvez restituer les sons traités dans l'éditeur d'échantillons ou dans un fichier sur disque. 

Chaque effet possède un certain nombre de paramètres contrôlables. De nombreux paramètres peuvent être contrôlés à l'aide d'un curseur ou d'une courbe ressemblant à une enveloppe timbrale, représentant une série de valeurs qui évoluent dans le temps. Dans de nombreux cas, un paramètre peut être contrôlé par une paire de courbes, l'une contrôlant le canal gauche et l'autre le canal droit. Par exemple, l'effet Pitch & Time vous permet de transposer le son par une valeur constante ou avec une courbe qui permet de faire varier la transposition au cours du son ; la hauteur peut même être contrôlée par une paire de courbes qui fournissent une transposition dynamique indépendante des canaux gauche et droit.

Paramètres par défaut et préréglages des effets

Le dossier Effets & Ressources contient les presets d'effets disponibles dans un projet Metasynth donné. Leurs paramètres sont automatiquement sauvegardés dans ce dossier lorsque l'on travaille sur un projet. Contrairement aux versions précédentes de MetaSynyth, dans CTX, chaque projet possède ses propres paramètres par défaut pour tous les effets. Des variations supplémentaires d'effets peuvent être sauvegardées manuellement dans ce dossier, en particulier lorsque vous utilisez plusieurs variations d'un même effet, car la sauvegarde automatique ne conservera que la dernière version en cours. Dans ce cas, utilisez des noms différents pour ne pas écraser la version par défaut. Par exemple, vous pouvez utiliser deux ou trois réverbérations différentes dans un projet. Vous en enregistrerez une sous le nom de "reverb cathedral" par exemple, une autre sous le nom de "reverb short", et vous garderez "reverb" pour l'effet par défaut.

Ils apparaîtront dans le popup Fichier de la salle des effets pour être facilement retrouvés. Chaque effet a un réglage d'usine par défaut que vous pouvez restaurer en cliquant sur le bouton "Reset to Factory". 

PowerUserTip: Dans le bundle de l'application MetaSynth ressources est un dossier appelé effets (usine) qui contient les paramètres par défaut utilisés lorsque vous cliquez sur le bouton de réinitialisation. Si vous préférez des paramètres par défaut différents, modifiez les fichiers de paramètres de ce dossier. Accédez à ce dossier en faisant un contrôle-clic sur l'application MetaSynth CTX 1.x et en sélectionnant Show Package Contents. Le dossier des effets (usine) se trouve dans le dossier Ressources.

Fonctionnement en temps réel et traitement par lots

L'édition des effets peut se faire pendant la prévisualisation en temps réel. Vous pouvez même enregistrer les performances telles qu'elles sont créées en utilisant la commande Preview to Disk (qui se trouve dans le menu déroulant Render dans le coin inférieur droit de la fenêtre de l'application). La commande Batch Process folder (qui se trouve également dans le menu déroulant Render) permet d'appliquer un effet à tous les fichiers d'un dossier spécifié ou à tous les échantillons d'une série d'échantillons.

Son auxiliaire

Les effets tels que le Crossfade effectuent des actions qui impliquent le son chargé dans l'éditeur d'échantillon et un fichier son sur le disque que MetaSynth appelle le "son auxiliaire". Choisissez le son auxiliaire avec la commande Ouvrir le fichier son auxiliaire... qui se trouve dans le menu contextuel Fichier en haut à gauche de l'XEditor. Si vous choisissez un effet qui utilise le son auxiliaire et que vous n'en avez pas déjà choisi un, MetaSynth vous demandera de choisir un fichier à utiliser.

Traitement stéréo de sources mono

Lorsque vous appliquez des effets stéréo à des sources mono, le résultat est un fichier mono. Vous devez convertir le son mono en stéréo (en cliquant sur le bouton Mono-Stereo) afin d'obtenir un résultat stéréo.

Synthèse granulaire

De nombreux effets sont basés sur la synthèse granulaire. La synthèse granulaire consiste à diviser les échantillons en tranches de temps appelées grains. En répétant, étirant, interpolant et mélangeant ces grains, un certain nombre d'effets intéressants peuvent être obtenus. Avec ces effets, les résultats sont un peu moins prévisibles que les effets familiers tels que l'écho et la réverbération et dépendent fortement du matériau source. Nous recommandons aux utilisateurs intéressés par la conception sonore de prendre le temps de se familiariser avec les effets à base de granulés. Presque tous les sons peuvent être transformés en quelque chose d'étrange et de beau grâce à ces effets.

Les effets Grain et Shuffler peuvent présenter un intérêt particulier pour les compositeurs de musique en boucle.

Interface utilisateur de la salle des effets

Enveloppe en toile

La zone de contenu de la salle des effets est un éditeur d'enveloppe où il est possible d'éditer jusqu'à quatre enveloppes. Le nombre d'enveloppes actives dépend de l'effet particulier et des paramètres de l'effet. Certains effets nécessitent au moins une enveloppe tandis que d'autres effets peuvent utiliser un curseur statique ou une enveloppe pour leurs paramètres. En général, les enveloppes sont interprétées comme changeant dynamiquement. Quelques paramètres d'effet utilisent des enveloppes statiques discrètes qui sont décrites plus loin dans ce chapitre (et démontrées dans le chapitre tutoriel).

La plupart des enveloppes sont des courbes continues. Certains paramètres (généralement une enveloppe rouge) utilisent des enveloppes discrètes composées d'un nombre discret de pas. Le nombre de pas qui composent l'enveloppe est généralement réglable. Par exemple, l'effet Inertia est composé d'un certain nombre de résonateurs, et une enveloppe discrète est utilisée pour définir les hauteurs de la banque de résonateurs puisque chaque résonateur ne peut avoir qu'une seule fréquence. 

Outils supérieurs

    Popup de fichier

Filtre ouvert/effet (o)

Ouvrez un fichier de préréglage de filtre/effet et chargez l'effet. La prévisualisation en temps réel s'arrête lorsqu'un effet est ouvert.

Sauvegarder le filtre/effet (s)

Sauvegarder les paramètres de l'effet actuel dans le fichier correspondant du projet en cours.

Enregistrer le filtre/effet sous...(S)

Sauvegarder les paramètres de l'effet actuel dans un nouveau nom ou emplacement sur le disque.

Ouvrir un fichier son auxiliaire...

Ceci est utilisé pour spécifier un fichier sur le disque qui sera utilisé pour certaines fonctionnalités telles que le Crossfade.

Lire l'enveloppe...

Charger une enveloppe à partir d'un fichier d'enveloppe exporté sur disque.

Écrire l'enveloppe...

Écrit l'enveloppe actuelle sur le disque.

Présélections d'effets

Au bas de la fenêtre popup Fichier se trouve le nom des effets stockés dans le projet. Effets et ressources dossier.  

    Fenêtre popup d'édition/filtre d'enveloppe

Certaines actions d'édition s'appliquent à l'ensemble de l'enveloppe, quelle que soit la sélection, tandis que d'autres s'appliquent aux parties sélectionnées de l'enveloppe.

Annuler (z)

Annule la dernière action d'édition. Comme il n'y a qu'une seule annulation, vous pouvez vouloir sauvegarder votre travail souvent. Si vous utilisez un effet sur l'échantillon dans l'éditeur d'échantillon et que vous êtes satisfait du résultat, enregistrez le fichier audio avant de poursuivre l'édition !

Enveloppe de copie (c)

Copie l'intégralité de l'enveloppe active dans le presse-papiers.

Enveloppe de collage (v)

Coller une enveloppe stockée dans le presse-papiers. Le collage remplace toute l'enveloppe, et pas seulement la sélection.

Coller dans tout

Colle l'enveloppe dans le presse-papiers à toutes les enveloppes utilisées par l'effet.

Sélectionner tout (a)

Sélectionne l'ensemble de la plage de temps du XEditor d'effets.

Désélectionner tout (d)

Abandonne la sélection dans le XEditor de la salle des effets.

Inverser (i)

Inverse l'enveloppe. S'applique à la partie sélectionnée de l'enveloppe.

Temps d'inversion (t)

Inverser l'enveloppe ou la sélection.

Répéter deux fois (r)

Répétez la première partie de l'enveloppe (ou la sélection) deux fois (en écartant la seconde moitié de l'enveloppe).

Deux fois plus vite (<)

Mettez l'enveloppe à l'échelle de 50% le long de l'axe horizontal et répétez l'opération. Cette commande double effectivement la

"tempo de l'enveloppe".

Deux fois plus lent (>)

La largeur de la première moitié de l'enveloppe (ou de la sélection) est doublée, ce qui a pour effet de ralentir le tempo d'un certain facteur.

de deux.

Symétrie (x)

Créez une symétrie en miroir en prenant la première moitié de l'enveloppe (ou de la sélection) et en la collant à l'envers.

au cours de la seconde moitié.

Normaliser (n)

Ajustez les valeurs de l'enveloppe pour atteindre la largeur de bande maximale.

Déséquilibre

Mettez à l'échelle/décalez l'enveloppe de façon à ce que ses valeurs soient toutes comprises entre 0 et 1 (la plage complète de l'enveloppe est de -1 à 1).

Balance

Mettez à l'échelle/décalez l'enveloppe de manière à ce qu'elle couvre toute la valeur de l'enveloppe de -1 à 1.

Banque des effets

Cliquez sur le nom d'un effet pour activer l'effet et charger ses derniers réglages. Dans MetaSynth CTX, les paramètres des effets sont automatiquement sauvegardés dans le projet en cours lors du changement d'effet ou lors du changement de projet. Les différents effets sont décrits plus loin dans ce chapitre.

Contrôles des paramètres

À droite de la banque d'effets se trouvent les commandes de paramètres. Les effets ont jusqu'à cinq paramètres modifiables. Certains paramètres peuvent être contrôlés soit par le curseur de paramètre, soit par une enveloppe. Si un paramètre peut être contrôlé par des enveloppes, un menu contextuel sera disponible pour choisir le contrôle de l'enveloppe ou du curseur du paramètre. Dans certains cas, le curseur est actif lorsque le contrôle de l'enveloppe est sélectionné. Dans ce cas, le curseur détermine une valeur de base du paramètre que l'enveloppe modifie ensuite.

Lorsque l'une des icônes suivantes apparaît à côté d'une commande de paramètre, le paramètre peut être contrôlé par le curseur de paramètre ou les enveloppes : (glissière), (enveloppe mono), (enveloppe stéréo). Lorsqu'une commande d'enveloppe est sélectionnée, l'icône de la fenêtre contextuelle affiche la couleur de l'enveloppe qui contrôle ce paramètre. Pour modifier l'enveloppe d'un paramètre, cliquez sur l'icône d'enveloppe de la couleur appropriée à gauche du canevas d'enveloppe.

Parfois, les deux options d'enveloppe mono et stéréo seront disponibles. Dans certains cas, seul le contrôle d'enveloppe mono est disponible. Lorsque les enveloppes stéréo sont sélectionnées, les paramètres des canaux gauche et droit sont contrôlés par leurs propres enveloppes. Le son de l'éditeur d'échantillons doit avoir deux canaux pour que les enveloppes stéréo fonctionnent. Vous pouvez transformer un son mono à un canal en un son mono à deux canaux en cliquant sur le bouton Mono-Stereo de l'éditeur d'échantillons.

Outils d'édition d'enveloppes

Ces outils, situés dans la partie supérieure droite du XEditor de la salle des effets, comprennent un certain nombre d'outils de façonnage des courbes et un paramètre de fréquence qui détermine le nombre de cycles de courbes répétitives (comme la sinusoïde) créés par l'outil.

    Fréquence

Le paramètre Fréquence détermine la fréquence des courbes tracées avec les outils de courbe périodique (répétitive) tels que les outils sinus, triangle et carré. Par exemple, lorsque la fréquence est réglée sur 1, le dessin d'une onde sinusoïdale entraîne le tracé d'un seul cycle d'onde sinusoïdale (période). Lorsque la fréquence est réglée sur 16, 16 cycles/itérations sont dessinés. Les itérations remplissent la zone sélectionnée. Ainsi, si la fréquence est de 16 et que l'ensemble du canevas est sélectionné, les 16 cycles rempliront le canevas. Si seule une partie de l'enveloppe est sélectionnée, les 16 cycles rempliront la zone sélectionnée.

Outils de façonnage des courbes

Cliquez sur l'un de ces outils et faites-le glisser vers la droite pour forcer la forme de l'enveloppe vers la forme indiquée par l'icône de l'outil. Si l'icône est trop proche du bord droit de l'écran pour obtenir toute la gamme de mouvements, cliquez sur l'outil et faites-le glisser rapidement vers la gauche (en maintenant le bouton de la souris enfoncé) puis vers la droite. L'outil impose la courbe à la partie sélectionnée de l'enveloppe. Les outils situés à droite du tableau des outils de courbe sont périodiques (comme l'indiquent les segments de ligne rouges et gris au bas de l'icône.


Les outils de courbe périodique sont indiqués par deux segments de ligne (représentant les moitiés du cycle de la forme d'onde) sous la forme de la courbe.

Le comportement des outils de courbes peut être modifié en appuyant sur une touche de modification lors de l'utilisation d'un outil.

  • Pas de modificateur. Mélangez l'enveloppe avec la forme de l'outil courbe.
  • Touche d'option. Multipliez l'enveloppe et la courbe de l'outil.
  • Commande-clé. Fondu dans la courbe de l'outil.
  • Commande + Option -clé. Modulez la phase de l'enveloppe avec la forme d'onde de l'outil. La modulation crée des harmoniques de type FM lorsqu'elle est appliquée à des formes d'onde audio.
  • Touche Shift. Mélange avec l'inverse de la courbe. (NOTE : Dans l'éditeur d'instrument, le comportement est légèrement différent.
    • La touche majuscule se mélange avec la fréquence doublée).

Randomiser la courbe possède une propriété spéciale que vous trouverez utile lors de l'édition d'enveloppes. Il randomise les valeurs différemment à chaque fois qu'il est appliqué. C'est très utile pour créer de nouvelles variations dans le Shuffler ou pour éditer les enveloppes Left/Right Delay de l'effet Reverb.

Outils d'édition de courbes

Cliquez sur une icône de mode d'édition pour sélectionner le mode d'édition.

        Mode crayon

Le mode Crayon permet d'éditer des enveloppes de forme libre (sous réserve du réglage de la grille). Activez la grille pour faciliter le dessin d'enveloppes avec des étapes et des rampes discrètes. Lorsque la grille est activée, la touche shift contraint l'outil crayon à des lignes horizontales.

TIP !    utilisez la touche Shift pour contraindre les lignes horizontalement lorsque vous utilisez le mode Crayon.

        Mode segment

Le mode segment vous permet de dessiner des segments de ligne en cliquant pour commencer la ligne et en faisant glisser et en relâchant le bouton à l'endroit où vous voulez que le segment se termine. Si la grille est activée, la ligne est quantifiée en étapes distinctes, ce qui est intéressant pour travailler avec des enveloppes qui contrôlent la hauteur en permettant à la hauteur de changer en étapes discrètes.

        Mode de sélection

Le mode sélection vous permet de faire glisser l'enveloppe pour créer une sélection. Quel que soit le mode actif, vous pouvez toujours activer le mode sélection en maintenant la touche commande enfoncée avant de cliquer et de faire glisser dans l'enveloppe.

Sélecteur de courbes

Cliquez sur l'icône d'une courbe pour sélectionner l'enveloppe à éditer. Une courbe peut également être sélectionnée en cliquant sur le curseur de son paramètre.

Outils inférieurs à gauche

Tous les outils inférieurs, à l'exception de Reset to Factory et de Blend with Clipboard, peuvent être appliqués à toutes les enveloppes en utilisant la touche shift. Lorsque seule une partie de l'enveloppe est sélectionnée, ces outils s'appliquent à la sélection.

      Réinitialisation à l'usine

Réinitialiser l'effet aux paramètres par défaut de MetaSynth. Reset règle tous les paramètres et enveloppes sur les réglages par défaut.

      Zéro

Définissez l'enveloppe sur une ligne horizontale dont la valeur est 0. Notez que certaines enveloppes ont une plage qui inclut des valeurs négatives (équilibrées). Lorsque c'est le cas, 0 sera une ligne horizontale au milieu du canevas plutôt qu'en bas du canevas.

      Temps d'inversion (t)

Retournez l'enveloppe horizontalement pour l'inverser dans le temps.

      Inverser (i)

Retournez l'enveloppe verticalement pour l'inverser.

      Le pouvoir des deux

Elever au carré (à la seconde puissance) les valeurs de l'enveloppe.

      Racine carrée

Appliquez la fonction racine carrée aux valeurs de l'enveloppe.

      Quantification (q)

Quantifiez les valeurs de l'enveloppe pour rendre le mouvement discret (par étapes).

      Déplacement vertical / Déplacement horizontal (avec option)

Cliquez et faites glisser pour déplacer l'enveloppe verticalement. Utilisez la touche option pour déplacer l'enveloppe horizontalement. Lorsque vous déplacez l'enveloppe verticalement, elle s'enroule autour de vous.

      Amplitude de l'échelle

Cliquez et faites glisser cet outil pour augmenter ou diminuer les valeurs de l'enveloppe.

      Fréquence d'échelle à partir de la gauche / Fréquence d'échelle à partir du centre (avec option)

Cliquez et faites glisser cet outil pour mettre l'enveloppe à l'échelle horizontalement. Par défaut, la mise à l'échelle se fait à partir du bord gauche de l'enveloppe. Utilisez la touche d'option pour mettre à l'échelle à partir du point central de l'enveloppe (pour étendre l'enveloppe à partir du centre).

      Rotation de l'enveloppe

Cliquez et faites glisser pour faire pivoter l'enveloppe.

      Enveloppe répétée / Enveloppe répétée discrète (avec option)

Cliquez et faites glisser vers la droite pour réduire l'échelle et répéter l'enveloppe. Maintenez la touche Option enfoncée pour diviser l'enveloppe par deux.

      Enveloppe lisse

Cliquez et faites glisser pour lisser les bords de l'enveloppe.

      Ajouter des octaves

Cliquez et faites glisser pour ajouter des "octaves" à l'enveloppe. Cela traite l'enveloppe comme s'il s'agissait d'une forme d'onde périodique et ajoute des octaves supplémentaires.

      Mélange avec le presse-papiers

S'il y a une enveloppe dans le presse-papiers, cliquez et faites glisser pour fusionner l'enveloppe actuelle avec l'enveloppe du presse-papiers. Les mêmes touches de modification s'appliquent ici qu'avec les outils de modelage de courbes de la barre d'outils supérieure : multiplier (avec la touche option), moduler (avec la touche contrôle), fusionner avec le presse-papiers inversé (avec la touche shift).

              Contrôles de la grille

La grille de la salle des effets est activée et désactivée à l'aide du bouton de grille. Le champ d'intervalle de la grille situé sous le bouton à bascule détermine l'espacement (en pixels) de la grille. Lorsque la grille est activée, les outils crayon, sélection et segment de ligne sont limités par la grille. L'intervalle de la grille détermine également l'espacement des lignes de la grille qui sont dessinées sur le canevas. Les lignes de la grille sont espacées de deux fois l'intervalle de la grille.

Outils en bas à droite

 Effet de rendu ( à la mémoire (@))

Rend l'effet en mémoire et affiche l'échantillon résultant dans l'éditeur d'échantillons. S'il existe une sélection dans l'éditeur d'échantillons, la sélection est remplacée par le son rendu. Lorsque vous appliquez un effet à une sélection, le résultat est tronqué aux limites de la sélection si l'effet crée un son plus long que la sélection d'origine. 

Nous recommandons d'utiliser Rendre à la mémoire lorsque vous travaillez sur un effet et utilisez le Rendu sur disque et sauvegarde ($) lorsque tous les paramètres sont correctement réglés.

Lorsqu'un son est rendu, MetaSynth le fait souvent via un fichier temporaire sur le disque, notamment lorsque la mémoire nécessaire n'est pas connue à l'avance, ou lorsque le son résultant est plus long que la mémoire déjà allouée. Habituellement, ce fichier est détruit automatiquement après le chargement du résultat dans l'éditeur Sampler.

Fenêtre popup des options de rendu. Maintenez la touche "Option" enfoncée lorsque vous cliquez sur l'outil "Effet de rendu" pour faire apparaître la liste suivante

d'options de rendu : Rendu en mémoire, Rendu sur disque, Rendu sur disque en tant que, Aperçu sur disque.

Remarque : le rendu d'une partie du son (sélection) est uniquement disponible lors du rendu en mémoire. Toutes les commandes de rendu sur disque traiteront l'intégralité du son.

    Menu Render popup

Rendre à la mémoire (@)

Accès au menu pour Effet de rendu ( vers la mémoire (@)) discuté ci-dessus.

Rendu sur disque en tant que... (^)

Rendre l'effet sur le disque à l'emplacement spécifié sous n'importe quel nom. Utilisez cette commande lors du rendu d'effets qui créent des sons trop volumineux pour être rendus en mémoire ou lorsque vous souhaitez simplement utiliser le fichier ailleurs. Ceci est particulièrement utile lorsque vous utilisez Stretch ou Grain pour créer des sons vraiment longs. Lorsque vous utilisez Render to Disk As, la seule limite est l'espace disque disponible. MetaSynth ne pas charger le son en mémoire après le rendu.  

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

Rendu de l'effet et sauvegarde des paramètres de l'effet directement sur le disque. Les effets sont enregistrés dans le dossier Effets & Ressources du projet en cours tandis que les sons résultants sont placés dans le dossier Sons du projet. Utilisez cette commande lorsque vous souhaitez traiter des sons qui sont déjà utilisés dans un montage. Dans ce cas éteindre la préférence append _flt pour éviter de devoir recharger la copie traitée dans le montage et s'assurer que le son transformé est utilisé dans le montage.   

Dossier de traitement par lots

Applique l'effet courant à tous les fichiers sonores trouvés dans un dossier. Cette commande est souvent utilisée pour filtrer les échantillons d'instruments par exemple. mieux vaut éteindre les préférences "append flt when processed" afin que l'instrument charge les échantillons filtrés corrects, et non les originaux non filtrés. Si vous voulez garder une version non filtrée ou si vous n'êtes pas sûr, le mieux est de dupliquer le dossier de l'instrument entier avec ses échantillons avant et de renommer le nom de l'instrument de la version filtrée pour éviter les confusions que l'utilisation de "append flt".

Il est fortement conseillé de tester le rendu en mémoire d'un ou de plusieurs échantillons pour s'assurer que l'effet est correctement défini avant d'exécuter la commande batch. 

REMARQUE : Lorsque "append flt" est activé et que des fichiers créés par filtrage ou traitement par lots se trouvent déjà dans le dossier, ils seront remplacés. Si vous voulez que les fichiers créés par un traitement par lots soient traités dans d'autres lots et que vous gardiez les originaux, déplacez-les dans un autre dossier avant. Au contraire, si le traitement des échantillons de l'instrument implique plusieurs effets appliqués consécutivement, par exemple une étape de mise en forme de l'enveloppe avec le volume, une étape de filtrage avec un filtre passe-bas de second ordre et une normalisation finale, alors... éteindre les préférences "append flt" pour éviter un cauchemar logistique et traiter et remplacer tous les échantillons de manière séquentielle.

Après avoir traité tous les échantillons d'un MultiSampler, il sera nécessaire de les recharger si l'instrument est déjà en mémoire. Il y a plusieurs façons d'y parvenir et la plus simple est d'utiliser le bouton "revert to saved" dans l'éditeur du MultiSampler.

Prévisualisation sur disque

Enregistrer une performance en temps réel sur le disque. Utilisez cette commande pour enregistrer les "performances" que vous créez en modifiant les paramètres de l'effet en temps réel. L'enregistrement est terminé lorsque la prévisualisation s'arrête.

    Effet de prévisualisation (barre d'espace)

Effectuer une prévisualisation en temps réel. Les prévisualisations sont effectuées à la fréquence d'échantillonnage complète et sont généralement de pleine qualité, sauf pour les effets très gourmands en ressources CPU (convolutions ou décalage de hauteur basé sur la FFT) qui peuvent sauter certaines harmoniques pendant la prévisualisation.

Référence des effets

Vous trouverez ci-dessous une description des effets disponibles et de leurs paramètres. Certains effets peuvent provoquer un changement de la durée du son lorsqu'il n'y a pas de sélection. Pour appliquer l'effet sans changer la durée du son actuel, "Edit->Select All" (a) avant d'appliquer l'effet pour s'assurer que la durée sera inchangée. L'effet est appliqué à la sélection donc pratiquement il est rogné sur celle-ci. Désélectionnez tout si l'effet peut rendre l'échantillon plus long ou s'il a un relâchement important que vous ne voulez pas voir tronqué comme avec la réverbération ou les échos.

 Certains effets ont une enveloppe obligatoire. Lorsque c'est le cas, il s'agit toujours de l'enveloppe rouge.

Volume

Contrôle du gain stéréo. Cet effet permet d'obtenir un gain indépendant pour les canaux gauche et droit, ainsi que de contrôler un mixage mono des canaux gauche et droit.

  • Gain de volume (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Gain ou réduction de volume appliqué au son.
  • Niveau de mixage mono (curseur/enveloppe mono). Le niveau de volume d'un mixage mono des canaux gauche et droit du son qui peut être mélangé avec le son stéréo. Réglez le curseur sur 0 si vous ne voulez pas que le mixage mono soit additionné au mixage stéréo.

Pitch & Time

Effet de décalage de hauteur et de temps de haute qualité qui vous permet de modifier la hauteur et la durée d'un son de manière indépendante. Cet effet est très gourmand en ressources CPU. Sur certaines machines, la prévisualisation en temps réel des sons stéréo peut bégayer. Si tel est le cas, utilisez la fonction Décimation de l'amplitude (voir ci-dessous) pendant la prévisualisation pour réduire la charge du processeur.

  • Transposition en demi-tons (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Montant par lequel le son sera transposé.
  • Vitesse %. Montant (en pourcentage) par lequel la durée sera modifiée. Notez que s'il n'y a pas de sélection, il peut y avoir un léger changement de durée même lorsque la vitesse est de 100%. Pour préserver précisément la durée, sélectionnez l'ensemble du son (cmd-A) avant d'appliquer l'effet.
  • Décimation de l'amplitude %. Le paramètre Amplitude Decimate vous permet de réduire la résolution (en supprimant certaines harmoniques) afin d'améliorer les performances de la prévisualisation en temps réel sur les machines plus lentes. Lors du rendu, ce paramètre doit être réglé sur 0 pour obtenir une fidélité totale, quelle que soit la vitesse de votre machine.
  • Inertie %. Ajouter des résonances inertielles similaires aux premières réflexions.

Pan et Pitch

Contrôle simultané du panoramique, du volume et de la hauteur. Le contrôle simultané du panoramique et du pitch vous permet de créer des effets de type doppler. La commande de panoramique fonctionne mieux sur un matériel mono. Pour appliquer l'effet à une source mono, chargez le son source et cliquez sur le bouton Mono/Stereo pour le rendre stéréo.

  • Pan % (curseur/enveloppe mono). Commande Pan (balance gauche/droite).
  • Gain de volume % (curseur/mono enveloppe). Contrôle du volume.
  • Transposition en demi-tons (curseur/mono enveloppe). Quantité de transposition.

CrossFade (+ Convolution)

Effectuez un fondu enchaîné et/ou une convolution du son de l'éditeur d'échantillon avec un autre fichier sonore sur le disque (le son auxiliaire). Utilisez la commande Ouvrir Aux de la fenêtre popup Fichier pour sélectionner le fichier auxiliaire. En tant que Crossfade uniquement, cet effet est particulièrement utile pour recombiner un son avec des variantes créées à l'aide du Shuffler ou du Spectrum Synth. La commande Merge de la barre de menu principale est une macro qui enregistre un son dans le presse-papiers sur le disque, en fait le son auxiliaire et invoque la commande Crossfade. Le site Convolution effectue une convolution du son principal avec le son auxiliaire pour créer un son hybride. Lors de l'exécution de la convolution, la hauteur et la phase du son principal sont préservées. En général, il est préférable d'utiliser un son aigu comme son principal et un son non aigu comme convolution. C'est idéal pour les effets de type vocodage et les sons hybrides sauvages. Essayez d'utiliser le preset MetaSynth.presets 54 (Strings 54) comme son principal et le son Ana MetaSynth ou une boucle de batterie avec un tempo similaire comme son auxiliaire.

  • Niveau Source (curseur/enveloppe mono). Volume du son de l'éditeur d'échantillons.
  • Niveau Aux (curseur/enveloppe mono). Niveau de volume du son auxiliaire.
  • Niveau de convolution (curseur/enveloppe mono). La balance du son convoluté et du son crossfaded (qui est le mélange du son principal et du son auxiliaire tel que déterminé par les commandes de niveau Source et Aux).

WaveShaper

Cet effet remodèle un fichier sonore en remappant les échantillons par amplitude et est généralement utilisé pour déformer ou ajouter beaucoup de nouvelles harmoniques, mais il peut être utilisé pour des effets plus subtils comme le contrôle fin de la bande passante et du contenu harmonique. L'enveloppe rouge est obligatoire et définit la façon dont l'amplitude des échantillons est remappée.

  • Enveloppe rouge : Courbe de WaveShaping. L'axe horizontal représente l'amplitude de l'échantillon dans le son source. L'axe vertical (hauteur) définit la nouvelle valeur à laquelle l'amplitude sera affectée. Lorsque l'enveloppe est une rampe de 0 à 100, il n'y a aucune modification du son original puisque chaque amplitude est remappée à sa valeur d'origine. Lorsque l'enveloppe est un signal périodique de période 2 (ou plus), vous pouvez doubler (ou plus) le contenu harmonique du son d'origine. WaveShaper est un excellent outil pour créer des sons techno durs et nets à partir de sources de signaux simples comme une onde sinusoïdale ou une scie. 
  • Balance des effets (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Le mélange du son d'origine et du son affecté.

Echo

Effet d'écho avec contrôle de la balance stéréo mais un seul délai sur les deux canaux. Pour une stéréo indépendante

les échos, utilisez l'effet StereoEcho.

  • Effet Balance % (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Règle le mélange humide/sec. 100% reproduit uniquement le signal retardé. 0% lit le signal non traité.
  • Temps de décroissance % (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Commande de rétroaction qui permet de déterminer le nombre d'échos. Règle le pourcentage du signal de sortie réinjecté à l'entrée. Un réglage de 100% entraîne une régénération complète et 0% un seul écho.
  • Vitesse (BPM). Le temps d'écho/délai exprimé en battements par minute. Les valeurs BPM peuvent être saisies avec
  • précision au centième de battement.
  • Brillance %. Introduit un filtre passe-bas sur la décroissance du signal retardé. Un réglage de 100% laisse passer le signal sans le filtrer. Utilisez Brilliance pour émuler la décroissance d'espaces naturels typiques.

StéréoEcho

Echo stéréo avec temps de retard gauche et droit indépendants. Notez que le fichier source doit être stéréo afin d'obtenir une sortie stéréo. Si le son source est mono, cliquez sur la bascule stéréo/mono pour mettre le son en mode stéréo.

  • Balance des effets % (curseur/enveloppe mono). Règle le mélange humide/sec. 100% reproduit uniquement le signal retardé. 0% reproduit le signal non traité.
  • Temps de décroissance % (curseur/mono enveloppe). Commande de rétroaction qui permet de déterminer le nombre d'échos. Règle le pourcentage du signal de sortie réinjecté à l'entrée. Un réglage de 100% entraîne une régénération complète et 0% une répétition unique.
  • Retard à gauche (BPM) (curseur/enveloppe mono). Temps de retard du canal gauche en battements par minute.
  • Retard à droite (BPM) (curseur/enveloppe mono). Temps de retard du canal droit en battements par minute.

Réverbération

Cette réverbération stéréo est unique et mérite d'être explorée pour bien plus qu'une réverbération. Elle comporte jusqu'à 16 étages de délai programmables avec des contours de canaux gauche et droit indépendants. Cet effet offre un contrôle très fin et peut être utilisé pour créer à la fois une réverbération réaliste et des effets de résonance uniques. Créez des effets de résonance intéressants en définissant un espacement de délai uniforme. De nombreux effets différents peuvent être obtenus en explorant les paramètres de l'enveloppe de délai. Si vous créez une rampe (un motif en escalier), vous obtiendrez une résonance très aiguë (car les délais sont des multiples les uns des autres). Pour atténuer cette résonance, utilisez l'outil de randomisation. .

Essayez de créer des délais rapprochés et de les déplacer ensemble vers le bas. Ou essayez de créer une réverbération avec quelques délais longs et un certain nombre de délais courts rapprochés ou vice versa.

  • Nombre de retards précoces. Le nombre de délais qui composent la réverbération.
  • Enveloppes rouges et vertes: Enveloppes de retard. Les enveloppes de retard sont obligatoires et définissent le temps de retard de chaque étage de retard. Le nombre d'étages est déterminé par le paramètre Nombre de retards anticipés paramètre. Vous pouvez créer une réverbération avec tous les délais courts, tous les délais longs ou un mélange des deux. De nombreux effets intéressants peuvent être créés en explorant les réglages de l'enveloppe. Lorsque l'éditeur d'échantillons est en mode mono, seule l'enveloppe rouge est active. Pour créer une réverbération stéréo à partir d'un son mono, cliquez sur le Toggle Mono/Stereo.
  • Montant % (curseur/enveloppe mono). Balance de l'effet Wet/Dry.
  • Réflexion de la pièce (curseur/enveloppe mono). La réflectance de la pièce définit le niveau de vie de la pièce.
  • Délai maximal de la pièce en ms. Le temps de retard maximal des étapes de retard. La modification de cette valeur change le délai
  • de tous les stades de retard puisque les stades de retard sont en fait définis comme un pourcentage de cette valeur.
  • Brillance %. La luminosité de la réverbération.

EarlyRef(lections)

Early Reflections est un effet de simulation de pièces et de réflexions précoces simple mais efficace qui donne à un son l'impression de se produire dans une pièce physique. Les réflexions précoces sont les courts délais très rapprochés qui donnent à une pièce sa réverbération. De nombreuses réverbérations sont une combinaison de réflexions précoces et de délais.

  • Montant %. La balance humide/sec.
  • Taille de la pièce. Le temps de retard maximal.
  • Commentaires. L'effet Larsen renvoie une partie de la sortie du délai vers l'entrée et augmente l'intensité du son de la pièce.

Résonateur

Le Resonator permet de créer des effets de résonance stéréo passionnants et peut être utilisé pour donner du tonus à des sons bruyants ou non. Utilisez des enveloppes stéréo pour créer des effets époustouflants.

  • Montant % (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). L'équilibre humide/sec qui peut être contrôlé par des enveloppes mono ou stéréo pour fournir un intérêt dynamique impossible à obtenir avec un réglage de curseur statique.
  • Demi-tons (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Ce paramètre définit la hauteur de résonance. La valeur du curseur définit la résonance de base. même lorsque le contrôle de l'enveloppe est utilisé !
  • Gain d'entrée. Gain de pré-effet appliqué à la source sonore.
  • Brillance. La luminosité de l'effet.

Harmoniques

Harmonics convolue le son chargé avec la forme d'onde définie par l'enveloppe rouge tout en décalant la hauteur du résultat (sous l'option de contrôle de l'enveloppe). La convolution de deux sons (dans ce cas, le son défini par l'enveloppe rouge et le son de l'éditeur d'échantillons) produit un son présentant les caractéristiques des deux sons. Découvrez le preset Harmonic Robot.

Une grande variété d'effets peut être créée. Des harmoniques subtiles et intéressantes ou de la profondeur peuvent être ajoutées à un son en utilisant un réglage bas du paramètre Amount, ou un son peut être sauvagement dénaturé en réglant le paramètre Amount sur 100%. Pendant votre exploration, réglez le montant sur 100% lorsque vous définissez la forme d'onde de convolution (l'enveloppe rouge), puis réduisez le montant pour trouver le point idéal.

  • Enveloppe rouge: Forme d'onde de convolution. L'enveloppe rouge obligatoire définit une forme d'onde sonore qui est utilisée
  • pour convolver le son de l'éditeur d'échantillons.
  • Montant %. La balance humide/sec.
  • Demi-tons (curseur/mono enveloppe). Pitch de convolution.
  • Gain du filtre. Volume de sortie de l'effet.

Inertie

Inertia utilise une banque de résonateurs pour créer des effets étonnants de résonance et de rétroaction. Il existe de nombreuses applications de cet effet, notamment le pitchage de sons non aigus avec des accords. S'il est appliqué lorsqu'il n'y a pas de sélection, Inertia entraîne l'augmentation de la durée du son. Pour préserver la durée du son, utilisez la commande Select All dans l'éditeur d'échantillons avant d'appliquer l'effet.

Inertia est une banque comprenant jusqu'à 16 résonateurs accordables individuellement. Appliquez-la à une voix humaine, un bruit blanc ou une boucle de batterie et accordez les résonateurs sur un accord résonnant. (Utilisez la commande d'analyse du son d'Image Synth pour trouver les hauteurs du son source). Consultez les presets d'effet "triade" pour des exemples de banques de résonateurs accordés. Vous pouvez vous amuser à utiliser la fonction Preview to Disk pour capturer une performance dans laquelle vous jouez la banque de résonateurs (l'enveloppe rouge).

  • Nombre de résonateurs. Le nombre de résonateurs dans la banque de résonateurs.
  • Enveloppe rouge: Pas de résonateur. Cette enveloppe discrète obligatoire comporte un pas pour chaque résonateur de la banque. La hauteur d'un pas définit la hauteur du résonateur. Les résonateurs sont actifs pendant tout le temps où le son est joué. Par conséquent, l'enveloppe est statique dans le temps. Vous pouvez bien sûr jouer la banque de résonateurs en temps réel et capturer le résultat à l'aide de la commande de menu Preview to Disk.
  • Montant % (curseur/enveloppe mono). La balance de l'effet humide/sec.
  • Commentaires. Le degré auquel le signal de sortie est réinjecté dans l'entrée. L'augmentation de la rétroaction augmente la résonance.
  • Gain d'entrée (curseur/enveloppe mono). Etage de gain pré-effet.
  • Brillance % (curseur/mono enveloppe). Contrôle de la luminosité de l'effet.

Stretch

Stretch modifie la durée d'un son sans en changer la hauteur en utilisant la synthèse granulaire. En plus de modifier la durée du son, cet effet peut créer des bégaiements ou des résonances intéressantes selon la façon dont vous réglez les paramètres. L'effet Stretch utilise une méthode d'étirement du temps moins gourmande en ressources CPU que l'effet Pitch & Time.

Des performances intéressantes peuvent être créées en modifiant les paramètres en temps réel. Si vous essayez de trouver un réglage d'effet réaliste, vous devez périodiquement arrêter et redémarrer la prévisualisation, car des effets de rétroaction/retard peuvent être introduits pendant la manipulation en temps réel.

  • Rapport d'étirement % (curseur/mono enveloppe). Pourcentage par lequel la durée du son est modifiée : : 50% divise la durée par deux, 200% double la durée, etc.
  • Taille du grain en millisec. La taille des grains (ou tranches de temps) utilisés pour étendre le son. Les grains de grande taille peuvent provoquer des bégaiements et des effets d'échos. Les petits grains peuvent accentuer certaines harmoniques et colorer le son de manière non naturelle (parfois l'effet que vous souhaitez, parfois non). De très petits grains peuvent "taper" le son. En raison de la nature de Stretch, la modification de la taille du grain pendant la lecture risque d'entraîner un aperçu inexact. Vous devez arrêter la prévisualisation avant de modifier la taille du grain.
  • Randomiser dans les échantillons. L'étirement peut introduire une certaine randomisation dans le réarrangement des grains, ce qui a pour effet d'augmenter le nombre de grains.
  • peut créer des effets intéressants ou une richesse subtile.

Grain

Imaginez que vous puissiez prendre un enregistrement sur bande, le découper en morceaux de taille arbitraire et les réarranger. C'est ça, Grain ! Grain est un effet de synthèse granulaire qui déplace et réorganise les tranches de temps de l'échantillon source. Cet effet puissant est capable de créer de nouveaux sons époustouflants. Il faut un peu d'expérience pour trouver les réglages qui conviennent le mieux à un son source ou à un effet particulier, mais les résultats sont gratifiants. La variété des effets qui peuvent être créés avec Grain est stupéfiante. Grain peut transformer un échantillon de violon solo en une section de cordes, un marteau-piqueur ou un violon bégayant. Un échantillon de voix, ralenti de plusieurs ordres de grandeur avec un fort chevauchement, se transforme en un drone spatial de science-fiction d'un autre monde.

Les grains de la taille d'un grain de durée sont introduits dans l'effet Grain à un rythme défini par la valeur du pas d'entrée. L'effet Grain envoie les grains à une vitesse définie par la valeur du Pas de sortie. L'ordre des grains est déterminé par le paramètre Randomization. Une valeur élevée pour le paramètre Randomization entraîne des grains pris dans le désordre par rapport au son d'entrée. Les grains des canaux gauche et droit des sons stéréo sont randomisés indépendamment. Une randomisation subtile produit de magnifiques effets stéréo de type chorus.

  • Taille du grain en millisecondes La taille des tranches de temps réarrangées par Grain. En général, cette valeur doit être au moins quatre fois supérieure à la taille des pas d'entrée et de sortie, bien qu'il soit possible de créer une déconstruction intéressante avec des grains de taille inférieure aux pas d'entrée et de sortie. Des valeurs élevées augmenteront le chevauchement des grains, créant une sorte d'effet de chorus/lissage.
  • Pas d'entrée en millisecondes (curseur/enveloppe mono). La vitesse à laquelle les grains sont introduits dans le moteur Grain. Si les pas d'entrée et de sortie sont de la même longueur, le son résultant aura la même durée que le son original. Avec un pas d'entrée plus grand que le pas de sortie, la durée sera compressée. Si la valeur de l'étape d'entrée est inférieure à celle de l'étape de sortie, la durée sera étendue.
  • Pas de sortie en millisecondes La vitesse à laquelle les grains sont produits par l'effet Grain. Des pas de sortie plus petits que la taille du grain assurent une sortie continue. Des pas de sortie plus grands que la taille du grain entraînent des vides entre les grains de sortie. Si les pas de sortie et d'entrée sont de tailles différentes, une modulation temporelle (étirement ou expansion) se produit.
  • Randomisation en millisecondes (curseur/mono enveloppe). Le degré de randomisation de l'ordre des grains. Un réglage de zéro reproduit les grains dans l'ordre original. Un réglage de 500.000 ms rend l'ordre des grains complètement aléatoire. Les grains des canaux gauche et droit sont randomisés indépendamment, ce qui permet d'obtenir des effets stéréo sauvages.

Conseils pour les céréales

  • Un bon point de départ pour explorer le grain est de régler les étapes d'entrée et de sortie à 1/4 de la taille du grain.
  • Explorez les possibilités de Grain en modifiant les paramètres pendant la prévisualisation. Voyez comment l'Input Step et l'Output Step affectent la sortie, et explorez également les autres combinaisons de paramètres. .
  • Utilisez des réglages qui décomposent le son en particules discrètes, puis utilisez des harmoniques pour étendre les particules.
  • Utilisez les enveloppes pour obtenir des effets d'accélération et de ralentissement inquiétants. Découvrez les presets d'effets fournis.
  • Lorsque vous travaillez avec des boucles de batterie, réglez la taille du grain sur la longueur en millisecondes d'une division de battement pratique (telle qu'une double croche). Pour trouver la valeur appropriée, sélectionnez une note dans l'éditeur d'échantillons et observez la longueur de la sélection. N'oubliez pas de désélectionner toute sélection (tapez ⌘-d) pour que l'effet soit appliqué à l'ensemble de l'échantillon.

Shuffler

Shuffler réarrange un son en le découpant en morceaux (grains) qui sont réordonnés avec l'enveloppe rouge. Il est similaire à un step-sequencer où les étapes de la séquence sont tirées d'un échantillon préenregistré. Le Shuffler peut créer des rythmes et des variations passionnants à partir de presque n'importe quelle source sonore. C'est une véritable machine à groove qui vous tiendra en haleine pendant des heures. Contrairement au shuffler de MetaSynth 2.x, le placement, l'attaque, le volume et le relâchement des grains individuels peuvent être contrôlés.

  • Battements par boucle. Cette valeur est le nombre d'étapes/événements dans la séquence créée par le shuffler.
  • Enveloppe rouge: Position du grain (enveloppe discrète). Il s'agit d'une enveloppe discrète obligatoire dont les étapes représentent le réordonnancement du son source. Le nombre de pas dans la séquence de réarrangement est défini par le paramètre Beats Per Loop. La position verticale de chaque pas détermine la position de la source. Un pas de hauteur 0 lit la première tranche du son source. Un pas à 50 restitue une tranche prise à la moitié de l'échantillon. Un pas à 100 restitue également le début de l'échantillon. Pour qu'un pas reproduise la toute fin de l'échantillon, sa hauteur doit être légèrement inférieure à 100. Si vous utilisez l'outil de mise en forme de courbe à rampe ascendante, vous obtenez le son lu dans le bon ordre. Utilisez une rampe descendante pour lire des tranches jouées dans l'ordre inverse du son d'origine. Consultez la leçon du didacticiel pour connaître les techniques utiles de mise en forme de la courbe.
  • Volume de grains (curseur/enveloppe mono). Le volume de lecture des grains. Lorsqu'il est réglé sur enveloppe, vous pouvez définir le volume de chaque événement (grain) de la séquence. L'enveloppe de volume des grains est une enveloppe discrète avec un segment par événement. Utilisez cette enveloppe pour créer des accents.
  • Temps d'attaque (curseur/enveloppe mono). Le temps d'attaque (temps qu'il faut pour que le volume du grain atteigne son maximum) des grains. L'enveloppe est une enveloppe discrète qui vous permet de faire varier les temps d'attaque, ce qui peut créer des effets spectaculaires. Faites varier les temps d'attaque de sorte que les attaques courtes semblent particulièrement percutantes.
  • Temps de libération (curseur/enveloppe mono). La durée pendant laquelle les grains sont joués. Des temps de relâchement courts donnent des effets staccato. L'enveloppe est une enveloppe discrète avec un segment par grain/événement.
  • Vitesse (BPM). Le tempo auquel les grains sont lus.

Enveloppe VFT

(Volume Filter Transpose Envelope). L'enveloppe VFT offre un contrôle simultané du volume et de la hauteur, ainsi qu'un filtre passe-bas contrôlable par enveloppe. Dans la mesure du possible, cet effet tente de préserver la durée. Comme le changement de hauteur de cet effet modifie également la durée de lecture, le son peut être tronqué lors du changement de hauteur du son plus bas.

  • Boucles d'enveloppes. Lorsqu'il est réglé sur 1, les enveloppes d'effet sont appliquées à l'ensemble du son. Lorsqu'il est réglé sur un nombre supérieur, les enveloppes sont appliquées le nombre de fois spécifié. Par exemple, si Envelope Loops est réglé sur 4, le son est divisé en quatre parties égales et les enveloppes sont appliquées à chaque division. Si vous réglez les boucles d'enveloppe sur un grand nombre (128, par exemple) et que le son source est court, vous pouvez générer des bandes latérales de type synthèse FM et AM.
  • Gain de volume (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Volume/gain de sortie.
  • Filtre passe-bas (curseur/enveloppe mono). Ce curseur ou cette enveloppe détermine la quantité de filtrage.
  • Plage de transposition (curseur/enveloppe mono). La quantité par laquelle la source est transposée. La valeur du curseur définit la quantité de transposition centrale lorsque l'enveloppe est utilisée. Le changement de hauteur de VFT entraîne également une modification de la vitesse. La transposition d'une octave vers le bas, par exemple, double la durée.
  • Fréquence centrale (hertz). La fréquence centrale du filtre passe-bas.

Harmoniser

Effet d'harmonisation qui permet de créer des harmonies à deux ou trois parties dont les hauteurs peuvent être contrôlées indépendamment par l'enveloppe. Contrairement au Résonateur ou à l'Inertie, l'Harmonisation utilise la synthèse granulaire pour donner un ton aux sons non aigus. Si vous travaillez avec une source mono, réglez l'éditeur d'échantillons en mode stéréo car le son source doit être en mode stéréo pour que les enveloppes stéréo fonctionnent.

  • Harmoniser l'équilibre (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). La balance de l'effet wet/dry.
  • Transposition en demi-tons (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Le montant de la transposition. Lorsque le
  • est utilisée, la valeur du curseur définit la plage de hauteur de l'enveloppe.
  • Taux de grains. Le taux de grain influence la qualité et la douceur de l'effet et peut ajouter des résonances comme
  • bien.
  • Randomiser. Randomisez les grains. La randomisation est légère et peut créer des effets intéressants de flanging, de doublage et de phasing. Lorsque la transposition est réglée sur 0, vous pouvez utiliser Randomize pour épaissir les sons sans harmoniser.

Chorus

Effet de chorus stéréo avec option de vibrato. Utilisez le paramètre Voice Spread pour augmenter l'effet stéréo d'un son.

champ. Il peut être très efficace pour donner une profondeur stéréo à des sons mono.

  • Quantité de chorus (curseur/enveloppe mono). La profondeur de l'effet Chorus.
  • Taux de vibrato (BPM). Vitesse du vibrato optionnel.
  • Quantité de vibrato. Contrôle de la profondeur du vibrato.
  • Diffusion de la voix. L'étalement stéréo de l'effet. Réglez ce paramètre sur la valeur maximale pour obtenir un large étalement stéréo. Cet effet peut être efficace pour donner une propagation stéréo à une source mono. Réglez l'éditeur d'échantillons en mode stéréo pour que ce paramètre soit efficace.

Phaser

Une implémentation numérique de l'effet familier de déphaseur analogique. Cet effet est similaire au Chorus et au Flanger. Il est créé en mélangeant le signal sec avec une copie retardée et modulée par un égaliseur paramétrique à balayage.

  • Montant du phaseur % (curseur/enveloppe mono). Règle le mélange humide/sec des signaux traités et non traités. 100% ne donne que le signal traité.
  • Retard du Phaser (millisecondes). Temps de retard entre le signal original et le signal mis en phase.
  • Osc. basse fréquence (BPM) (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Définit la vitesse de balayage de l'égaliseur en battements par minute (BPM).

Flanger

Une version numérique de l'effet familier de flanger - un retard variable qui passe par un filtre résonnant à balayage et un filtre à balayage.

mélangé avec le signal source.

  • Quantité de flanger (curseur/enveloppe mono). Règle le mélange du signal traité et du signal non traité. 100% ne donne que le signal traité.
  • Demi-tons. Règle le centre de fréquence du filtre résonant.
  • Osc. basse fréquence (BPM) (curseur/enveloppe mono). Règle la vitesse du délai en battements par minute (BPM). Utilisez des valeurs faibles pour des effets de balayage longs.

Compresseur / Expandeur

Compresseur/Expandeur qui peut diminuer ou augmenter la plage dynamique du son. Utilisez les paramètres de compression et d'expansion pour limiter le gain des signaux de haut niveau et augmenter le niveau des signaux de bas niveau.

  • Compression %. Montant de la compression. Il s'agit du taux de compression appliqué aux signaux de haut niveau.
  • Expansion %. La quantité par laquelle les signaux de bas niveau sont renforcés.
  • Taille de la fenêtre en millisecondes. C'est le temps sur lequel les amplitudes sont moyennées pour déclencher le compresseur/expanseur.

EQ graphique

Eq. graphique à bande variable. La qualité et la précision de ce filtre vont vous étonner. Essayez l'expérience suivante : chargez un bruit blanc. Réglez le nombre de bandes sur 128. Réglez le montant sur 100 (à l'aide du curseur). Réglez le gain du filtre sur 50. Lancez la prévisualisation. Réglez l'enveloppe rouge sur 0 (en cliquant sur l'icône Enveloppe zéro). Faites entrer et sortir les bandes.

Nombre de bandes. Le nombre de bandes de l'éq. Les bandes sont réparties équitablement pour couvrir les

Enveloppe rouge : Bandes de filtre. Cette enveloppe obligatoire définit l'égaliseur. Les étapes de l'enveloppe représentent les

bandes d'égalisation... La hauteur du pas/enveloppe est le gain (volume) des fréquences dans la gamme de cette bande d'égalisation.

Montant % (curseur/enveloppe mono). Mélange humide/sec du son filtré et non filtré.

Gain du filtre %. Le gain maximal du filtre.

 

Filtres SO

Cet effet met en œuvre plusieurs filtres de second ordre en tandem avec la possibilité de passer d'un filtre à l'autre. Diverses combinaisons sont disponibles :

  • Peak & LPF : Filtre de crête et filtre passe-bas
  • HPF & LPF : Filtre passe-haut et filtre passe-bas.
  • BPF & BPF : Filtre passe-bande à 2 bandes
  • Filtre de bande passante La largeur de bande, ou Q, détermine la largeur du filtre autour du centre de la fréquence. 100% donne une large largeur de bande.
  • Fréquences en hertz. Les fréquences centrales du filtre.  
  • Balance contrôle le crossfade d'un filtre à l'autre. Il peut s'agir d'une enveloppe ou d'une valeur statique.

Filtre Reso

Filtre passe-bande résonant balayable.

Balance des effets (curseur/enveloppe mono/enveloppe stéréo). Balance de l'effet Wet/Dry. Fréquence centrale en hertz (curseur/mono enveloppe). La fréquence centrale du filtre. Bande passante. La largeur du filtre. Les petites valeurs créent des filtres étroits.

Gain d'entrée.

Modulateur en anneau

L'effet Ring Modulator crée des effets de type modulation en anneau et synthèse FM. L'enveloppe rouge définit une forme d'onde qui module le son de l'éditeur d'échantillons. Il faut faire attention lors de la création de la forme d'onde et du réglage de la modulation en anneau % car l'effet peut facilement devenir dur et bruyant. Avec un peu d'expérimentation, vous serez en mesure de créer des sons merveilleusement bruyants avec cet effet.

Enveloppe rouge: Forme d'onde de modulation. L'enveloppe rouge obligatoire définit une forme d'onde sonore qui est

multiplié par rapport au son source.

Balance des effets % (curseur/mono enveloppe).

Forme d'onde Forme d'onde * Source (curseur/enveloppe mono). À 0, la sortie de l'effet est juste la forme d'onde de l'enveloppe rouge. Au maximum, la sortie est le signal modulé en fréquence qui résulte de la modulation du son de l'éditeur d'échantillons avec l'enveloppe rouge.

Demi-ton (curseur/enveloppe mono). Hauteur de la forme d'onde modulante.

Modulation en anneau %. Ce paramètre renvoie la sortie vers l'entrée. Un tout petit peu de ce retour peut être très utile. En général, vous devez faire attention à ne pas régler ce paramètre trop haut, sinon le résultat sera très bruyant.

Image Synth Room

À propos de ce chapitre

Ce chapitre décrit les différents outils et opérations de la salle Image Synth. 

Image Synth Basics

La salle Image Synth offre une approche puissante et unique de la synthèse et de la composition de sons. La pièce peut être utilisée pour la conception de sons et d'effets sonores, la création de boucles sonores ou pour la composition musicale à part entière. En modifiant les paramètres de la pièce (espace d'accord, tempo/durée, taille du canevas, source de synthèse), il est possible de créer une gamme époustouflante de sons et de musiques avec un contrôle précis du contenu harmonique et de la dynamique spatiale. La pièce est une combinaison d'un séquenceur de type piano-roll et d'un sonogramme inversé qui utilise la lumière et la couleur pour contrôler l'amplitude et le placement spatial. L'espace d'accordage configurable de la pièce permet de composer en utilisant des accords alternatifs (jusqu'à 1024 pas) et de créer des sons avec des spectres harmoniques et non-harmoniques.

L'Image Synth est un éditeur d'images complet dont les fonctionnalités ont été optimisées pour la manipulation d'images musicalement significatives. La pièce a commencé comme la solution évidente au désir d'Eric de contrôler simultanément un grand nombre d'oscillateurs et d'enveloppes. Une fois qu'il a découvert le paradigme visuel, il est devenu évident, comme vous le constaterez, que la manipulation d'images offre une méthode de manipulation du son sans équivalent. Au fil du temps, MetaSynth s'est développé pour devenir une puissante application de traitement d'images ainsi qu'un outil de composition musicale. Non seulement l'Image Synth peut créer du son à partir d'une image, mais il peut aussi inverser le processus. Tout son chargé dans l'éditeur d'échantillons peut être transformé en image grâce à la fonction d'analyse sonore de l'Image Synth.

Il faudra peut-être s'habituer à l'approche graphique de la synthèse et de la composition si vous êtes habitué à des approches plus traditionnelles de la synthèse et de la composition. De nombreuses personnes (en particulier les enfants) trouvent que la synthèse d'images est beaucoup plus intuitive que les approches traditionnelles. Prenez le temps d'explorer les bibliothèques d'exemples que nous avons fournies, et vous commencerez à reconnaître les types de motifs visuels ou de "cohérences" qui sont musicalement significatifs. Vous développerez un sens synesthésique de la sonorité d'une image et de la manière dont il faut l'interpréter. peinture les sons que vous voulez.

Vous pouvez considérer l'Image Synth comme une banque d'oscillateurs ou de lecteurs de bandes contrôlés par l'image affichée sur la toile. L'axe vertical détermine la hauteur du son ; l'axe horizontal détermine le moment où le son est déclenché. L'espace d'accord détermine le mappage de la hauteur. L'instrument détermine quel type d'oscillateur est déclenché. Le paramètre tempo/durée détermine le temps nécessaire à MetaSynth pour jouer l'image.

Image Synth utilise deux types de fichiers particuliers : les bibliothèques de presets et les bibliothèques de filtres. Lorsque MetaSynth est lancé, la bibliothèque de presets nommée Metasynth.presets et une bibliothèque de filtres appelée Filtres Metasynth sont automatiquement ouverts et disponibles avec la fonction Select Preset ou et Appliquer le filtre outils. Vous pouvez ajouter à ces bibliothèques ou créer les vôtres à l'aide des commandes décrites dans ce chapitre. Les deux bibliothèques sont des collections d'images.

Bibliothèques prédéfinies sont des collections de images sonores. Une image sonore se compose d'une image et des paramètres utilisés pour la lire. Bibliothèques de filtres sont des collections d'images qui peuvent être appliquées comme des filtres graphiques (nous y reviendrons plus tard) à l'image affichée sur le canevas. Toute image peut être ajoutée à l'un ou l'autre type de bibliothèque.

Comment MetaSynth joue une image

Les images sont interprétées comme du son en utilisant quelques règles simples. Les pixels (les points qui constituent l'image dans Canvas) déclenchent un instrument sélectionné (les synthétiseurs ou échantillonneurs intégrés de MetaSynth). La couleur du pixel détermine la position gauche/droite du son déclenché. La luminosité du pixel détermine le volume (amplitude). La position verticale d'un pixel (en conjonction avec le paramètre d'espace d'accord) détermine la hauteur.

MetaSynth joue le canevas de gauche à droite à la vitesse déterminée par le paramètre tempo/durée. Lorsque MetaSynth rencontre un pixel non noir, l'instrument est déclenché. La couleur et la luminosité du pixel changent, tout comme le panoramique et l'amplitude. Le nombre de voix pouvant être jouées en temps réel est déterminé par la vitesse du processeur de l'ordinateur. Lorsque les sons sont rendus en non-temps réel, il n'y a pas de limite au nombre de voix simultanées qui peuvent être jouées.

La façon dont vous configurez le canevas d'Image Synth (espace d'accord, tempo/durée, instrument) a autant d'impact sur le son que l'image elle-même. La même image (partition) peut avoir un son très différent en modifiant les paramètres d'Image Synth. Une image qui crée un passage majestueux joué par un orchestre à cordes peut devenir une explosion transitoire cacophonique en modifiant ses paramètres. MetaSynth fournit une variété d'instruments virtuels à utiliser dans les salles Image Synth et Sequencer : synthés à table d'onde à un ou plusieurs oscillateurs, synthés FM, multi-samplers et plus encore. Les instruments MetaSynth sont couverts en détail dans un chapitre ultérieur du tutoriel.

Les images sonores peuvent être mono ou stéréo. Les images sonores mono sont en niveaux de gris, les images stéréo sont en couleurs. MetaSynth utilise un modèle de couleur RVB (rouge, vert, bleu). Le vert représente le canal droit. Le rouge représente le canal gauche. En RVB, le jaune est la combinaison du rouge et du vert et est donc lu au centre du champ stéréo.

Les images sonores mono et stéréo ont une couche de grille bleue. Le bleu est ignoré par le synthétiseur d'images lors du rendu.

son qui permet de mettre en place des grilles rythmiques et harmoniques silencieuses ou d'autres modèles. Des commandes spéciales permettent d'appliquer le calque de la grille comme un filtre aux calques de l'image. De plus, toutes les couches d'une image en couleur ont un "canal" bleu que l'Image Synth ignore. Les canaux bleus peuvent être utilisés dans les mêmes buts que la couche de grille.

Phase Randomisation

Par défaut, MetaSynth randomise les phases des formes d'onde des instruments afin d'éviter les anomalies liées à la phase qui peuvent se produire lorsqu'un certain nombre d'oscillateurs en phase jouent en même temps. Dans la boîte de dialogue Préférences, il y a un popup qui détermine la randomisation de la phase. Les options sont les suivantes : Aucune, Petit Mono, Grand Mono, Petit Stéréo et Grand Stéréo. Lorsque les options stéréo sont choisies, les canaux gauche et droit d'une note donnée verront leurs phases randomisées indépendamment. Cela crée un champ stéréo étendu. Utilisez l'un des modes mono si vous ne voulez pas de cet effet stéréo. Les modes mono maintiennent les canaux gauche et droit d'une note donnée en phase.

Note ! Avec certaines images dans Canvas, les premiers pixels peuvent générer un niveau audio plus élevé indésirable lors de la lecture si la randomisation de la phase est réglée sur Mono. Le réglage sur Petite stéréo ou Grande stéréo donnera dans la plupart des cas un résultat plus satisfaisant.

Image Synth Concepts

Il y a quelques termes et concepts qu'il est important de comprendre lorsqu'on parle d'Image Synth.

Canaux de couleur. Dans une image sonore, la couleur représente le placement stéréo. Les images en couleur (et les couches d'une image en couleur) sont en fait constituées de trois couches de couleur (rouge, vert et bleu). Les couches rouge et verte sont mises en correspondance avec les canaux audio gauche et droit. Le canal bleu est ignoré et est utilisé pour les commentaires. Les images sonores mono ont un seul canal de niveaux de gris. La luminosité des pixels sur les canaux de couleur est mise à l'échelle de 0 à 1 et contrôle l'AMPLITUDE d'une fréquence particulière. Lorsque vous voyez du rouge dans une image, le pixel rouge a une valeur > 0 et ≤ 1 et les pixels des couches verte et bleue ont des valeurs de 0. Lorsque vous voyez une nuance de jaune, les pixels rouge et vert ont approximativement la même luminosité. Là où vous voyez du blanc, les pixels rouge, vert et bleu ont la même luminosité. Il est possible d'éditer les pixels des différents canaux de couleur à l'aide de la commande Sélecteur de mode d'édition de canal. Lorsque deux images sont multipliées (comme lorsqu'un filtre est appliqué à la toile), la luminosité des pixels correspondants de chaque canal de couleur est multipliée ensemble.

Canal Bleu. Le canal bleu fait référence à la composante bleue des pixels d'une image couleur. Le canal bleu est ignoré par l'Image Synth lorsque des sons sont générés. Le canal bleu est libre pour les modèles harmoniques ou les grilles mais cet usage est maintenant déprécié et remplacé par la couche de grille (que l'Image Synth dessine en bleuâtre) qui est présente même pour le son mono (toutes les images sonores ont une couche de grille).

Carte des fréquences (espace d'accord). Pour jouer une image sonore, MetaSynth doit savoir comment faire correspondre l'échelle verticale d'une image à la hauteur (fréquence). Cela se fait à l'aide de cartes de fréquences (également appelées accords) qui définissent l'espace d'accordage. Il existe un certain nombre de cartes de fréquences intégrées qui incluent la cartographie par tons entiers, les demi-tons, la gamme majeure, les accords microtonaux et d'autres accords courants. Il est également possible de définir des accords personnalisés. Les accords personnalisés font de MetaSynth l'outil parfait pour explorer presque tous les systèmes d'accordage ou d'intonation imaginables.

Avec l'intensité de la couleur décrivant l'amplitude et la position des pixels décrivant le temps et la fréquence, Metasynth a tout ce qu'il faut pour synthétiser une incroyable quantité de sons, quantité multipliée par toutes les variations possibles de la source sonore. Lorsque la source est une simple onde sinusoïdale, le synthétiseur d'images est un puissant synthétiseur additif capable d'intégrer des milliers d'harmoniques.

Master Tuning Pitch. Une image sonore est associée à une hauteur de référence qui est définie avec l'outil Master Tuning. Le site

La hauteur de référence définit la hauteur de base d'une image sonore (ou la tonalité fondamentale d'une gamme).

Bibliothèque des filtres. Une bibliothèque de filtres est un fichier qui contient une collection d'images destinées à être utilisées comme filtres graphiques. Toute image affichée sur le canevas peut être ajoutée à la bibliothèque de filtres actuelle en cliquant sur le bouton Ajouter un filtre icône. Il y a toujours une bibliothèque de filtres active. Au démarrage, MetaSynth ouvre automatiquement la bibliothèque nommée MetaSynth.filters qui se trouve dans la section Filtres dossier. On accède à la bibliothèque de filtres active en cliquant sur l'icône Choisir le filtre icône. Les filtres et les bibliothèques de préréglages (voir ci-dessous) partagent le même format de fichier.

Filtre (Image du filtre). Une image trouvée dans une bibliothèque de filtres. Lorsqu'il est question de la salle de synthèse d'images (ou salle des filtres d'images), un filtre ou une image de filtre est une image choisie dans la bibliothèque de filtres active qui est appliquée au canevas à l'aide du mode de transfert multiplié décrit ci-dessous.

Multiplier. Lorsque vous appliquez un photo du filtre, ce mode de transfert est utilisé. Lorsque deux images sont combinées à l'aide du mode de transfert multiplier, les pixels des canaux de couleur correspondants sont multipliés ensemble (canal rouge fois canal rouge ; canal vert fois canal vert) pour calculer la nouvelle image. Seuls les pixels communs aux canaux de couleur correspondants des deux images restent. La luminosité de chaque pixel est le produit de la luminosité des pixels qui y contribuent. La luminosité est mesurée sur une échelle de 0 (noir) à 1 (luminosité maximale) (sauf lors de l'utilisation de la brosse à filtre).

Lorsqu'une image rouge (c'est-à-dire que la couche verte est noire) est multipliée par une image verte (c'est-à-dire que la couche rouge est noire), le résultat est noir. Lorsque le jaune est filtré (multiplié) par le vert, le résultat est vert, et ainsi de suite... Voir Canaux de couleur ci-dessus.

Préréglage. Une image sonore qui a été stockée dans une bibliothèque de préréglages. Un préréglage stocke l'image et les paramètres nécessaires pour

le rejouer : instrument, tempo, espace d'accord et hauteur d'accord principale.

Bibliothèque de préréglages. Les bibliothèques de préréglages sont des fichiers qui contiennent des collections d'images sonores. Il y a toujours une bibliothèque de presets active par projet. Lorsque MetaSynth est lancé, la bibliothèque de presets du dernier projet utilisé devient la bibliothèque courante. Une bibliothèque de presets apparaît comme un fichier dans le Finder de Macintosh, mais c'est en fait un paquet de fichiers, un type spécial de dossier qui se comporte comme un fichier. Le paquet peut être visualisé comme un dossier en contrôlant-cliquant sur l'icône du fichier dans le Finder Macintosh et en choisissant Contenu de l'emballage du spectacle dans le menu contextuel. Le paquet contient un fichier .presets, un dossier nommé Synths qui contient les instruments utilisés par les présélections, et un dossier nommé Pictes qui contient des fichiers images séparés au format png pour chaque couche de chaque preset. La bibliothèque de presets peut contenir des informations supplémentaires comme des réglages personnalisés et des informations sur les presets individuels (.infos) comme la taille, le réglage, le nombre de couches, etc.

Image sonore. Une image sonore est une image destinée à la synthèse du son. Les images sonores contiennent des données d'image ainsi que les paramètres nécessaires pour interpréter l'image en tant que son. Les préréglages sont des images sonores stockées dans une bibliothèque de préréglages.

Mode de transfert. Un mode de transfert est l'algorithme (règle) utilisé pour combiner deux images (par exemple, lors du filtrage d'une image avec une autre ou lors du collage d'une image sur une autre). Dans les salles Image Synth et Image Filter, une image est souvent utilisée pour traiter une autre image. Lorsqu'une image est appliquée à une autre image, les pixels correspondants des deux images sont traités ensemble pour créer l'image finale. Les pixels de chaque canal de couleur interagissent avec les pixels correspondants du canal de couleur correspondant de l'autre image. Une discussion complète de ces

est abordée dans la section Modes de transfert section plus loin dans ce chapitre.

Espace d'accord. Voir la carte des fréquences.

Toile

La zone de contenu de la salle Image Synth est une surface de peinture appelée "toile". C'est là que les images sont créées et modifiées. Les images peuvent être peintes à partir de zéro, importées à l'aide de la fonction Ouvrir la photo choisi dans une bibliothèque de préréglages, ou collé sur le canevas. Les barres d'outils d'Image Synth fournissent un large éventail de pinceaux et d'outils pour travailler avec les images. Les images peuvent être en niveau de gris 8 bits ou 16 bits ou en RVB 8 bits par composant ou 16 bits par composant. L'utilisation de 16 bits par composant est particulièrement importante pour les sons qui sont reconstruits à partir d'une analyse ou les sons qui ont beaucoup d'harmoniques de faible amplitude qui sont ignorés en 8 bits. La principale différence entre une image 8 bits et une image 16 bits est la quantité de tonalités disponibles pour une couleur donnée. Traduit en audio, cela signifie que les fréquences de faible niveau ne seront pas perdues en raison de la dynamique plus élevée du signal."

Comment auditionner des notes/pixels particuliers

Contrôle+option-cliquez sur le canevas pour écouter (lire) la hauteur qui correspond à la position de la souris. La hauteur est jouée par l'instrument actuel d'Image Synth et dans l'espace d'accord de l'image.

Outils

La toile est entourée de chaque côté par des outils.

Le site barre d'outils supérieure sert de barre de menu à la palette et permet de régler la plupart des paramètres qui régissent la lecture de l'image : source d'entrée, nombre de canaux, échelle et accord. Le synthétiseur d'images (comme toutes les pièces) dispose de sa propre interface. Fichier et Modifier les menus contextuels. Le synthétiseur d'images dispose d'un certain nombre de modes de collage spéciaux. Le synthétiseur d'images dispose également de son propre presse-papiers qu'il partage avec la salle du filtre d'images. Ce presse-papiers d'images est indépendant du presse-papiers de sons de l'éditeur d'échantillons, auquel on accède par la barre de menu principal de l'application et les touches de commande.

Le site barre d'outils de droite contient le Filtres d'effets graphiques qui sont des processus comme l'écho et la réverbération qui fonctionnent dans le domaine temporel.

Le site barre d'outils de gauche contient les outils permettant de choisir parmi les nombreux pinceaux et modes de pinceau disponibles. Il existe également des outils permettant de modifier le domaine vertical (fréquence) de l'image (hauteurs et harmoniques).

Le site barre d'outils inférieure contient un certain nombre d'autres outils utiles. Le site Synthétiser (calcul/rendu) et Prévisualisation se trouvent ici, de même que les Déplacement et des outils permettant de faire pivoter et de mettre à l'échelle l'image et de régler la luminosité et le contraste de l'image.

Barre d'outils supérieure

       

 Popup de fichier

En appuyant sur la touche Sous-menu Fichier affiche un menu avec les éléments suivants :

Nouveau fichier de préréglages...

Créez une nouvelle bibliothèque de préréglages. La bibliothèque devient la bibliothèque de préréglages active. Un préréglage est créé dans la nouvelle bibliothèque avec le contenu du canevas.

Ouvrir un fichier de préréglages... (o)

Ouvrir une bibliothèque de presets et la rendre active. Cette commande invoque le dialogue d'ouverture de fichier de MetaSynth et fait du fichier sélectionné la bibliothèque de presets active. MetaSynth CTX peut ouvrir des fichiers créés à partir de la version 5. Les bibliothèques de presets créées avec des versions antérieures doivent être ouvertes et modernisées avec la version 5 ou 6. Pour reconstruire les vignettes d'une bibliothèque: maintenez la touche contrôle enfoncée lorsque vous choisissez la commande Open Presets File. Ceci est utile lorsque vous travaillez avec des bibliothèques de préréglages d'un ancien format (version 4) ou dans les cas où les vignettes d'une bibliothèque ont été corrompues (ce qui est rare).

Ouvrir un fichier de filtres...

Ouvrir une bibliothèque de filtres et la rendre active. Cette commande invoque la boîte de dialogue d'ouverture de fichier de MetaSynth et fait du fichier sélectionné la bibliothèque de filtres active.

Ouvrir le fichier de déplacement...

Sélectionnez la bibliothèque de préréglages à utiliser par la Appliquer la carte des déplacements aussi. Au démarrage, MetaSynth utilise la fonction

bibliothèque appelée Déplacements.filtres que l'on trouve dans le MetaSynth CTX/Filtres/ dossier.

Nouvelles présélections

Cette commande crée et ajoute un nouveau preset vide à la banque actuelle.

Sauvegarder la présélection actuelle (s)

Sauvegarde le preset actuel dans la banque actuelle au même endroit.

Notez que le raccourci S (shift s) appelle Add preset dans la version finale de la 1.2.

Ajouter la présélection actuelle (S)

Ajoute le preset actuel dans la banque actuelle au premier emplacement vide. Cette commande fait écho au bouton Add preset.

 (disponible dans la version finale 1.2).

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

Fait écho à la commande de rendu  ($) . Voir ci-dessous la section Commande de rendu (LINK ?)

Ouvrir un fichier image...

Ouvrez une image et affichez-la sur la toile. L'image sélectionnée est redimensionnée pour s'adapter au canevas. MetaSynth

peut ouvrir la plupart des images qui peuvent être affichées par QuickTime.

Enregistrer comme fichier image

Enregistrez l'image affichée sur la toile au format TIFF (.tif).

Analyser le spectre (n)

Créer une image basée sur le son actuel de l'éditeur d'échantillons. Cette commande est l'une des fonctions les plus puissantes et les plus méconnues de MetaSynth. L'analyse fréquentielle peut être utilisée comme point de départ pour la synthèse, la détection de la hauteur et l'analyse du contenu harmonique. Elle a également une grande valeur pédagogique en affichant le contenu fréquentiel sous forme d'image pour comprendre comment un son est fabriqué.

Analyser le spectre effectue une transformation de Fourier rapide (FFT) du son actuellement chargé et place le sonogramme résultant sur le canevas. L'analyse est mise en correspondance avec l'espace d'accord de la pièce et les paramètres de tempo/durée. Vous pouvez augmenter la résolution d'amplitude en utilisant une image 16 bits et la résolution temporelle en utilisant l'image la plus large possible avec une faible valeur d'Échantillons par pixels (qui est définie dans la boîte de dialogue Tempo/Durée).

Cet outil est très utile pour analyser et affiner les paramètres des effets et des filtres, ainsi que pour créer de nouveaux sons. Si vous affinez un paramètre d'égalisation dans la salle des effets, par exemple, analysez les sons égalisés et non égalisés sur différentes couches du canevas et comparez-les visuellement.

Utilisez cette commande dans la salle des filtres d'images pour créer des effets de "morphing" et de vocodeur en analysant un son - comme une voix parlée ou une boucle de batterie - et en l'appliquant comme un filtre à un autre son. Vous pouvez également extraire des mélodies ou des harmonies d'un fichier son en effectuant une analyse. Cela nécessite un certain travail de manipulation de l'image résultante, mais les résultats valent bien l'investissement. Une autre utilisation de l'analyse consiste à créer de nouveaux instruments avec certaines des caractéristiques d'un instrument échantillonné.

En raison des artefacts de quantification et de la perte de phase, les sons re-synthétisés ne peuvent pas avoir le même son que le son original. Pour obtenir les meilleurs résultats, vous devrez ajuster les paramètres d'Image Synth en fonction de votre objectif. Expérimentez avec différentes cartes de fréquences et tailles d'image. L'analyse/re-synthèse n'est pas conçue comme un moyen de recréer des sons mais plutôt comme un point de départ pour des explorations. Pour un travail sérieux de synthèse spectrale, utilisez le Spectrum Synth car il conserve les phases et possède une résolution de fréquence plus élevée.

Astuce ! Il est conseillé d'utiliser l'option Ajuster la durée à l'échantillon actuel dans le Dialogue sur le tempo et la durée (abordé plus loin dans ce chapitre) avant d'effectuer une analyse. La résolution en fréquence et en temps peut être ajustée finement en fonction du son. Dans certains cas, les accords microtonaux donnent les meilleurs résultats. De même, des images larges peuvent être utilisées pour améliorer la résolution temporelle et la réponse transitoire.

Astuce ! Utiliser l'analyse pour accorder les échantillons avec précision. Effectuez une analyse en demi-tons. Passez la souris sur l'harmonique la plus importante (la fondamentale réelle du son) et observez la fréquence dans la fenêtre d'analyse. Affichage des conseils. Réglez le Master Tuning de l'Image Synth à une hauteur proche de la fondamentale de l'échantillon. Réglez la carte de fréquence sur Micro32. Passez la souris sur la fondamentale et observez la fréquence dans l'écran. Affichage des conseils. Utilisez Pitch & Time dans la Salle des effets pour transposer l'échantillon à la fréquence souhaitée.

Importer la séquence actuelle (q)

Importez la séquence actuelle de la Sequencer Room sous forme d'image sonore. Lors de l'importation d'une séquence, le synthétiseur d'images met la séquence à l'échelle pour remplir la largeur de la toile si possible - en ajustant le paramètre Pixels par battement si nécessaire. L'Image Synth utilise un réglage maximum de 32 pixels par battement lors de l'importation depuis le Séquenceur. Ainsi, si le canevas de l'Image Synth est large et que la séquence est courte, l'image peut ne pas remplir le canevas.

        Sous-menu Editer

MetaSynth maintient des presse-papiers distincts pour chacun des types de données manipulées par les salles et pour les données sonores de l'éditeur d'échantillons. Le sous-menu Editer n'affecte que le presse-papiers graphique, et ses raccourcis clavier ne pas utiliser la touche de commande. Les opérations disponibles dans ce menu fournissent des processus sophistiqués pour combiner des images. Les images collées peuvent être appliquées comme des filtres, ajoutées à l'image actuelle, fusionnées avec elle, soustraites de celle-ci, ou encore fondues dans ou hors de l'image. En outre, les modes de transfert disponibles dans le menu de la barre d'outils de gauche, intitulé Modes de transfert affectent la manière dont les données collées à l'aide de la fonction Insérer interagit avec l'image sous-jacente. Les images de n'importe quelle application graphique peuvent être collées sur le canevas.

Lorsqu'une image est collée, elle est mise à l'échelle de la sélection actuelle (ou de la totalité du canevas s'il n'y a pas de sélection). Si vous maintenez la touche "shift" enfoncée lors du collage, l'image est mise à l'échelle de toute la zone de la toile. et écrêtée dans la zone de sélection. Dans ce cas, si l'image source a la même taille que le canevas, le marquage agit comme une zone d'écrêtage et aucun redimensionnement n'est effectué.

Les opérations d'édition respectent le réglage de la Mode d'édition stéréo. Opérations uniquement s'appliquent aux canaux de couleur actifs. Nombre de ces commandes peuvent être combinées pour obtenir des effets fréquemment recherchés, tels que l'éclaircissement ou l'atténuation de l'image en cours. Nous vous encourageons à explorer les modes de transfert et les commandes de collage spécial, car ils offrent des fonctionnalités puissantes.

Remarque : à chacune des commandes de collage spécial correspond un mode de transfert analogue. Pour obtenir un tableau des modes de transfert avec des exemples illustrés, reportez-vous à l'article intitulé Modes de transfert section de ce chapitre. En appuyant sur l'icône Menu d'édition, un menu s'affiche avec les éléments suivants :

Annuler (z)

Annule la dernière opération d'édition. Annuler permet de basculer entre Annuler et Rétablir. MetaSynth maintient un seul niveau d'annulation.

Coupe (x)

Coupe la sélection actuelle dans le presse-papiers.

Copie Pict (c)

Copie la sélection actuelle (ou la totalité du canevas s'il n'y a pas de sélection) dans le Presse-papiers PICT. Tous les canaux de couleur sont copiés. Le site Sélecteur de mode d'édition stéréo Le filtre agit dans les différentes commandes de collage.

Paste Pict (v)

Collez le presse-papiers dans la sélection ou le canevas actuel, en mettant l'image à l'échelle pour remplir la zone de sélection ou de canevas. Les nouveaux pixels remplacent les pixels existants. Pour coller sans mettre l'image à l'échelle, utilisez Insérer une photo ou Coller & Clipper. Le site Sélecteur de mode d'édition stéréo est appliqué immédiatement si aucune sélection flottante n'est présente ; sinon le filtre s'applique lorsque la sélection flottante est validée.

Coller & Clipper (V)

Collez le presse-papiers dans la sélection actuelle, sans mettre à l'échelle ni décaler l'image source, afin que la sélection agisse comme une zone d'écrêtage. Cela offre un moyen facile de créer des variations de préréglages en accumulant des éléments : 'x' copier un préréglage complet et effacer l'image. Sélectionnez une région et tapez V pour remplir cette partie.

Finalement, ajoutez le préréglage en utilisant "S" ; Sélectionnez une autre région et tapez V. Finalement, ajoutez le préréglage "S". 

Vous pouvez utiliser la même technique pour les performances en direct lorsque vous souhaitez activer divers éléments pendant le jeu.

Insérer la photo (b)

Coller le presse-papiers en conservant les proportions originales et en utilisant le mode de transfert actuel. La sélection ne remplace pas nécessairement les pixels de l'image sonore existante. Le matériel inséré est ajouté sous la forme d'une sélection flottante qui est initialement centrée mais qui peut être déplacée en la faisant glisser ou en la poussant. Le mode de transfert peut être modifié après l'insertion du presse-papiers et la sélection déplacée (en la faisant glisser avec la souris ou en la poussant avec les touches du curseur ou les outils de poussée de la barre d'outils inférieure) pour obtenir une grande variété d'effets.

Utilisez cette commande pour maintenir les proportions de l'image insérée, ou si vous voulez appliquer la sélection avec l'un des modes de transfert. S'il existe déjà une sélection au moment de l'application de la commande, l'image insérée sera mise à l'échelle de la sélection.

Insérer une photo fait le Outil de sélection l'actif Outil pinceauet le Choisissez la couleur est remplacée par la fenêtre popup

Mode de transfert popup.

Le site Sélecteur de mode d'édition stéréo s'applique lorsque la sélection flottante est validée.

Astuce !    Pour voir comment cela fonctionne, choisissez un préréglage. Copiez le canevas (tapez 'c'). Insérez l'image (tapez 'b'). Maintenant, utilisez le sélecteur de mode de transfert pour changer le mode de transfert en Soustractif ou Différences et déplacez la sélection.

Clair

Supprimer (effacer) la sélection actuelle (ou toute l'image de la toile s'il n'y a pas de sélection). La zone de sélection devient noire. Appuyer sur la touche d'espacement arrière/suppression du clavier de l'ordinateur a le même effet.

Inverser ( !)

Inverse les couleurs de la zone sélectionnée (ou de toute l'image de la toile s'il n'y a pas de sélection).

Remplissage (f)

Remplir la sélection avec la couleur actuelle de la brosse. Le sélecteur de mode d'édition stéréo s'applique immédiatement.  

Conseil ! Remplissez peut être utilisé pour charger n'importe quel filtre comme image de toile. Remplir la toile avec du jaune ou du blanc selon le mode d'édition stéréo. Choisissez l'image souhaitée à l'aide du sélecteur de filtre pour filtrer la couleur unie.

Max Pict (k)

Collez le contenu du presse-papiers PICT dans la zone sélectionnée, en traitant les pixels noirs du presse-papiers comme transparents. Lorsqu'il y a des pixels coïncidents, le pixel le plus clair est conservé. La mise à l'échelle est effectuée comme décrit pour la fonction Coller la photo commandement.

Min Pict

Combinez le contenu du presse-papiers PICT avec la zone sélectionnée, en conservant les pixels de plus faible amplitude dans l'image combinée. Lorsque l'une des deux images est noire, le résultat est noir. Lorsqu'il y a des pixels coïncidents, le moins lumineux est conservé. La mise à l'échelle est effectuée comme décrit pour le Coller la photo commandement.

Ajouter Pict (e)

Combinez le presse-papiers PICT avec la zone sélectionnée en ajoutant les luminosités des deux images. La mise à l'échelle se fait comme décrit pour le Coller la photo commandement.

Astuce !    tapez 'ce' pour éclaircir l'image du canevas : Add Pict est un moyen rapide et pratique d'éclaircir une image ou une sélection. Pour éclaircir l'image de la toile,

copier le canevas (tapez 'c') puis utiliser la fonction Ajouter une photo (tapez 'e') autant de fois que nécessaire. Vous pouvez taper 'd' ou 'a' pour sélectionner/désélectionner tout avant s'il y a une sélection active.

Soustraire Pict (l)

Soustraire le contenu du Presse-papiers PICT de la zone sélectionnée. Les couleurs plus sombres du Presse-papiers PICT recouvrent et remplacent les pixels de la sélection. Cette commande peut être utile pour forcer une structure rythmique ou harmonique sur une image existante. La mise à l'échelle est effectuée comme décrit pour la commande Coller la photo commandement.

Multiplier l'image (M)

Multiplie la région sélectionnée (ou le canevas entier s'il n'y a pas de sélection) par le presse-papiers PICT. Cette opération est la même que celle effectuée lors de l'application d'un filtre d'image avec la fonction Appliquer le filtre outil. Les luminosités des pixels correspondants de la sélection et du presse-papiers sont multipliées ensemble. Les luminosités sont représentées en interne comme des valeurs comprises entre 0 (noir) et 1 (luminosité maximale). Lorsqu'une image stéréo est multipliée par une image stéréo, les pixels des canaux de couleur correspondants sont multipliés. Ainsi, le vert multiplié par le rouge donne du noir. Le jaune multiplié par le vert donne du vert. Le noir multiplié par n'importe quoi donne du noir. Si l'un des pixels est inférieur à la luminosité maximale, le résultat sera une luminosité atténuée. La mise à l'échelle s'effectue comme décrit pour le Coller la photo commandement.

Fusionner Pict (m)

Fusionner le presse-papiers PICT avec la région sélectionnée (ou le canevas entier s'il n'y a pas de sélection) à l'aide de l'option

50%. La mise à l'échelle est effectuée comme décrit pour le Coller la photo commandement.

Crossfade Pict (w)

Effectue un fondu enchaîné du presse-papiers PICT avec la région sélectionnée (ou le canevas entier s'il n'y a pas de sélection). Un fondu enchaîné linéaire est effectué de gauche à droite avec un gradient de 0 à 100%.

    Astuce ! 'ctw' :Créez une image symétrique en utilisant la combinaison de touches suivante : c (copie), t (inversion du temps), w (fondu enchaîné).

Fade in out Pict (u)

Faites apparaître et disparaître le presse-papiers PICT tout en faisant disparaître puis apparaître la région sélectionnée. Ce processus permet d'obtenir un effet de mélange en dégradé.

    Astuce ! 'xu' : La combinaison de touches suivante permet de faire apparaître ou disparaître l'image en cours : x (couper), u (faire apparaître ou disparaître).

Sélectionner tout (a)

Sélectionnez tous les pixels des canaux de couleur actifs.

Désélectionner tout (d)

Désélectionner la sélection en cours.

Temps de sélection pour l'exportation

Sélectionnez le temps correspondant dans l'éditeur d'échantillons.

Fit Tempo (F)

Réglez la durée du Synth d'image sur celle de la sélection de l'éditeur d'échantillon si possible. Cette commande modifie le tempo de l'IS actuel et est généralement utilisée lors de la création d'un preset par une analyse sonore pour correspondre à la durée du son.

      Ajouter une présélection / Remplacer une présélection (avec option)

Cliquez ici pour ajouter l'image sonore actuellement affichée à la bibliothèque de présélections active. L'image sonore est ajoutée en tant que présélection à la première position vide dans la bibliothèque de présélections active. En général, vous sauvegardez les images sonores en utilisant cette fonction pour les ajouter aux bibliothèques de préréglages.

Option-cliquez sur pour remplacer le dernier préréglage sélectionné. Cette fonctionnalité vous permet de choisir un préréglage,

le modifier et le sauvegarder à nouveau au même endroit dans la bibliothèque de préréglages.

      Popup de sélection de préréglage / Suppression de préréglage (avec option)

Cliquez sur l'icône pour faire apparaître la bibliothèque de préréglages active. Cliquez sur un préréglage pour le rendre actif. Faites glisser la souris sur un préréglage pour voir les informations sur le préréglage affichées au bas de la fenêtre contextuelle. Il est également possible de sélectionner une présélection en cliquant sur l'icône et en la faisant glisser dans la fenêtre contextuelle qui apparaît. Faites glisser la souris au-delà de la limite inférieure de la fenêtre contextuelle pour afficher davantage de préréglages si le nombre de préréglages stockés est supérieur à celui qui peut être affiché sur un seul écran.

Au premier lancement de MetaSynth, la bibliothèque de presets par défaut, Metasynth.presets est ouvert. Utilisez le Ouvrir le fichier de préréglages dans le menu de l'Image Synth Fichier pour rendre une autre bibliothèque active. Une liste des bibliothèques récemment ouvertes et des bibliothèques trouvées dans la base de données de MetaSynth. Plus de préréglages s'affiche dans la fenêtre popup Fichier. Vous pouvez rendre une bibliothèque active en la choisissant dans cette liste.

Pour afficher les préréglages de la deuxième bibliothèque listée dans la fenêtre contextuelle Fichier (généralement la bibliothèque visitée précédemment)Dans le menu déroulant, cliquez sur l'outil Select Preset. Cette fonction est très pratique pour travailler avec deux bibliothèques de préréglages et copier des images entre elles.

Pour supprimer une présélectiont : maintenez la touche d'option enfoncée (le curseur devient le curseur X-delete) et choisissez l'option

le préréglage à supprimer dans la fenêtre popup Select Preset.. Cette commande ne peut être annulée !

      Ajouter un filtre

Cliquez sur cet outil pour ajouter le canevas actuel comme préréglage de filtre dans la bibliothèque de filtres actuelle.

      Appliquer le filtre

Cliquez et faites glisser ici pour faire apparaître la bibliothèque de filtres active. Choisissez une image dans la bibliothèque pour l'appliquer comme un filtre à l'image de la toile ou à la sélection. Une image est appliquée comme un filtre en multipliant ses pixels avec ceux de l'image de la toile (ou de la sélection). Appliquer une image en tant que filtre revient à coller le filtre avec la fonction de multiplication. Mode de transfert. Les filtres en niveaux de gris peuvent être appliqués à des images en couleur et sont appliqués de manière égale à chaque canal de couleur actif. Lorsque vous appliquez des filtres de couleur, les meilleurs résultats sont obtenus avec des images en couleur. Les images mono peuvent devenir stéréo en cliquant sur le bouton Mono/Stereo.

Le dossier Filtres Metasynth qui se trouve dans la section Filtres est la bibliothèque par défaut ouverte au lancement de MetaSynth. Utilisez le dossier Ouvrir un fichier de filtres dans le Fichier pour rendre une autre bibliothèque active.

Les filtres ont un grand nombre d'utilisations. Les filtres de couleur peuvent être utilisés pour stéréographier une image. Ils peuvent également être utilisés

pour fournir des enveloppes complexes aux sons et aux notes. Ils peuvent être utilisés pour supprimer les dissonances. Ils peuvent être

utilisé pour ajuster les harmoniques d'une image sonore. Lors de l'utilisation de la synthèse sinusoïde/table à ondes, ce processus

est similaire à la synthèse soustractive et à la mise en forme de l'amplitude.

Shift-sélectionner un filtrepour l'inverser avant l'application.

Pour retirer un filtrecliquez sur le sélecteur de filtre. Le curseur devient le curseur de suppression.

      Modifier les informations et les commentaires des préréglages ( ?)

Ouvrez la fenêtre d'information et de commentaire. Elle affiche le titre, le commentaire et le nom de l'instrument de la présélection actuelle. Utilisez cette fenêtre pour modifier le titre et les commentaires ou simplement pour les visualiser (si la préférence Afficher les commentaires est désactivée).

        Analyser le spectre (n)

Créer une image sonore MetaSynth à partir du son (ou de la sélection) de l'éditeur d'échantillons actuellement chargé. Cette fonction est la même que celle de la fenêtre popup File. Analyser le spectre commande. Pour une discussion détaillée, voir l'entrée Analyser le spectre dans la fenêtre contextuelle Fichier plus haut dans ce chapitre.

        Menu des couches de la grille

Ce menu contextuel propose des fonctions d'utilisation de la couche de grille. Chaque image sonore MetaSynth (préréglage Image Synth) possède une couche grille (dessinée en bleu) dont les graphiques peuvent être utilisés comme guides (gammes, progressions d'accords, filtres rythmiques) ou comme rappels. La couche de grille peut même être utilisée pour filtrer les graphiques des couches d'image qui sont utilisées pour créer le son. La couche de grille est ignorée par MetaSynth lors de la traduction du canevas de l'image au son.

Utilisation de la couche de la grille comme échelle :  Une gamme en couches est simplement un sous-ensemble de fréquences qui sont choisies pour construire une gamme particulière. En demi-tons, une gamme majeure est un sous-ensemble des 12 demi-tons. Les lignes qui ne font pas partie de la gamme sont noires (OFF) et les lignes de la gamme sont blanches (ON) (indiquées en bleu). La gamme se répète pour chaque octave. 

Une fois que vous avez la grille des canaux, il est facile de saisir les notes dans la bonne échelle. Et vous pouvez à tout moment filtrer le contenu qui n'est pas dans la grille en utilisant le bouton "Grid Filter" ou le bouton Filtrer avec le menu "Grid Channel commandement.

conseil :Il est facile de construire une couche de gamme à partir du contenu IS existant : Il suffit de taper ";Y" : c'est-à-dire " ;" pour que chaque note remplisse la totalité du canevas et "Y" pour que les touches soient répercutées sur toutes les octaves à l'intérieur du canal de la grille.

Utilisation de la couche de grille comme grille de progression d'accords : De la même manière, vous pouvez placer dans la grille une progression d'accords. Vous pouvez construire la progression d'accords facilement dans le séquenceur ou même le faire directement dans IS avec les outils de notes en utilisant un canal de grille de gamme si nécessaire. Une fois que vous avez votre progression d'accords, tapez simplement Y pour les répercuter dans toutes les octaves à l'intérieur du canal de grille. Il s'agit d'une technique très puissante pour composer des arrangements sur un morceau tonal. Si tous les presets suivent la grille, vous pouvez être sûr qu'ils se chevaucheront gracieusement.

  • Dessiner la grille par défaut (g)
    • Dessinez la grille par défaut sur le calque de la grille. Les lignes horizontales de la grille marquent les octaves de la hauteur de l'accordage principal et les lignes verticales représentent les battements et les mesures. Les lignes marquant les limites de la mesure sont plus sombres que les lignes marquant les autres battements. Utilisez la boîte de dialogue Tempo & Duration pour modifier les paramètres de temps utilisés pour calculer la grille par défaut. Par défaut, il y a 4 temps par mesure avec 32 pixels par temps.
  • Ajouter la grille X (G)
    • Ajoutez des lignes verticales pour marquer chaque temps (tel que défini dans la boîte de dialogue Paramètres de tempo et de durée) et chaque mesure. Les lignes de mesure sont légèrement plus foncées que les autres lignes de battement. Cette commande ajoute les lignes au contenu de la grille existante.
  • Dessiner une grille d'octaves
    • Remplacer la couche de grille actuelle par une image représentant les octaves de la hauteur de référence de l'accord principal.
  • Courant de l'écho (y)
    • Remplace la couche de grille actuelle par une copie des graphiques de la couche d'image. S'il y a plusieurs couches d'image,
    • seuls les graphiques du calque actif sont copiés. Cela offre un moyen rapide de définir le canal de la grille à partir de votre image actuelle.
  • Octaves de l'écho (Y)
    • Reproduit le calque d'image actuel sur le calque de grille (en remplaçant le calque de grille précédent) et reproduit les pixels sur chaque octave visible. L'écho des octaves est utile lorsque le calque d'image contient des notes. Cela vous permet de voir toutes les octaves des notes, ce qui permet d'éviter les dissonances indésirables entre les octaves. Elle est également souvent utilisée pour construire des grilles de gammes ou des grilles de progression d'accords.
  • Copier le canal de la grille
    • Copie la couche de la grille dans le presse-papiers. En général, ceci est utile lorsque vous voulez coller la grille d'un autre preset.
  • Coller dans le canal de la grille
    • Collez le contenu du presse-papiers de l'image sur le calque de la grille. Avec cette commande, vous pouvez définir la grille sur presque n'importe quoi, mais généralement ce sera avec une grille copiée d'un autre préréglage.
  • Filtre avec canal à grille (%)
    • Appliquer le calque de la grille comme un filtre au calque de l'image. Cette commande est disponible sous la forme d'un bouton à droite de l'interface d'Image Synth : "Filtre grille" et avec le raccourci %. 

Astuce !    Construisez une image du canal bleu à partir d'une figure mélodique en utilisant Echo Octaves, puis peignez librement dans les canaux rouge et bleu.

Canaux verts. Choisissez Filtre avec canal à grille pour supprimer les notes qui ne conviennent pas.

Supprimer le canal de la grille 

Supprimer le canal de la grille.

Analyser le spectre jusqu'à la grille

Effectuez une analyse spectrale rapide du son (ou de la sélection) de l'éditeur de sampler et dessinez-le dans la couche de grille. Ce site

est de résolution inférieure (mais plus rapide) que celle créée en utilisant la commande Analyze Spectrum. Cette commande est très utile lorsque vous essayez de dessiner une image sonore qui sera utilisée en conjonction avec un son existant. Par exemple, vous pouvez peindre des notes qui coïncident avec les harmoniques visibles dans le spectre analysé, ou vous pouvez peindre dans la couche image et utiliser la commande Filter With Grid Channel pour filtrer tous les pixels qui ne recouvrent pas le son analysé. Vous pouvez créer d'intéressants effets de vocodeur et de convolution de cette manière.

      Popup du menu des couches

L'image utilisée pour synthétiser le son peut comporter une ou plusieurs couches. Collectivement, celles-ci sont appelées la ou les couches d'image. Le dessin et le filtrage sont effectués sur le calque actif et les autres calques d'image et le calque de grille ne sont pas affectés. Pour rendre un calque actif, choisissez-le dans ce menu. Utilisez les commandes du menu pour ajouter et fusionner des calques.

La couche active (celle à laquelle toutes les opérations graphiques seront appliquées) est affichée dans sa couleur habituelle (gris pour les images mono, couleur RVB pour les images stéréo, bleu pour la couche Grille). Tous les autres calques sont affichés dans des nuances de bleu.

Pour supprimer une coucheMaintenez la touche d'option enfoncée et sélectionnez la couche à supprimer dans le menu.

Nouvelle couche

Ajoutez un nouveau calque à l'image.

Dupliquer le calque Duplique le calque actuel. Fusionner les couches

Fusionner le calque actuel avec le calque inférieur suivant (numéroté).

Couche de la grille

Sélectionnez la couche de grille pour une édition directe. Notez que la couche de grille est toujours en 8 bits et en niveaux de gris.

Couche 1 [2, etc.]

Les calques d'image sont répertoriés ici. Sélectionnez un calque pour le rendre actif. Sélectionnez un calque en option pour le supprimer.

      Popup du mode d'édition stéréo

  1. Montage stéréo Modifier tout Editer à gauche Droit d'édition Editer le canal bleu

Ce menu contextuel est uniquement disponible lorsque vous travaillez en stéréo (couleur). Il vous permet de déterminer quels canaux de couleur (rouge, vert et bleu) sont affectés par les opérations graphiques. Cet outil permet un traitement indépendant des canaux gauche (rouge) et droit (vert), ce qui donne lieu à des effets surprenants. Le mode d'édition des canaux détermine quels canaux sont affectés par les opérations d'édition. La plupart des opérations et outils d'édition ne s'appliquent qu'au canal de couleur actif, ce qui permet d'incroyables manipulations stéréo.

L'apparence de l'icône dans la barre d'outils change pour refléter le mode d'édition actuel. La zone est laissée vide si le canevas est réglé sur mono. Les modes disponibles sont les suivants : rouge et vert actifs, rouge uniquement, vert uniquement, bleu uniquement, tous (rouge, vert et bleu) actifs. Le mode par défaut est rouge et vert actifs.

Astuce ! Essayez d'appliquer des filtres différents aux canaux rouge et vert d'une image ! Par exemple, vous pouvez appliquer un filtre d'entrée en fondu à un canal et un filtre de sortie en fondu à l'autre.

Astuce ! Appliquer différents Filtres chauds (les effets graphiques de la barre d'outils de droite) aux canaux gauche (rouge) et droit (vert) d'une image ! Par exemple, il est possible de créer des effets incroyables en utilisant des intervalles de grille différents pour les canaux rouge et vert lors de l'application de l'effet graphique de la barre d'outils droite. Impulsion, Scieou Echo Filtres chauds. Ou bien, commencez par une image mono, et appliquez de l'écho au canal rouge et du pré-écho au canal vert.

Bascule stéréo/mono

Cliquez ici pour modifier si l'image sonore est mono (niveaux de gris) ou stéréo (couleur). Lorsque le mode stéréo

est choisie, la fenêtre contextuelle du mode d'édition stéréo devient visible et active. Les images stéréo ont trois canaux de couleur : rouge (gauche), vert (droite), bleu (commentaires). Le sélecteur de mode d'édition stéréo vous permet de manipuler sélectivement les différents canaux de couleur. Les images mono ont un seul canal en niveaux de gris où la luminosité détermine l'amplitude.

NOTE ! Il n'est pas possible de modifier le réglage stéréo/mono !

      Popup de choix d'instrument et bouton d'édition d'instrument

Ce menu contextuel fournit des commandes pour choisir ou créer l'instrument (synthétiseur) à utiliser lors de la synthèse de l'image. Les pixels de l'image sont les oscillateurs de l'instrument choisi. MetaSynth propose plusieurs types d'instruments (appelés Input Sources dans les versions antérieures de MetaSynth) qui sont traités dans le chapitre Instruments de ce manuel. Choisissez un slot vide (ou la commande Open du popup) pour charger un instrument depuis le disque. De manière plus pratique, utilisez l'élément Browse Synth ou Browse Samplers pour parcourir l'ensemble de la bibliothèque d'instruments.  

Tous les instruments que vous ouvrez apparaissent dans le popup pendant votre session. Lorsqu'une présélection est sélectionnée, le nom de l'instrument utilisé par la présélection est affiché dans le menu. L'icône de la fenêtre contextuelle Choisir un instrument indique le type d'instrument actuellement utilisé et change donc lorsque l'instrument change.

Remarque : Les variations de l'instrument sont sauvegardées avec les préréglages, vous pouvez donc régler librement le release, la modulation ou de nombreux autres paramètres de l'instrument pour chaque préréglage d'image.

Cliquez sur l'icône Editer l'instrument pour ouvrir la fenêtre d'édition de l'instrument. Voir le Instruments pour plus d'informations sur les instruments et l'édition d'instruments.

WaveSynth

Un simple synthé à table d'onde à oscillateur unique.

GrainSynth

Un synthétiseur unique et léger basé sur la synthèse granulaire, capable de créer des sons avec des balayages complexes de type filtre et bien plus encore.

MultiWave Synth

Le MultiWave Synth est un synthétiseur à trois oscillateurs capable de divers modes de synthèse, dont la synthèse par table d'ondes, la synthèse FM, la distorsion de phase et un certain nombre de modes de synthèse uniques à MetaSynth.

Échantillonneur

Un instrument basé sur un échantillon unique.

MultiSampler

Un instrument d'échantillonnage multi-échantillons.

Ouvrez...

Choisissez cette commande (ou n'importe quel emplacement vide) pour ouvrir un instrument qui a été enregistré sur le disque.

Nouveau MultiSampler...

Choisissez cette commande pour créer un nouvel instrument vide pour multi-échantillonneur. Les échantillons peuvent être ajoutés à l'instrument dans la fenêtre Edit Instrument qui apparaît après avoir sélectionné cette commande.

Construire le MultiSampler...

Construisez un nouvel instrument MultiSampler à partir d'échantillons "apparentés" et affichez la fenêtre Edit Instrument. MetaSynth présente une boîte de dialogue d'ouverture de fichier pour vous permettre de choisir un fichier échantillon. Si d'autres fichiers échantillons apparentés sont trouvés dans le même répertoire, ils sont automatiquement ajoutés à l'instrument et mappés à la hauteur et à l'octave suggérées par leurs noms. Pour être "apparentés", les fichiers doivent partager le même nom de base qui est le nom du fichier moins la désignation de la hauteur. Par exemple, Guitare A2, Guitare C2 et Guitare E2 sont liées. Mais, Guitare A2 et Eric Guitare C2. Les extensions '.L' et '.R' des paires de fichiers split stereo/dual mono sont ignorées lors de la détermination du nom de base.

De nombreuses bibliothèques d'échantillons commerciales suivent cette convention de dénomination.

Astuce !     Si vous avez un groupe d'échantillons à partir duquel vous souhaitez construire un instrument, il est généralement plus pratique de renommer les fichiers dans le Finder Macintosh selon cette convention et de laisser MetaSynth construire l'instrument que de charger manuellement les échantillons et d'assigner leurs hauteurs dans la boîte de dialogue Edit Instrument.

        Fenêtre contextuelle de l'accord principal (hauteur de référence)

Cet outil vous permet de modifier la hauteur de référence utilisée par l'Image Synth. Cliquez sur l'icône du diapason pour faire apparaître une liste de hauteurs ou cliquez sur l'option Master Tuning Octave Transposition pour modifier la hauteur du son d'un demi-ton. Le paramètre par défaut est A2 (220 Hz) et peut être réglé par incréments d'un demi-ton de A -2 à A12. La modification de ce paramètre change la hauteur des sons reproduits par l'image de la toile. La hauteur de référence est également prise en compte lorsque l'option Fichier du sous-menu Analyser le son actuel est exécutée. Changez l'octave de la hauteur de référence en utilisant la commande Master Tuning Octave Transposition flèches.

Optimisation de l'analyse des fréquences avec le Master Tuning

Lorsque vous analysez l'échantillon d'une note, vous pouvez parfois optimiser l'analyse en utilisant la technique suivante. Effectuez la première analyse avec A2 comme hauteur de référence et la carte de fréquence des demi-tons. Observez la hauteur de base de la note. Réglez la hauteur de référence de l'image sur cette note et cette octave. Changez la carte de fréquence pour une carte de fréquence microtonale ou harmonique et réglez la hauteur de l'image uniquement sur ce qui est nécessaire pour s'adapter aux fréquences de l'échantillon. Recommencez l'analyse. Les cartes de fréquences harmoniques (voir Échelles personnalisées) fonctionnent bien pour l'analyse des instruments à cordes.

Master Tuning Octave Transposition

Cliquez sur les icônes haut ou bas pour modifier la hauteur de référence par incréments d'une octave. Ce comportement est pratique pour calculer des sons à utiliser dans des instruments multi-échantillons.

Option-cliquez sur les flèches pour incrémenter/décrémenter la hauteur par demi-tons plutôt que par octaves.

  Fenêtre contextuelle Set Tuning Space (Frequency Map)

Définit le mappage de l'axe vertical du canevas à la hauteur. La carte d'espace d'accordage/fréquence utilisée par le canevas a une influence énorme sur le son créé. L'espace d'accordage peut être modifié pour utiliser presque tous les systèmes d'accordage ou d'intonation personnalisés imaginables. Les accords ethniques et les systèmes d'intonation alternatifs peuvent être utilisés pour créer de la musique d'époque et ethnique. Pour créer des sculptures sonores et des timbres, l'espace d'accordage peut être réglé sur des espaces d'accordage basés sur l'harmonie ou l'analyse. Par exemple, l'espace d'accord peut être réglé pour n'avoir que des harmoniques impaires ou pour avoir les harmoniques d'une attaque de violon pizzicato. La personnalisation de l'espace d'accordage permet de créer une variété infinie de sons et de musiques. Les accords personnalisés peuvent avoir des étapes qui ne sont pas dans l'ordre et peuvent avoir des "octaves" qui couvrent une gamme de plusieurs octaves (comme lors de l'utilisation d'accords basés sur les harmoniques).

Cliquez sur l'outil pour faire apparaître un menu de choix de l'espace d'accordage. Le nom de l'espace d'accordage actuel est affiché dans la barre d'outils s'il s'agit d'un des accords intégrés de MetaSynth. Sinon, les mots Map Custom Tuning apparaissent. La fenêtre popup Accords personnalisés invoque l'option Boîte de dialogue "Custom Tunings qui vous permet de définir, d'importer et d'exporter des espaces d'accord personnalisés. Les options sont :

  • Exponentiel. Les pixels représentent des rapports entiers consécutifs de la fondamentale. Le premier pixel est 1:1, le pixel suivant est 2:1 (l'octave), etc. Ce mode peut être utilisé pour créer des formes d'onde intéressantes lorsqu'il y a des groupes de pixels empilés. Dans ce mappage, les notes sont de plus en plus rapprochées au fur et à mesure que vous atteignez le haut de la toile.
  • Tuning personnalisé (&). Le choix de cette option appelle la boîte de dialogue Custom Tunings décrite dans la section suivante.
  • Gamme majeure. Chaque pixel représente un échelon de la gamme majeure. Le pixel le plus bas sonnera 2 octaves en dessous de la hauteur de référence de l'image sonore. Dans cet accord, il n'y a pas de correspondance égale entre les pixels consécutifs, car il y aura un pas entier (ton) entre certains pixels et un demi-pas (demi-ton) entre d'autres. Il y a sept pixels par octave dans cet accordage. En général, la gamme de 7 notes doit être utilisée avec une image d'une hauteur maximale de 64 pixels, car les touches dépassent rapidement la portée auditive.
  • Tons entiers. Un ton entier (200 cents) sépare chaque pixel consécutif. Il y a six pixels par octave avec cet accord.
  • Demi-tons (le paramètre par défaut). Un demi-ton (100 cents) sépare les pixels consécutifs. Il y a 12 pixels par octave dans cet accordage.
  • Quart-de-ton. Un quart de ton (50 cents) sépare chaque pixel consécutif. Il y a 24 pixels par octave dans cet accord.
  • Micro8. Un huitième de ton entier (25 cents) sépare les pixels. Il y a 48 pixels par octave dans cet accord.
  • Micro12. 1/12th d'un ton entier (18,75 cents) sépare les pixels. Il y a 72 pixels par octave dans cet accord.
  • Micro16. 1/16th d'un ton entier (12,5 cents) sépare les pixels. Il y a 96 pixels par octave dans cette

d'accord.

  • Micro32. 1/32et d'un ton entier (6,25 cents) sépare les pixels adjacents. Il y a 192 pixels par octave dans cet accord.
  • Micro50. 1/50th d'un ton entier (4 cents) sépare les pixels adjacents. Il y a 300 pixels par octave dans cet accord.
  • Pythagore. Les pixels consécutifs sont mis en correspondance avec la gamme de Pythagore à sept notes dont les hauteurs sont les suivantes

arrangé avec les ratios classiques de Pythagore : 1, 9/8, 81/64, 729/512, 3/2, 243/128.

  • Harmonique mineure. Gamme mineure harmonique standard.
  • Minor Melodic. Gamme mineure mélodique standard.

Pour voir la hauteur de son jouée par un pixel particulierdéplacez la souris sur le pixel et lisez l'affichage ToolTips. Vous verrez la hauteur du pixel affichée sous forme de note et d'octave (par exemple A2), le degré de décalage de hauteur et la fréquence absolue.

Lors de la conception de sons, vous pouvez obtenir des effets très intéressants en appliquant un processus qui génère des fréquences (comme le Ajouter des harmoniques ou Adaptation à l'échelle) puis en modifiant la carte de fréquence. Cela vous permet de générer rapidement un certain nombre d'harmoniques qui ne sont pas conformes à la série harmonique.

Astuce !     Utilisez cette technique pour générer les harmoniques impaires : choisissez Micro8 comme carte de fréquence, tracez une ligne, choisissez Ajouter des harmoniques de la Hauteur et harmoniques de la barre d'outils de gauche, puis changez la carte de fréquence en Quart-de-ton.

L'espace d'accord détermine la gamme de fréquences de l'image. Les cartes de fréquences microtonales nécessitent de nombreux pixels pour parcourir une petite distance tonale. Dans Micro50, par exemple, il faut une distance verticale de 50 pixels pour aller de C2 à D2. En revanche, il suffit d'un seul pixel dans la cartographie Whole Tones pour parcourir la même distance. Le meilleur choix pour la dimension verticale de la toile est donc étroitement lié au choix de l'espace d'accord. Plus les étapes de l'accord sont rapprochées, plus l'image doit être haute. Les accords dont les intervalles sont très espacés, en revanche, n'ont pas besoin de grandes toiles. En fait, dans l'accordage par demi-tons, une toile de 128 pixels de haut a une portée supérieure à celle de l'audition humaine.

Observez la gamme de fréquences d'une image en regardant l'affichage des conseils tout en passant la souris sur les pixels les plus bas et les plus hauts d'une image. Le site Hauteur et harmoniques Le popup contient plusieurs commandes qui sont utiles lors de la modification de la carte de fréquence. Vous pouvez contracter ou étendre l'espacement vertical des pixels de la toile avec ces commandes.

Astuce ! Utilisez des échelles personnalisées basées sur les séries harmoniques pour créer de nouvelles formes d'onde et de nouveaux sons à utiliser comme sources d'entrée ou pour votre échantillonneur.

Boîte de dialogue des réglages personnalisés (&) (IMAGE ?)

Pour invoquer cette boîte de dialogue, choisissez Tuning personnalisé de la Régler l'espace d'accord popup. Certaines gammes couramment utilisées, comme les demi-tons égaux, sont fournies dans la fenêtre popup Set Tuning Space en tant que préréglages, mais des accords beaucoup plus intéressants peuvent être créés en utilisant la boîte de dialogue Custom Tunings. Les accords personnalisés vous permettent d'accorder

l'Image Synth comme vous le souhaitez. Vous pouvez saisir des valeurs directement ou importer et exporter des fichiers de gamme personnalisés. Les fichiers de gamme sont des fichiers texte où chaque note de la gamme est définie en termes de fractions, de cents ou de valeurs de rapport absolues. Les principales échelles fournies sont les suivantes :

  • Gamme pentatonique.
  • Gamme mineure harmonique.
  • Gamme mineure naturelle.
  • Gamme majeure en intonation juste.

Harmonic 16 et Harmonic 32 sont des échelles de 16 et 32 notes qui suivent la série harmonique naturelle (rapports de 1, 2, 3, 4, etc.). C'est un mode non linéaire très intéressant où l'Image Synth se comporte presque comme un filtre de synthèse soustractive. Chaque ligne de pixel est une harmonique spécifique de la fondamentale. Vous obtenez ainsi un enveloppement intéressant de hauteurs au fur et à mesure que vous montez dans la gamme. Par exemple, en utilisant Harmonique 16, le pixel à y=16 a une hauteur de son beaucoup plus élevée que le pixel à y=17. De superbes sons de techno et de synthétiseurs peuvent facilement être simulés à l'aide de ces échelles. Les échelles harmoniques 16 et 32 sont idéales pour construire des sons, car même les blocs denses de pixels produisent des formes d'onde intéressantes. Lorsque vous utilisez des échelles harmoniques pour créer des formes d'onde, il est souvent utile d'utiliser la carte d'amplitude pour atténuer la réponse des pixels situés en haut de l'image.

Consultez l'annexe pour une description complète de la boîte de dialogue de réglage personnalisé.

Détecteur de profondeur 

Choisissez la profondeur de l'image. Elle peut être de 8 ou 16 bits par composante. La profondeur de 16 bits est conseillée pour les sons complexes avec beaucoup de contenu harmonique de faible amplitude afin d'éviter les artefacts de quantification.

      Choisir la largeur de l'image Popup

Définit la largeur en pixels du canevas. Lorsque vous composez de la musique dans Image Synth, les largeurs d'image divisibles par 2 doivent être utilisées pour les mesures doubles (4/4, 2/4, 2/2, etc.). Les largeurs d'image divisibles par 12 (288, 576, 1152) conviennent bien aux mesures triples telles que 3/4, 6/8 et 9/8. Le changement de la largeur de l'image modifie la durée de l'image.

Astuce !    Utilisez l'outil Tempo/Duration pour régler la durée ou le tempo d'une image sonore.

Astuce !    Lorsque vous créez des sons dont la dynamique change rapidement ou des attaques explosives et percussives, utilisez une large plage de fréquences.

image avec un petit réglage d'Échantillons par pixel.

      Choisir la hauteur de l'image Popup

Définissez la hauteur en pixels de la toile. La gamme de fréquences d'une image est déterminée par trois facteurs : la hauteur de l'image, la carte de fréquences et le paramètre d'accordage principal (hauteur de référence). Avec les cartes de fréquences microtonales, de grandes hauteurs d'image sont nécessaires pour obtenir une gamme de fréquences raisonnable. Lorsque l'on modifie la carte de fréquences d'une image, il est parfois utile ou nécessaire de modifier la taille de l'image. Il n'est pas nécessaire de disposer d'images de grande taille pour les cartes de fréquences par demi-tons ou par tons entiers, car seul un nombre limité de pixels est nécessaire pour couvrir l'ensemble de la gamme audible.

Le bouton de la barre d'outils de gauche Hauteur et harmoniques Le sous-menu contient un certain nombre de fonctions utiles pour modifier la taille des images et la carte de fréquence. Ces fonctions permettent d'étendre ou de contracter l'espacement vertical des pixels d'une image et donc d'ajuster les hauteurs pour tenir compte d'un espacement plus large ou plus étroit des hauteurs.

Astuce ! Pour vérifier la gamme de fréquences d'une image, déplacez la souris sur les pixels de bas en haut et lisez les conseils d'utilisation où la fréquence est affichée. Les pixels situés en dehors de la plage audible ont leur fréquence affichée sous forme de tirets.

Barre d'outils à main gauche

Sélecteur de mode de brossage

Sélectionnez le mode de brossage : point, ligne ou répétition.

Sur Mode pointEn effet, le trait de pinceau est discontinu et constitué d'une traînée de points dont la taille est déterminée par la taille du pinceau. Ce pinceau est bien adapté à la saisie de notes discrètes ou de copies de la forme du pinceau. Sur le site Mode ligneles coups de pinceau sont solides.

Mode de répétition est un cas particulier de Mode point dans lequel chaque trait est répété dans le temps sur la grille spécifiée par le paramètre Intervalle de la grille des effets (abordé plus loin dans ce chapitre). Mode de répétition est pratique pour créer des motifs de batterie et des structures musicales répétitives. Il sera généralement utilisé avec le Grille d'outils activée (voir ci-dessous). Lorsque la touche de verrouillage des majuscules est enfoncée, chaque octave est également peinte.

Astuce ! Appuyez sur la touche de verrouillage des majuscules pour répéter les traits dans toutes les octaves au-dessus et au-dessous du trait peint. Cette fonction est particulièrement utile pour créer des grilles harmoniques à coller dans le canal bleu et pour créer des images à utiliser comme filtres.

Astuce !    Utilisez le mode Repeat pour créer des images sonores super riches (essayez d'utiliser la commande Add Harmonics pour le faire

encore plus riche) puis peignez avec des coups de pinceau à filtre épais pour éliminer sélectivement les harmoniques.


Cette image a été créée en Répéter avec le Grille d'outils (voir ci-dessous) est activé. Seules les quatre premières notes ont été saisies directement ; les autres notes sont des répétitions générées par ce mode de brossage. Le site Grille d'outils Interval est de 8 pixels. Le site Intervalle de la grille des effets est fixé à 32 pixels.

Popup de la palette de pinceaux

Choisissez une brosse ou un outil pour travailler dans le Synthèse d'images. MetaSynth fournit un certain nombre de brosses optimisées pour la saisie de la musique et du son. Il existe des brosses pour peindre les notes, pour ajouter des harmoniques, pour filtrer, pour étaler les pixels existants, pour affiner les enveloppes de notes et plus encore. Plusieurs paramètres fonctionnent conjointement avec la palette de pinceaux : Mode du pinceau, Couleur du pinceau et Taille du pinceau. Chaque type de pinceau se souvient de ses paramètres de taille et de mode.

RACCOURCIS ET TOUCHES DE MODIFICATION ! Si vous maintenez les touches commande et option enfoncées simultanément, vous pouvez afficher la fenêtre

Palette de pinceaux lorsque vous cliquez sur le canevas, ce qui vous permet de changer facilement de pinceau tout en travaillant.

Pipette. Il existe un outil connexe supplémentaire qui n'apparaît pas sur la palette. Lorsqu'un pinceau (autre que l'outil de sélection) est actif, appuyez sur la touche option pour activer l'outil pipette. Un curseur de pipette apparaît et choisit la couleur située sous lui lorsque vous cliquez sur la souris.

Pinceau (shift-p)

Il s'agit d'un pinceau rectangulaire, opaque et dur, doté d'une enveloppe carrée activée/désactivée, qui ajoute de la peinture de la couleur actuelle du pinceau. Les traits du Pen Brush sont anti-aliasés. En mode ligne, des lignes continues sont dessinées et la grille d'outils agit comme une sorte de "grille de lignes" pour contraindre le trait. Cette brosse est fréquemment utilisée pour saisir des notes lorsque l'enveloppe de la note sera principalement fournie par l'instrument lui-même (notamment les instruments à multi-échantillons).

Air Brush (shift-a)

Une brosse aux bords arrondis et translucides, utile pour créer des attaques et des dégradations en douceur. Utilisez de petites brosses d'un pixel de haut pour les notes et des brosses de grande taille pour les clusters non aigus (ou les clusters harmoniques riches, selon la carte de fréquence actuelle).

Astuce !    Les pinceaux de grande taille peuvent être utilisés de manière très efficace avec des espaces d'accord basés sur les séries harmoniques.

Note !    Le point chaud de cette brosse se trouve au centre de la brosse. Lorsque le Grille d'outils est activé, le centre du trait de pinceau

est aligné sur la grille.

Brosse à filtre

Une brosse qui filtre les pixels en appliquant la couleur de la brosse sélectionnée avec le mode de transfert multiple. Tout en étant similaire aux images de filtre (préréglages de filtre), Brosses à filtre peut être utilisé pour amplifier ainsi que d'atténuer les pixels. (Les images filtres, en revanche, ne peuvent pas amplifier/éclaircir les pixels). Avec les Filter Brushes, le gris neutre est la teinte qui, lorsqu'elle est appliquée, ne modifie pas les pixels ; avec les Filter pictures, la couleur neutre (multiplicateur d'identité) est lumineuse.

blanc. En effet, la luminosité du filtre est mise à l'échelle de 0 (noir) à 2,0 (blanc) alors que les valeurs sont mises à l'échelle de 0 (noir) à 1 (blanc) lors de l'application des images du filtre. Il s'agit d'un outil formidable lors de la conception de sons. Il vous permet de contrôler finement les harmoniques d'une image. Utilisez des brosses de filtre colorées pour ajuster le placement stéréo.

Brosse à Harmoniques

Un pinceau qui peint une hauteur fondamentale et les cinq premières harmoniques de la série harmonique. La luminosité de chaque harmonique est inférieure à celle de l'harmonique précédente. Les harmoniques sont : fondamentale, octave, octave plus une quinte, seconde octave, seconde octave plus une tierce, seconde octave plus une quinte. Cette brosse est sensible au réglage de la carte de fréquences et fera de son mieux pour s'adapter à la carte actuelle.

Cet outil est utile pour créer des formes d'onde au son "épais" auxquelles vous pouvez appliquer le pinceau de filtre.

Astuce !    Essayez de passer à des cartes de fréquences différentes lorsque vous peignez avec ce pinceau, puis revenez à la carte prévue. Cette technique fonctionne particulièrement bien avec les accords microtonaux.

Brosse d'attaque

Une brosse qui peint avec un bord gauche dur (d'où une attaque forte) et un déclin doux. Les pixels supérieurs de la brosse (s'ils ont une dimension verticale supérieure à un pixel) s'effacent plus rapidement que les pixels inférieurs. Cette brosse est idéale pour créer des attaques percussives avec des décroissances en forme de cloche.

Astuce !    Essayez ce pinceau avec des cartes de fréquences microtonales, comme Micro50, ou avec des échelles personnalisées basées sur la série harmonique, comme Harmo16 et Harmo32.

Brosse à lisser

Une brosse qui lisse les pixels sur lesquels elle passe, donnant aux notes des attaques et des décompositions fluides. Cette brosse

n'affecte que les pixels existants.

Pinceau de pulvérisation

Un pinceau de type peinture en spray. Idéal pour créer des textures granuleuses et bruyantes.

Pinceau Decay

Une brosse qui étend les pixels existants vers la droite pour augmenter les durées. Cette brosse n'affecte que les pixels existants.

Astuce !    Une autre technique pour étendre les durées consiste à sélectionner la région souhaitée et à appuyer sur l'option flèche droite pour étendre les pixels. (Assurez-vous que l'option Mode de transfert est réglé sur Maximum).

Note Brosse

Un pinceau pour dessiner des notes. Cliquez pour peindre les notes. Appuyez et faites glisser pour laisser une traînée de notes de la même hauteur.

Les notes sont toujours quantifiées par rapport à la grille, qu'elle soit activée ou non.

NOTE ! Cette brosse se comporte différemment de la version 2.x. La brosse à notes de la version 2.x peut être reproduite à l'aide de la brosse à stylo avec la grille activée.

Brosse à lignes/harmoniques

Également appelé pinceau Harmonics. Une brosse qui peint une ligne horizontale (une harmonique ou une harmonique) avec la couleur de brosse actuelle sur la largeur du canevas. Ce pinceau est le plus souvent utilisé lorsque la table d'ondes est utilisée comme source d'entrée de l'image. Elle est utile lorsque vous utilisez le synthétiseur d'images pour créer des formes d'onde.

Astuce !    Utilisez cet outil sur le calque Grille pour fournir une grille harmonique à utiliser comme guide lors de la composition de musique dans Image Synth.

Brosse à frotter

Une brosse qui étale les pixels existants. La brosse "attrape" les pixels situés en dessous d'elle lorsque vous cliquez sur la souris et les étale en les faisant glisser. Cette brosse est utile pour modifier l'enveloppe de l'amplitude ou de la hauteur d'une note (selon que vous étalez horizontalement ou verticalement).

Cet outil n'est pas affecté par le mode pinceau.

Astuce !    Vous pouvez étaler le noir, ce qui est utile pour rendre plus diffuses les parties denses d'une image.

Pinceau Smear Brighter

Une brosse qui macule les pixels existants avec un gradient plus brillant que celui de la brosse de maculage. Lorsque vous utilisez cette

Le pinceau, les pixels brillants "gagnent" lorsqu'ils sont étalés. Très pratique pour ajouter des glissandi aux limites des notes.

Cet outil n'est pas affecté par le mode pinceau.

Astuce !    Utilisez ce pinceau et le pinceau Smear dans les cartes de fréquences microtonales pour créer des glissandi, des pitch bends,

vibrato et autres effets similaires.

Pinceau à cloner

Cette brosse capture les pixels sous la brosse lorsque le bouton de la souris est enfoncé pour la première fois et vous permet de peindre avec les pixels capturés. De jolis effets peuvent être créés dans les modes Point et Ligne. C'est un outil pratique pour retoucher les bords des notes.

Astuce !    De belles textures aléatoires peuvent être créées avec le pinceau à cloner en utilisant le mode point et un intervalle de grille d'outils de 16 ou plus.

Outil de sélection (shift-s)

L'outil Sélection, également appelé outil Marquee, vous permet de créer une sélection rectangulaire qui peut être déplacée en la faisant glisser ou en utilisant les outils Transposer/Comprimer (et leurs équivalents clavier). La sélection est la cible de la plupart des outils et commandes d'Image Synth.

Lorsque la grille d'outils est activée, la sélection horizontale est limitée à l'intervalle horizontal (x) de la grille, mais l'intervalle de sélection verticale n'est pas limité. Maintenez la touche Maj (lorsque la grille d'outils est activée) pour limiter la sélection à la fois verticalement et horizontalement à la grille.

Astuce !    Temporairement, invoquez l'outil de sélection (quel que soit l'outil actif) en faisant glisser la commande dans le canevas.

Lorsque l'outil de sélection est l'outil de brossage actif, l'icône de l'outil de sélection s'affiche. Taille de la brosse est remplacé par l'outil Mode de transfert popup. Lorsqu'une sélection est glissée (ou glissée par l'option) ou insérée (à l'aide de l'option Insérer dans le Modifier ), elle est appliquée aux pixels existants en utilisant le mode de transfert actuel. Consultez la description du popup Mode de transfert pour plus d'informations sur les modes de transfert.

Le site Modifier Les commandes de collage du sous-menu mettent à l'échelle l'image du presse-papiers pour l'adapter à la taille de la sélection. Si vous appuyez sur la touche Majuscule lors du collage, l'image du presse-papiers est mise à l'échelle de la taille du canevas, puis coupée dans la zone de sélection.

L'outil de sélection permet de déplacer facilement une partie d'une image, de la copier ou de l'affiner avec les outils d'Image Synth. Lorsque la grille d'outils est activée, la sélection et le déplacement sont alignés sur la grille.

Le comportement de la sélection suit les normes observées par la plupart des applications graphiques :

  • L'option-glissement (ou la touche option-flèche) laisse une copie de la sélection derrière elle,
  • Les touches fléchées déplacent la sélection d'un pixel dans n'importe quelle direction,
  • La touche Suppr efface la région sélectionnée
  • a " sélectionne tout (et fait automatiquement de l'outil de sélection l'outil de brosse actif).
  • d " désélectionne la région actuellement sélectionnée.

Les raccourcis suivants sont utiles pour transposer/déplacer une sélection (ou la totalité du canevas) :

  • Flèches haut/bas/gauche/droite : déplacez la sélection d'un pixel dans la direction indiquée,
  • Flèches Shift-Up/Down-transposer le haut/bas par le courant Grille d'outils Y réglage,
  • Les flèches Shift-Gauche/Droite permettent de décaler vers la gauche/droite la valeur de la touche Grille d'effets intervalle,
  • Flèches Page Up/Down-transposer vers le haut/bas par octaves
  • Shift-Page Up/Down-transpose le haut/bas par cinquième.

      Brosses à formes

Sélectionnez l'une de ces brosses, puis cliquez et faites glisser dans le canevas pour dessiner la forme affichée dans la fenêtre contextuelle. La brosse à lignes n'est pas anticrénelée (lissée) en mode brosse à points, ce qui permet de dessiner des motifs en escalier. Toutes les autres brosses de forme sont anticrénelées.

Sélecteur de couleur de pinceau

Choisissez une couleur de brosse ou changer la couleur de la sélection. Cliquez et faites glisser le sélecteur de couleur du pinceau, situé sous l'icône de la palette des pinceaux, pour modifier la couleur du pinceau. La couleur actuelle du pinceau est affichée dans l'affichage de l'outil dans la barre d'outils. La palette de couleurs qui s'affiche reflète le mode de couleur de la toile. Sur le bord gauche de la palette contextuelle du sélecteur se trouvent six couleurs prédéfinies pratiques.

Lorsqu'il y a une sélection active et que l'outil de sélection est actifla sélection d'une couleur applique la nouvelle couleur à la sélection en utilisant le mode de transfert multiplié. Vous ne pouvez pas changer les pixels rouges en verts ou vice versa, mais vous pouvez modifier l'amplitude des pixels ou le degré de panoramique.

Popup de la taille du pinceau

Changez la taille de la brosse en sélectionnant une brosse prédéfinie dans la palette ou en faisant glisser dans la région inférieure gauche pour créer une brosse de taille personnalisée. La partie inférieure droite de la fenêtre contextuelle affiche le type de brosse actuel à la taille sélectionnée et l'info-bulle affiche la dimension de la taille choisie.

Cet élément est remplacé par la fenêtre contextuelle Mode de transfert lorsque l'outil de sélection est actif.

      Sous-menu Mode de transfert

Ce menu est disponible dans l'espace situé sous l'outil Palette de pinceaux lorsque l'outil Sélection est actif. Le mode de transfert détermine comment une sélection interagit avec les pixels de l'image existante. La plupart de ces processus ont une commande de collage correspondante dans la fenêtre de l'outil de sélection. Modifier sous-menu. La sélection peut être créée à l'aide de l'outil de sélection ou à l'aide de la commande Modifier du sous-menu Insérer une photo (raccourci : 'b'). Le transfert n'est pas terminé tant que la région n'est pas désélectionnée.

Dans certains modes de transfert (Différences ou Soustractifpar exemple), l'image peut sembler disparaître lorsque

parfaitement aligné avec la sélection. De légers mouvements de la sélection peuvent avoir des effets intéressants.

Astuce !     Essayez ceci, sélectionnez un préréglage avec une image dense. Tapez 'c' pour copier l'image. Tapez 'b' pour insérer l'image. Choisissez Différences de la Mode de transfert sous-menu. Maintenant, utilisez les touches fléchées pour déplacer l'image, et voyez ce qui se passe !

Le mode de transfert par défaut est Maximum.

Le tableau suivant présente les modes de transfert :

Image sur toileImage insérée
Mode de transfertImage résultanteNotes
EffacerLa sélection remplace les pixels existants.
MélangeUn mélange 50% des deux images est réalisé.
MaximumLe mode de transfert par défaut. Les images sont combinées en donnant la priorité aux pixels les plus lumineux.
MinimumLes images sont combinées en donnant la priorité aux pixels les moins lumineux.
AdditifLes images sont combinées en additionnant la luminosité des deux couches.
SoustractifSoustraire les valeurs des pixels de la sélection (luminosité) de celles de l'image existante. La soustraction de pixels noirs n'a aucun effet.
MultiplierMultipliez les valeurs de luminosité des pixels des deux images. Il s'agit du même processus que celui utilisé lors de l'application de filtres aux images. En multipliant par le noir, on obtient du noir.
Fondu enchaînéEffectuez un fondu enchaîné des deux images (la sélection s'affiche alors que les pixels existants s'effacent).
Fondu enchaînéEffectuez un fondu enchaîné des deux images (la sélection s'efface alors que les pixels existants s'affichent).
Fondu enchaînéFaites apparaître la sélection, puis faites-la disparaître tout en faisant disparaître les pixels existants, puis faites-les réapparaître.
XorCombinez les deux images en conservant les pixels qui existent dans une mais pas dans les deux images.
DifférencesLes valeurs des pixels sont déterminées par les valeurs absolues des différences entre les deux couches.

      Popup Processus et effets

Ce menu fournit un certain nombre de processus graphiques utiles pour façonner des images en sons. Bien que ces processus ne soient pas musicaux au même titre que les commandes de la section Hauteur et harmoniques ils peuvent vous aider à transformer à peu près n'importe quelle image en une image sonore. Ils peuvent également créer des graphiques magnifiques en eux-mêmes.

Astuce ! L'importation d'images est un moyen agréable de découvrir des sons trouvés, mais la plupart des images qui n'étaient pas destinées à devenir des sons ont besoin d'aide pour leur métamorphose. La densité et la distribution des pixels doivent généralement être modifiées. Utilisez les commandes de ce sous-menu pour transformer les images trouvées en sons. Pour transformer ces images en sons utiles, il faut aussi généralement trouver un espace d'accordage qui fonctionne avec l'image.

Flou (h)

Appliquer un lissage vertical et horizontal. Puisqu'il s'applique aux deux axes, Flou influence à la fois le contenu harmonique et l'enveloppe du son. Des applications successives de ce processus forcent une image à devenir de plus en plus floue. Ce procédé donne des résultats particulièrement intéressants lorsqu'il est utilisé avec des cartes de fréquences microtonales pour créer des sons obsédants, d'un autre monde. Le flou a des effets très intéressants dans les accords microtonaux et les accords basés sur la série harmonique.

Astuce !     Vous pouvez trouver utile d'appliquer la fonction de la barre d'outils inférieure Normaliser après avoir appliqué ce processus, car le flou réduit la luminosité globale.

Astuce !    Créez un effet de halo avec cette séquence : 'c' (Copie de l'image), Flou, 'e' (ajouter une photo).

Blur More (H)

Un effet de flou intense, qui donne un aspect "flou". Ajoute de la dissonance à une image en rendant flous les éléments adjacents.

fréquences.

Astuce !    Vous pouvez trouver utile d'appliquer la fonction de la barre d'outils inférieure Normaliser après avoir appliqué ce processus puisque le processus

a tendance à réduire la luminosité globale.

Astuce !    Pour un effet de brillance, essayez cette séquence : 'c' (Copie de l'image), Blur More, 'e' (ajouter une photo).

Filtre triangulaire

Un effet de solarisation où la luminance supérieure à 50% est transformée en noir sur l'ensemble de la toile (ou de la zone sélectionnée).

). Ce processus est utile pour réduire la densité des images comportant de nombreux pixels lumineux.

Astuce !    Il se peut que vous souhaitiez normaliser l'image (ou la sélection) ou augmenter sa luminosité avant d'appliquer ce processus pour vous assurer que certains pixels se situent au-dessus du seuil du filtre.

Astuce !    Créez de jolies images psychédéliques en normalisant l'image de façon répétée puis en appliquant l'option Filtre triangulaire.

Filtre anti-bruit

Supprimez les pixels isolés. Cette opération est utile pour nettoyer les images bruyantes et les analyses sonores. Souvent, lorsque vous créez une image en utilisant la fonction Analyser le son actuel (dans la section Fichier ), il y a peu d'artefacts de quantification (en particulier lors de l'analyse de la parole ou d'autres sons sibilants) ou d'autres pixels isolés que ce processus peut supprimer.

Embossage à gauche

Un filtre de convolution qui a tendance à accentuer les bords arrière des formes et, dans certains cas, à créer une impression tridimensionnelle d'une source de lumière venant d'en haut à gauche. Les pixels ont tendance à se déplacer vers la droite. L'application répétée de ce processus peut donner lieu à des effets de solarisation.

Astuce !    Vous appliquerez généralement ce processus à plusieurs reprises jusqu'à ce que vous obteniez l'effet désiré. Il est souvent utile d'appliquer l'option de la barre d'outils inférieure Normaliser et Lisse outils lorsque vous appliquez ce processus.

Astuce !    Des effets intéressants peuvent être créés en appliquant ce processus à un seul canal de couleur.

Embosser à droite

Un filtre de convolution qui a tendance à éclaircir les bords avant des formes et, dans certains cas, à créer l'impression tridimensionnelle d'une source de lumière venant du haut à droite. Les pixels ont tendance à se déplacer vers la gauche. L'application répétée de ce processus peut donner lieu à des effets de solarisation.

Astuce !    Vous appliquerez généralement ce processus à plusieurs reprises jusqu'à ce que vous obteniez l'effet désiré. Il est souvent utile d'appliquer l'option de la barre d'outils inférieure Normaliser et Lisse outils lorsque vous appliquez ce processus.

Astuce !    Des effets intéressants peuvent être créés en appliquant ce processus à un seul canal de couleur.

Quantifier 4

Quantification rythmique. Force les notes à commencer et finir aux positions déterminées par une grille. Cette commande utilise une grille de quatre pixels (quel que soit le réglage de la grille de MetaSynth). Utilisez le bouton Quantize ( dans la liste des effets graphiques de la barre d'outils de droite.) pour avoir l'intervalle de la grille d'effets. Quantifier est similaire à la fonction "pixellisation" que l'on trouve dans certaines applications d'édition graphique. MetaSynth, cependant, n'applique l'effet qu'horizontalement (dans le domaine temporel).

Trace des bords V

Trace les bords verticalement. Trace le bord des lignes de pixels le long de leurs limites horizontales. Lorsque les pixels adjacents sont sur Trace des bords V les désactive. S'il existe une grande différence de luminosité entre des pixels adjacents, un pixel apparaîtra à la limite dans l'image résultante.

Lorsqu'elle est appliquée à un rectangle plein, par exemple, l'image résultante est une paire de lignes verticales situées sur les bords gauche et droit du rectangle. Lorsqu'elle est appliquée à une ligne horizontale, le résultat est une paire de pixels définissant les extrémités de la ligne.

Astuce !    Pour obtenir un effet classique de traçage des bords, utilisez cette séquence de commandes : Trace des bords V, Copie de la photo ('c'), Annuler

('z'), Tracer les bords H, Max Pict ('k') ou Ajouter une photo ('e').

Tracer les bords H

Trace les bords horizontalement. Trace le bord des lignes de pixels le long de leurs limites verticales. Lorsque les pixels adjacents sont sur Tracer les bords H les désactive. S'il existe une grande différence de luminosité entre des pixels adjacents, un pixel apparaîtra à la limite dans l'image résultante.

Lorsqu'elle est appliquée à un rectangle plein, par exemple, le résultat est une paire de lignes horizontales sur les bords supérieur et inférieur du rectangle. Lorsqu'elle est appliquée à une ligne d'un seul pixel de hauteur, l'image résultante est constituée de deux nouvelles lignes de part et d'autre de l'emplacement de l'ancienne ligne (qui sera noire dans l'image résultante).

Astuce !    Pour obtenir un effet classique de traçage des bords, utilisez cette séquence de commandes : Trace des bords V, Copie de la photo ('c'), Annuler

('z'), Tracer les bords H, Max Pict ('k') ou Ajouter une photo ('e').

Répéter deux fois (r)

Coller une copie de la première moitié du canevas (ou de la région sélectionnée) sur la seconde moitié. Cette commande est

utile pour répéter un motif ou une phrase lorsque l'on passe à une image de plus grande largeur.

Temps d'inversion (t)

Retournez la toile (ou la région sélectionnée) horizontalement pour l'inverser dans le temps. L'équivalent pictural de jouer

un disque ou une cassette à l'envers.

Deux fois plus vite (<)

Doublez effectivement le tempo et répétez le passage en mettant à l'échelle l'image 50% horizontalement et en répétant

l'image.

Deux fois plus lent (>)

Divisez effectivement le tempo par deux en redimensionnant l'image horizontalement pour doubler sa largeur. Si l'image remplit le

horizontalement, vous devez doubler la largeur du canevas avant d'appliquer cette commande.

Supprimer le canal bleu

Si le calque actuel possède un canal bleu, supprimez-le.

Filtre avec canal bleu

Appliquez le canal bleu (pas le calque Grid mais le canal bleu de l'image) comme un filtre.

Échanger le rouge et le vert (j)

Permutez les pixels rouges sur le canal vert et les pixels verts sur le canal rouge.

Astuce !    Pour déplacer uniquement les pixels rouges ou verts, réglez le paramètre Mode d'édition stéréo pour modifier ce canal de couleur, choisissez Copie (type

c'), changez le Mode d'édition des canaux au canal à coller et Pâte ('v') l'image du presse-papiers.

Popup Pitch et Harmoniques

Ce sous-menu est dédié aux traitements dans le domaine de la hauteur (verticale ou fréquence). Sauf indication contraire, la carte de fréquence actuelle affecte le résultat de l'opération.

Remapper à la gamme des demi-tons (=)

Remappe tous les pixels à la position la plus proche dans l'échelle de demi-tons actuelle et la tonalité actuelle (C à B). Vous pouvez avoir le canevas réglé sur le micro-accordage et vouloir quand même vous adapter à un sous-ensemble de demi-tons ou aux 12 demi-tons (dodécaphonique).

Par défaut (après l'installation), la gamme de demi-tons actuelle est réglée sur une gamme majeure, mais MetaSynth se souvient de la dernière gamme utilisée. Vous pouvez changer la gamme actuelle en utilisant le Popup Filter to Scale (voir ci-dessous). 

Remapper à Octaves et Cinquième

Atténuer toutes les lignes de pixels du canevas (ou de la région sélectionnée) à l'exception des octaves et des quintes centrées sur la hauteur de référence de l'image sonore (cf. Master Tuning). Cela ajoute une résonance aiguë et est le plus souvent utilisé pour ajouter un sens de la hauteur lorsque l'on travaille avec des images "bruyantes".

Lignes paires inférieures

Réduisez la luminosité (amplitude) des pixels pairs de 50%. Plusieurs applications consécutives sont nécessaires pour supprimer réellement les pixels. Ce processus agit comme un filtre en peigne. La carte de fréquence n'a pas d'effet sur cette commande. Cette commande peut aider à réduire le désordre dans les images denses.

Lignes impaires inférieures

 Réduire la luminosité (amplitude) des pixels impairs. Plusieurs applications consécutives sont nécessaires pour supprimer réellement les pixels. Ce processus agit comme un filtre en peigne. 

Ajouter Fondamental (.)

Tracez une ligne horizontale avec la hauteur de référence du canevas sonore (cf. Master Tuning). Cette commande est utile pour commencer à dessiner un son. Fréquemment, cette commande sera suivie d'une application de la commande Ajouter des harmoniques pour générer des harmoniques.

Ajouter des harmoniques (,)

Ajouter des harmoniques (overtones) des pixels existants de l'image, une sorte d'"écho vertical". Les harmoniques correspondent aux cinq premières harmoniques de la série harmonique standard (octave, 8va cinquième, 8va octave, 16va troisième) et sont ajoutées avec une amplitude décroissante.

Sélection des options cette commande à partir du sous-menu pour générer les 30 premières harmoniques plutôt que seulement les cinq premières. (Cette option est uniquement disponible lorsque vous choisissez la commande dans le sous-menu).

Astuce !    Pour épaissir les sons, appliquer successivement Ajouter des harmoniques qui ajoutera les harmoniques des harmoniques.

Astuce !    Après avoir appliqué cette commande, vous voudrez probablement utiliser la brosse à filtre pour ajuster les contours de l'image.

harmoniques pour que le son "respire".

Expand 2

Agrandissez verticalement l'espacement des pixels par un facteur de deux. L'expansion se fait de bas en haut. Utilisez cette commande pour conserver le contenu harmonique relatif d'une image lorsque vous passez d'une carte de fréquences à une autre (par exemple, en passant des demi-tons aux quarts de tons). Les pixels disparaissent lorsqu'ils sont agrandis au-delà de la hauteur du canevas. Il est conseillé d'augmenter la hauteur du canevas pour permettre l'expansion.

Comme l'expansion se fait à partir du bas, les hauteurs absolues changeront. L'image peut être transposée

après l'expansion pour restaurer la hauteur absolue de l'image non expansée.

Astuce ! Avant de procéder à l'expansion, identifiez la hauteur d'une ligne de l'image en passant la souris sur les pixels et en observant la hauteur affichée dans l'image. Affichage des conseils. Après l'expansion (et la sélection de la nouvelle carte de fréquences), passez la souris sur les pixels correspondants pour trouver leur nouvelle hauteur. Maintenant, il suffit de transposer les pixels à nouveau en place avec les flèches haut et bas.

Développez 4

Augmentez verticalement l'espacement des pixels par un facteur de quatre. Voir les notes pour Expand 2 ci-dessus.

Expand 12

Augmentez verticalement l'espacement des pixels d'un facteur douze. Voir les notes pour Expand 2 ci-dessus.

Contrat

Contracte l'espace vertical entre les pixels par un facteur de deux. Utilisez cette commande pour rétablir la hauteur relative des pixels lors du changement de cartes de fréquence (par exemple, lors du passage de Micro8 à Quartertones ou de Quartertones à demi-tons). Il y a une réduction de la luminosité des pixels (pour éviter l'écrêtage des pixels). La commande peut, bien sûr, être appliquée de manière répétée pour contracter encore plus la hauteur (comme lors du passage de Micro50 à demi-tons).

Astuce !    En général, vous voudrez normaliser l'image après chaque application de ce processus.

Astuce ! La hauteur absolue peut changer lors de l'application de ce processus. Voir les notes pour Expand 2 pour des conseils sur le rétablissement de la hauteur originale.

Inverser le pas

Retournez le canevas (ou la région sélectionnée) verticalement pour inverser les emplacements de l'image.

Répétition du pas

Remplace la moitié supérieure du canevas (ou la région sélectionnée) par la moitié inférieure. Cette commande n'est pas affectée par la carte de fréquence actuelle.

Astuce !    Vous souhaiterez peut-être ajuster la luminosité des nouveaux pixels après avoir appliqué ce processus.

Harmonic Maximum ( ;)

Trouvez la luminosité maximale des pixels du canevas (ou de la région sélectionnée) et reproduisez-les horizontalement. Utilisez cette commande pour créer des tons longs et soutenus, générer une grille harmonique dans le canal bleu ou créer un filtre à partir du spectre de fréquences de l'analyse d'un son.

      Popup Ajuster/Filtrer à l'échelle

Ce menu fournit des commandes permettant soit de remapper les pixels de l'image à une échelle musicale, soit de filtrer les pixels qui ne font pas partie d'une échelle musicale particulière lorsqu'il est invoqué avec la touche option.

Par défaut, le choix d'un élément de ce menu ajuste les pixels à l'échelle sélectionnée. Sélectionnez une option dans le menu pour filtrer les pixels qui n'appartiennent pas à l'échelle sélectionnée.

Liste des gammes intégrées

Tous les éléments de la popup (à l'exception de l'élément Custom Scale...) sont des gammes intégrées. Certains des noms de gammes dans la liste sont suivis de nombres qui indiquent les pas entre les notes de la gamme. Par exemple, Minor Melodic 2122221 indique que la gamme est construite en prenant la fondamentale (une donnée pour toutes les gammes) suivie de la note 2 demi-tons au-dessus, suivie de la note un demi-ton au-dessus, etc.

Échelle personnalisée...

Choisissez échelle personnalisée pour invoquer l'éditeur d'échelle personnalisée. Utilisez cette boîte de dialogue pour créer vos propres échelles. Une gamme peut avoir de 3 à 12 étapes. L'éditeur de gammes personnalisées utilise une référence de C. 'C' - dans ce contexte - signifie la "racine" plutôt qu'une hauteur de 'C' réelle. Par exemple, si vous créez une gamme de quatre notes composée de C E G B, les notes seront traitées comme A C# E G# lorsque la hauteur de l'accord principal est A.

Supprimez les pixels qui ne correspondent pas à une échelle diatonique définissable par l'utilisateur. Contrairement à Adaptation à l'échelleles pixels sont supprimés et non remaniés. 

Contrôles de la grille d'outils

La grille d'outils est une grille invisible qui peut être utilisée pour restreindre les pinceaux et les sélections à des limites significatives sur le plan rythmique et harmonique (selon l'espace d'accordage). Cliquez sur le bouton de la grille d'outils pour l'activer ou la désactiver. L'icône de la grille d'outils est dessinée en couleur lorsqu'elle est activée. La grille d'outils X contrôle l'espacement horizontal de la grille. La grille d'outils Y contrôle l'espacement vertical de la grille. Le paramètre vertical est ignoré lors des sélections, sauf si vous maintenez la touche Maj enfoncée. Réglez la grille d'outils Y sur 1 lorsque vous peignez si vous ne voulez pas que vos traits soient limités par la grille.

Raccourci: Il est possible d'activer temporairement la grille en appuyant sur la touche shift et en la maintenant enfoncée avant d'initier un

le trait de peinture ou la sélection.

Astuce ! Utilisez la contrainte verticale pour peindre des accords et d'autres structures harmoniques intéressantes. Définissez le Mode brosse à Mode point. Avec un mappage de fréquence en demi-ton, par exemple, réglez le paramètre Grille d'outils Y intervalle à 5, et utilisez des traits verticaux pour peindre des piles de quarts.

Astuce ! Voici un exemple de la façon de configurer la grille. Dans le Boîte de dialogue Tempo/Duration, définissez votre tempo et réglez le pixels par battement à 16. Le réglage d'un Grille d'outils Un intervalle de 16 limitera vos notes à se produire sur le rythme. Le réglage de l'intervalle Intervalle X de la grille d'outils à 64 restreint les notes au premier temps d'une mesure. Le réglage d'un Intervalle X de la grille d'outils à 4 restreindra les notes aux limites de la double croche. Et ainsi de suite...

Barre d'outils inférieure

        Outil de zoom (Shift-A/Shift-Z)

Effectuez un zoom avant et arrière sur l'image tout en conservant le centre de l'image.

      Vue défilante (h)

Faites défiler la toile dans son cadre. Il y a deux façons d'utiliser cet outil : cliquez sur l'outil et faites-le glisser dans n'importe quelle direction pour faire défiler l'image. Vous pouvez également déplacer la souris sur la zone de la toile, appuyer sur la touche "h" pour obtenir le curseur manuel et faire glisser la souris pour faire apparaître la partie souhaitée.

Raccourci: Appuyez sur la touche 'h' pour obtenir le curseur de la main de défilement et faites glisser la souris dans la toile pour la faire défiler.

directement.

Note !    Ne confondez pas cet outil avec le Outil de décalage et de transposition dont l'icône est le contour d'une main.

Échelle XY

Mettre l'image à l'échelle verticalement et/ou horizontalement avec ou sans enveloppement. L'outil peut être invoqué de deux façons : en cliquant sur l'outil et en faisant glisser la souris ou en double-cliquant sur l'icône de l'outil pour appeler sa boîte de dialogue. Pour invoquer l'outil Boîte de dialogue Scale PicturePour cela, double-cliquez sur l'icône de l'outil. La boîte de dialogue permet la saisie numérique des valeurs d'échelle horizontale et verticale et permet d'activer ou de désactiver l'habillage. Par défaut, l'habillage est activé. La boîte de dialogue fournit un Échelle à partir du centre qui détermine si la mise à l'échelle est effectuée à partir du centre ou du bord gauche de la toile sonore. Lorsque enveloppant est activé, le rétrécissement de l'image entraîne l'insertion de copies de l'image dans la région vide. Cette fonction est utile pour créer des motifs répétitifs.

ContraintesOption : L'option " Scale Picture " limite l'échelle à la dimension verticale. Shift-Scale Picture restreint la mise à l'échelle à la dimension horizontale.

Rotation

Faites pivoter l'image librement avec ou sans enveloppement de l'image. L'outil peut être invoqué en cliquant et en faisant glisser l'outil ou en double-cliquant pour invoquer sa boîte de dialogue. Lorsque vous faites glisser l'outil, le mouvement gauche-droite de la souris fait tourner l'image. La rotation peut être limitée à des intervalles de 45 degrés en maintenant la touche shift enfoncée avant de cliquer sur l'outil. La boîte de dialogue permet la saisie numérique de la quantité de rotation et permet d'activer ou de désactiver l'enveloppement. L'enveloppement est activé par défaut. Avec enveloppant activé, les parties de l'image qui sont tournées au-delà d'une limite sont ramenées à la limite opposée.

ContraintesL'option Rotation limite les rotations à des multiples de 45 degrés.

Décalage

Décaler l'image verticalement et/ou horizontalement avec ou sans enveloppement. L'outil peut être invoqué en cliquant et en faisant glisser l'outil ou en double-cliquant pour faire apparaître sa boîte de dialogue. La boîte de dialogue permet de saisir la valeur numérique du décalage et d'activer ou de désactiver l'habillage. Par défaut, l'habillage est activé.

Lorsque la fonction d'enveloppement est activée, les parties de l'image qui sont déplacées au-delà des limites de la toile sont les suivantes

enveloppé jusqu'à la limite opposée.

ContraintesOption-Offset limite les décalages à la dimension verticale. shift-Offset limite les décalages à la dimension horizontale. Lorsque la grille d'outils est activée, shift-Offset limite les décalages à l'intervalle de la grille X de l'outil.

Contraste et luminance

Ajustez la luminosité et le contraste de l'image. L'outil peut être utilisé en cliquant et en faisant glisser le curseur ou en double-cliquant pour accéder à la fenêtre de réglage de la luminosité. Boîte de dialogue Remap Color. Lors du glissement, le mouvement horizontal modifie le contraste de l'image et le mouvement vertical modifie la luminosité (luminance). Contraintes: Utilisez la touche option pour contraindre l'outil à la luminance. Utilisez la touche shift pour contraindre l'outil au contraste.

Boîte de dialogue Remap Colors

Double-cliquez sur le Contraste et luminance invoque l'outil Boîte de dialogue Remap Colors. Cet outil peut être utilisé pour créer toute une série d'effets. Vous pouvez l'utiliser pour obtenir les équivalents visuels de la compression, de la saturation et de l'expansion audio ou pour créer des effets psychédéliques sauvages. Il existe deux modes de remappage. Lorsque l'option Map Luminosity est activée, la luminosité des pixels de l'image originale (quelle que soit la couleur du pixel source) est affectée à une couleur définie par la courbe. Lorsque l'option Map Luminosity est désactivée, la luminosité des pixels de chaque canal de couleur est remappée indépendamment à l'aide de la courbe correspondante dans la boîte de dialogue de remappage. La courbe représente le mappage de la luminosité du pixel d'origine à la nouvelle luminosité du pixel. Elle est semblable à la courbe de compression affichée dans de nombreux compresseurs audio numériques. Dans la version 2.x, le remappage était effectué de cette manière.

Au-dessus de l'éditeur d'enveloppe se trouve une barre de couleur qui affiche le spectre remappé. Cliquez sur n'importe quel point de la barre de couleurs pour faire apparaître un sélecteur de couleurs. Les enveloppes rouge, verte et bleue peuvent être modifiées indépendamment. Cliquez sur le sélecteur de mode d'édition des couleurs pour sélectionner les enveloppes de couleurs auxquelles les outils s'appliquent : Rouge et vert, Rouge uniquement, Vert uniquement, Bleu uniquement. Le site Protect Black peut être utilisée pour s'assurer que le silence reste le silence. La désactivation de cette option permet de remapper le noir, ce qui peut entraîner des effets secondaires indésirables si vous ne vous assurez pas qu'une autre nuance est remappée sur le noir. Utilisez cet outil pour supprimer les pixels faibles après avoir effectué une analyse d'un son.

Note ! Lorsque la fonction Map Luminosity est désactivée, Remap Colors n'influence que la luminosité des pixels, ce qui la rend utile pour ajuster le contraste et supprimer les pixels de bas niveau. Lorsqu'elle est désactivée, elle peut être utilisée pour remapper des couleurs complètement nouvelles.

      Appliquer la carte des déplacements

Déplacez l'image en la déformant avec une autre image (la carte de déplacement). Cliquez sur l'outil et faites glisser la souris dans n'importe quelle direction pour déformer l'image en la pliant contre la carte de déplacement sélectionnée. Le mappage de déplacement est incroyablement puissant. Vous le trouverez probablement utile pour créer de belles images en plus de créer des sons. Cliquez sur l'outil pour faire apparaître un menu des images de la bibliothèque de déplacement. La bibliothèque de déplacement peut être n'importe quel preset MetaSynth ou bibliothèque de filtres. La Displacement Library par défaut s'appelle Déplacements.filtres et se trouve dans le menu de MetaSynth Filtres dossier. Il est préférable de n'utiliser que des images mono (niveaux de gris) dans la bibliothèque de déplacement. Pour modifier la bibliothèque par défaut, faites-en la bibliothèque prédéfinie actuelle en la choisissant dans le menu déroulant Fichier.

Comment les déplacements sont effectués. La quantité de déplacement est déterminée par la luminosité de chaque pixel de l'image utilisée comme carte de déplacement. Les valeurs de gris (127) sont neutres, tandis que le noir et le blanc créent un déplacement maximal dans des directions opposées. Lorsque la préférence Transformations anti-alias est activée (dans la boîte de dialogue Préférences), les lignes sont courbées en courbes lisses et continues. Lorsqu'elle est désactivée, les lignes se brisent discrètement aux endroits où des bords apparaissent dans la carte de déplacement.

Utilisez les cartes de déplacement avec Anti-Alias activé pour incliner les images et créer des effets de modulation de la hauteur (tels que le vibrato, la flexion de la hauteur et le glissando). Utilisez les cartes de déplacement avec Anti-Alias désactivé pour les effets de diffusion et pour redessiner le contour des lignes mélodiques et rythmiques. Utilisez-les dans la section Salle des filtres à imagespour créer des balayages de filtre.

Contraintes: Le mappage du déplacement peut être contraint horizontalement avec la touche shift ou verticalement avec la touche

shift-option.

      Transposition d'octave

Transposez l'image vers le haut ou vers le bas par incréments d'une octave. Maintenez la touche d'option enfoncée lors de la transposition pour laisser une copie derrière vous. Shift-clic pour transposer l'image vers le haut ou vers le bas par une quinte.

  Coups de coude/Transpose

Déplacez l'image par incréments d'un seul pixel (lorsque la grille d'outils est désactivée) ou selon l'intervalle de la grille lorsque la grille d'outils est activée. En maintenant la touche Option enfoncée, vous laissez une copie derrière vous. Les touches de modification peuvent être utilisées pour déplacer l'image selon d'autres incréments :

  • Flèches haut/bas/gauche/droite : déplacez la sélection dans la direction indiquée,
  • Flèches Shift-Up/Down-transposer vers le haut/bas par l'intervalle Y de la grille d'outils (même si la grille est désactivée),
  • Les flèches Shift-Gauche/Droite permettent de décaler à gauche/droite l'intervalle de la grille d'effets,
  • Flèches Page Up/Down-transposer vers le haut/bas par octaves
  • Shift-Page Up/Down-transpose le haut/bas par cinquième.

Normaliser

Cliquez ici pour normaliser l'image. La normalisation remappe la luminosité de sorte que les pixels les plus lumineux de l'image soient remappés à la luminosité maximale, le pixel le plus faible étant remappé au noir et le reste des pixels étant remappé en conséquence. Cette commande permet de s'assurer que toute la gamme dynamique est utilisée. S'il y a déjà des pixels noirs dans l'image, cela maximisera le volume. Cependant, s'il n'y a pas de pixels noirs dans l'image, les pixels du niveau le plus bas seront mappés en noir. Notez que dans MetaSynth 2.x, la normalisation fonctionnait légèrement différemment ; elle rendait seulement les pixels plus lumineux afin que les pixels les plus lumineux soient au maximum de leur luminosité et ne remettait pas à l'échelle les pixels les moins lumineux en noir.

Lisse

Adoucit les bords gauche et droit de toutes les lignes de pixels du canevas (ou de la région sélectionnée). Cette commande adoucit les attaques et les diminutions des notes d'une image sonore. Contrairement à la commande Flou la diffusion ne se produit que dans le domaine temporel ; le contenu harmonique reste inchangé. L'application répétée élimine les attaques brusques.

Décroissance douce (droite douce) / Attaque douce (avec option)

Adoucit et prolonge le déclin de toutes les lignes de pixels (notes) du canevas (ou de la région sélectionnée). Utilisez cet outil pour ajouter du sustain et une décroissance douce aux notes sans affecter l'attaque. Cliquez en option sur cet outil pour lisser uniquement les attaques (bords gauches).

      Interpoler

Créez des transitions d'amplitude lisses (interpolées) le long de l'axe temporel. L'interpolation est généralement utilisée pour modifier les enveloppes de notes individuelles ou de groupes de notes. Un gradient lisse est calculé entre les pixels situés aux limites droite et gauche de la région sélectionnée. Interpoler est l'équivalent visuel du crossfading.

En général, vous sélectionnez l'attaque ou le déclin d'une note (ou d'un groupe de notes) avant d'appliquer ce processus. Utilisez cet outil pour atténuer les changements brusques de luminosité ou pour allonger la durée des notes (en sélectionnant la fin d'une note et la zone située à droite de la note).


Avant interpolation

Après interpolation

      Outil Tempo/Duration

Utilisez cet outil pour régler le tempo/durée de l'image. Cliquez et faites glisser vers la gauche/droite pour modifier le tempo/durée de l'image sonore. Double-cliquez sur l'icône pour ouvrir la boîte de dialogue Tempo/Duration qui donne accès à

aux paramètres et commandes liés au tempo. Utilisez cette boîte de dialogue pour définir le nombre de pixels par battement et le nombre de pixels de l'image.

battements par mesure.

Boîte de dialogue Tempo/Duration

La boîte de dialogue Tempo/Duration est invoquée en double-cliquant sur l'outil Tempo/Duration. La durée d'une image peut être définie en termes d'échantillons par pixel (spp) ou de battements par minute (bpm). MetaSynth peut même adapter la durée de l'image à la durée du son actuellement chargé ! La modification de la valeur de certains champs peut entraîner la modification des valeurs d'autres champs. Par exemple, changer les échantillons par pixel modifiera la durée totale et les battements par minute, ce qui vous permet de travailler avec les unités qui ont le plus de sens pour votre application. Par exemple, si vous essayez de définir le tempo d'un preset, il est logique de travailler en termes de BPM. Mais si vous avez besoin de définir une durée précise, vous préférerez peut-être utiliser le paramètre Durée totale.

Saisie des valeurs. Après avoir saisi une valeur numérique, appuyez sur la touche Entrée pour terminer la saisie.

Échantillons par pixel est le nombre d'échantillons (à 44,1 kHz) qui sont mis en correspondance avec un seul pixel. BPM est le nombre de battements par minute et est calculé à partir des autres champs de la boîte de dialogue. Pixels par battement est le nombre de pixels qui sont affectés à un battement au tempo actuel. Ce paramètre est utilisé pour dessiner la grille X du calque de grille et par certains paramètres d'instruments. L'Image Synth est basé sur les pixels. Par conséquent, la précision avec laquelle vous pouvez définir la durée est limitée par le réglage des échantillons par pixel, la largeur de l'image et le taux d'échantillonnage. Voir la note technique ci-dessous pour plus d'informations. Les échantillons par pixel limitent également la longueur de l'attaque d'un instrument qui est réellement utilisée. Si le temps d'attaque d'un instrument est plus long que la durée des Echantillons par Pixel, l'Image Synth utilise la durée des Echantillons par Pixel comme temps d'attaque. Ce n'est généralement pas un problème puisque les notes peuvent facilement être dotées de longs temps d'attaque grâce à la manipulation graphique. Le terme "Echantillons par pixel" est quelque peu inapproprié car il est basé sur 44,1 kHz, quel que soit le réglage de la fréquence d'échantillonnage.

Raccourcis: Dans n'importe quel champ, tapez '*' pour doubler la valeur ou '/' pour la réduire de moitié. Ce raccourci remplace le '*2'.

et '/2' qui étaient présents dans les versions précédentes de MetaSynth.

La boîte de dialogue comporte deux boutons de texte :

Ajuster la durée à l'échantillon actuel - Réglez la durée de l'image sonore sur la durée de l'image actuellement chargée.

son.

Appliquer à tous les préréglages - Changez les paramètres de tempo/durée pour chaque preset de la bibliothèque en cours. Cette fonction permet de régler facilement tous les presets d'une bibliothèque sur le même tempo. Cela est utile lorsque la bibliothèque de presets contient des images sonores qui seront utilisées pour construire un morceau. Note! Veillez à ne pas appuyer accidentellement sur ce bouton. Cette fonction ne peut pas être annulée.

Astuce !    Des valeurs SPP plus élevées produisent des sons plus longs mais des enveloppes moins précises. Les petites valeurs (20 à 150) sont bonnes pour

Les valeurs plus élevées sont plus adaptées aux sons ambiants, aux "pads" à variation lente.

      Définir les boucles de séquence

Définit le nombre d'itérations de l'image sonore à rendre lors de la synthèse (rendu) du son.

dans l'éditeur d'échantillons ou sur le disque.

      Synthétiser l'image actuelle (Rendre à la mémoire (@))

L'icône est un raccourci vers Render to Memory (@) : l'ensemble du canevas sonore est rendu et chargé dans l'éditeur d'échantillons.  

      Fenêtre popup des options de rendu. (il faut corriger l'icône)

Fenêtre popup des options de rendu. Cliquez sur l'icône Synthèse pour faire apparaître un menu d'options de rendu : Rendu à la mémoire (@) : 

L'ensemble du canevas sonore est rendu et chargé dans l'éditeur d'échantillons. En général, il est utilisé pour l'épreuvage, l'inspection de la forme d'onde ou peut être nécessaire lorsque le son doit être traité ultérieurement. Le son est automatiquement lu après avoir été calculé. Synthétiser peut être une tâche gourmande en ressources CPU, et le temps de calcul est influencé par un certain nombre de facteurs : la taille de l'image, le nombre de pixels non noirs dans l'image, la source d'entrée. Les images sonores avec des sources d'entrée en table d'ondes nécessitent le moins de calcul et les instruments multi-échantillons en nécessitent le plus.

         Pour annuler l'équarrissage, appuyez sur la touche s'échapper clé.

Rendu sur disque en tant que (^)

Le canevas de son prédéfini actuel est rendu sur le disque sous le nom donné. Cette commande est rarement utilisée lors de l'utilisation du workflow par défaut de MetaSynth et de la salle de montage mais peut être pratique pour exporter du son pour d'autres logiciels.

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

Le préréglage est enregistré et rendu sur le disque avec le nom de montage par défaut dans le dossier IS Sounds pour une utilisation ultérieure dans la salle de montage. C'est probablement la commande la plus importante d'IS en termes de flux de travail lors de la composition d'un morceau complet de MetaSynth. Lorsqu'on l'utilise, chaque présélection de synthétiseur d'images est immédiatement disponible dans la salle de montage et il n'est pas nécessaire de se préoccuper de savoir où placer le son, comment le nommer et de s'assurer que les dernières modifications sont bien enregistrées.

Rendu sur disque sur-échantillonné

Oversampled Render to Disk fait un sur-échantillonnage 2X et réduit la fréquence d'échantillonnage à la cible. Cette commande n'est disponible que si SR est <= 48k.

Prévisualisation sur disque.

La prévisualisation sur disque permet d'enregistrer toutes les modifications sonores en temps réel pendant que vous jouez et éditez le canevas sonore. Il s'agit d'une fonctionnalité très puissante pour capturer des performances en temps réel.

Lorsque vous sélectionnez cette commande, MetaSynth vous demande un nom de fichier

et lance la lecture de l'aperçu du preset actuel. Tant que la lecture se poursuit, la sortie sonore de l'Image Synth est enregistrée sur le disque (avec la fréquence d'échantillonnage de l'aperçu). Lorsque la lecture est interrompue, l'enregistrement s'arrête. Vous pouvez enregistrer pendant que vous peignez et manipulez l'image de la toile et passer d'un préréglage compatible à un autre en utilisant la technique de "commutation en direct" décrite ci-dessous. En mettant en séquence une série de préréglages compatibles, vous pouvez enregistrer une performance sur le disque. Notez que si vous basculez en direct entre des préréglages incompatibles, l'enregistrement s'arrête. 

Dossier du son du traitement par lots (MS CTX 1.2)

Disponible uniquement dans la salle des filtres d'image, cette commande de rendu traite tous les fichiers sonores dans un dossier choisi avec le filtre d'image actuel. Ceci est souvent utilisé pour traiter une liste d'échantillons pour des instruments et comme avec la commande Processus d'effet de lot il est recommandé de désactiver "append flt" dans les préférences s'il est activé.

Live-Switching. MetaSynth peut passer de manière transparente d'un preset à l'autre en utilisant les touches ( et ) ou [ et ].

] pendant la lecture afin que vous puissiez effectuer avec Image Synth. Si les presets sont compatibles (même taille d'image et même réglage mono/stéréo), MetaSynth poursuivra la lecture dans le nouveau preset à partir de la position du preset précédent. Par exemple, si vous appuyez sur ] sur le temps 2 de la mesure 2, la lecture continuera à partir de la même position dans le nouveau preset. Si les presets sont incompatibles, MetaSynth commencera la lecture du nouveau preset depuis le début. Le passage d'un préréglage incompatible à un autre entraînera la fin de l'enregistrement si vous effectuez une prévisualisation sur disque.

Le tempo ne peut pas changer pendant la prévisualisation en temps réel. Ainsi, toute différence dans les paramètres de tempo est ignorée.

lors d'un échange en direct.

      Aperçu (barre d'espace)

Jouez un aperçu en temps réel de la toile. Pendant la lecture de l'image, une Indicateur de position de lecture Le point se déplace en haut de l'image pour indiquer la position de lecture. Maintenez la touche commande enfoncée lorsque vous appuyez sur l'icône d'aperçu ou appuyez sur la barre d'espacement-option pour ne visualiser que la partie sélectionnée du canevas.

Astuce !    Si la lecture bégaie lors de la prévisualisation, vous pouvez utiliser une sélection pour diminuer le nombre de voix ; en fin de compte, un rendu en mémoire peut être nécessaire au lieu de la prévisualisation en temps réel. Notez que le bégaiement est assez rare sur les ordinateurs modernes et qu'il faudrait plusieurs centaines de voix simultanées avec un instrument lent.

Aperçu de la sélection (commande-barre d'espace)

Prévisualisez la zone sélectionnée.

Barre d'outils de droite

La barre d'outils de droite fournit la carte d'amplitude, les effets graphiques dans le domaine temporel (comme l'écho graphique, la réverbération et la quantification) et l'intervalle de la grille d'effets. Ces outils peuvent être utilisés pour ajouter de l'écho et de la réverbération, ajouter une impulsion rythmique à une image, accentuer ou estomper les attaques de note, etc. La plupart des effets graphiques dans le domaine temporel sont appliqués avec l'espacement déterminé par l'indicateur d'intervalle de grille d'effets affiché à la base de la barre d'outils. Les effets sont appliqués à la région sélectionnée (ou à l'image entière s'il n'y a pas de sélection).

Astuce ! Pour obtenir des effets de distorsion de l'oreille, appliquez les Hot Filters (les effets graphiques de la barre d'outils droite) à gauche et à droite (rouge

et vert) en utilisant différents intervalles de grille !

Astuce ! Appliquez ces processus au domaine de la hauteur pour obtenir des textures harmoniques surprenantes en faisant tourner l'image.

90 degrés vers la droite, en appliquant le processus, puis en faisant pivoter l'image pour la remettre en place.

    Carte d'amplitude

La carte d'amplitude est comme un égaliseur graphique pour la traduction des pixels en sons ; elle permet d'influencer l'amplitude des pixels par la position verticale sur la toile. En fonction de l'espace d'accordage, de l'instrument et de l'image, la carte d'amplitude peut être considérée comme une courbe de contour de vélocité du clavier, ou comme la commande de suivi du clavier d'un filtre de synthétiseur. Faites glisser la carte elle-même pour éditer la courbe ou utilisez les outils situés en dessous pour la modifier. La carte d'amplitude est particulièrement utile pour atténuer l'amplitude des hautes fréquences, mais elle peut également être utilisée pour d'autres applications (par exemple pour accentuer les notes dans une plage de pixels particulière sans modifier leur luminosité dans l'image).

L'axe horizontal représente la hauteur du pixel - plus vous vous déplacez vers la droite, plus la position verticale du pixel représenté est élevée. L'axe vertical représente le gain ou la réduction d'amplitude. Le point médian vertical représente l'absence de gain ou de réduction. Plus une barre est basse dans le graphique, plus l'amplitude du son généré par les pixels de sa zone est faible.

Notez que le mappage se fait par position verticale des pixels et non par fréquence. Si la hauteur de l'espace d'accord augmente sur l'ensemble de son étendue, la carte remettra l'amplitude en fonction de la fréquence. Cependant, si l'espace d'accord est tel que la hauteur n'augmente pas avec la position verticale du pixel sur toute la plage verticale, le résultat ne sera pas strictement un mappage de l'amplitude basé sur la fréquence. Par exemple, un espace d'accord basé sur la série harmonique peut avoir des pixels élevés dans l'image qui représentent des fréquences plus basses que certains des pixels situés en dessous d'eux. Les octaves d'un tel espace d'accord, par exemple, sont toujours plus basses que le pixel qui les précède.

Exercice: Créez un préréglage qui est entièrement blanc (ou jaune). Pour ce faire, tapez 'f' pour remplir le canevas. Réglez l'espace d'accordage sur Custom Scale. Saisissez '64' pour Divisions par octave et cliquez sur Série Harmonic. Cliquez sur le bouton OK. Commencez à prévisualiser le préréglage. Mettez la courbe à zéro pour qu'aucun son ne soit émis. Maintenant, cliquez sélectivement dans la carte d'amplitude pour faire apparaître ou disparaître certains pixels ou plages de pixels : vous verrez que la carte fonctionne comme un égaliseur graphique à 64 bandes.  

Gain d'amplitude

Ceci définit le gain de sortie appliqué au préréglage. Les unités de la commande de gain sont des pourcentages, où 100% correspond à un gain de 0dB. Utilisez ce réglage pour affiner l'amplitude globale du signal afin d'éviter l'écrêtage ou la compression. Si l'indicateur de niveau passe dans le rouge, réduisez le gain juste assez pour que les niveaux globaux soient aussi élevés que possible sans déclencher le voyant rouge de l'indicateur de niveau. (Voir la section Indicateur de niveau pour plus de détails).

Effets graphiques (Hot Filters)

Les éléments suivants sont des effets graphiques fréquemment utilisés lors de la création d'images sonores.

Flou de mouvement

Lisse les transitoires rapides et supprime les pixels courts et isolés. L'intensité du filtre est déterminée par l'intervalle de la grille d'effets. Il est particulièrement utile lorsqu'il est appliqué à des sons analysés pour supprimer les artefacts de quantification et pour générer des pads en mouvement lent. Utilisez-le pour lisser ou supprimer le "statique" d'une image bruyante (avec beaucoup de points ou de petits îlots de pixels isolés). Il est également idéal pour lisser les attaques et les dégradations d'images comportant de nombreux bords durs.

Astuce !    Appliquez-le séparément aux canaux rouge et vert avec différents réglages de la grille d'effets pour obtenir une grande profondeur stéréo.

Quantifier

Quantification rythmique. Force les notes à commencer et à finir aux positions déterminées par une grille. Par défaut, Quantize utilise sa propre grille de quatre pixels, mais lorsque la touche d'option est maintenue enfoncée, il utilise l'intervalle de la grille d'effets. Toutes les notes sont quantifiées à la luminosité du pixel le plus brillant de chaque groupe de pixels. Quantifier est similaire à la fonction "pixelliser" que l'on trouve dans certaines applications d'édition graphique, mais n'applique l'effet qu'horizontalement (le domaine temporel).

Cet effet est idéal pour trouver des motifs rythmiques intéressants, notamment lors du traitement de sons analysés.

Essayez-le sur des sons qui évoluent lentement pour leur donner un peu de "groove".

Astuce !    Après avoir appliqué Quantifieril est souvent utile d'appliquer le option-Court-circuit pour séparer les notes adjacentes.
Astuce !   Des effets intéressants peuvent être créés en inversant une image avant et après quantification. Tapez " !" pour inverser le canevas. Appliquez l'effet de quantification. Tapez " !" pour inverser à nouveau le canevas, en lui redonnant son orientation de couleur originale.

Echo (#)

Faites écho au canevas (ou à la région sélectionnée) en répétant les pixels vers la droite avec une luminosité (volume) décroissante. L'intervalle de la grille d'effets détermine le délai de l'écho.

Astuce !    Obtenez un effet de retard multi-tap en appliquant successivement Echo avec des intervalles de grille différents.
Astuce !    Avec un motif clairsemé, essayez d'appliquer Echo à un canal de couleur et Pre-Echo à l'autre.

Pré-écho

Pré-écho du canevas (ou de la région sélectionnée) en répétant les pixels à gauche avec une luminosité (volume) décroissante. L'intervalle de la grille d'effets détermine le délai de pré-écho.

Réverbération

Simulez une réverbération en étendant et en atténuant les durées de tous les pixels du canevas (ou de la région sélectionnée).

Astuce !    En plus de créer un effet de réverbération, ce processus est utile pour augmenter de manière sélective le temps de déclin de l'effet de réverbération.

des notes dans différentes régions d'une image.

Répéter

Répéter les pixels à l'identique sur le canevas (ou la région sélectionnée). L'intervalle de la grille d'effets détermine

la grille utilisée pour répéter les pixels. Contrairement à Echo, il n'y a pas d'altération de la luminosité des pixels.

Astuce ! Utilisez ce procédé pour dupliquer un motif ou un dessin sur l'ensemble d'une image. Par exemple, définissez la largeur du canevas sur 64, définissez les paramètres de l'option Pixels par battement (dans la boîte de dialogue Tempo/Durée) sur 16 et définissez le tempo souhaité, peignez dans un motif rythmique ou mélodique, augmentez la taille de l'image à 1024, définissez l'intervalle de la grille d'effets sur 64 et appuyez sur Répéter pour répéter le motif sur toute la largeur de l'image.

Filtre à grille (%)

Filtre l'image avec le calque de la grille. Cette commande est équivalente à la commande Filter with Grid Channel de la fenêtre popup Grid Layer. (xref au menu Grille qui explique plus sur ce que l'on peut faire avec la grille)

Impulsion 

Pulse le canevas (ou la région sélectionnée) en supprimant des pixels en utilisant l'intervalle de la grille d'effets en cours. Un intervalle de grille de 16 supprime un pixel sur deux de l'image (c'est-à-dire 16 pixels inchangés suivis de 16 pixels de silence et ainsi de suite).

Cette commande est utile pour créer des rythmes forts.

Astuce ! Il existe un certain nombre de processus qui complètent Impulsion pour aider à créer un intérêt rythmique dans une image. Essayez d'utiliser Echo et Pré-écho ou Réverbération après avoir appliqué le Impulsion Filtre chaud.

Astuce !    Essayez d'appliquer le Attaque plusieurs fois (avec le même intervalle de quadrillage) après avoir appliqué Impulsion.

Astuce ! Créez un effet de pulsation en réglant l'intervalle de la grille d'effets sur un intervalle moyen à petit (8 pixels, par exemple) et en exécutant la séquence de montage suivante : Copie (c), Clair (touche de suppression), Fondu enchaîné Pict (u), Impulsion (p)...

Astuce !    Pour les impulsions qui se transforment en tonalités soutenues, utilisez cette séquence de commandes : Copie (c), Impulsion (p), Crossfade Pict

(x)...

Scie 

Similaire à Impulsionmais un effet de fondu enchaîné est appliqué aux intervalles spécifiés par l'intervalle de la grille d'effets plutôt que par la grille d'effets.

que des coupures brutales vers le silence. Utilisez cet effet pour ajouter du dynamisme rythmique au matériel.

Astuce !    Essayez les conseils proposés pour Impulsion.

Shorten

Réduit d'un pixel la durée des lignes de pixels dans le canevas (ou la région sélectionnée). Les pixels uniques ne sont pas supprimés. Pour supprimer les pixels uniques, utilisez la fonction Filtre anti-bruit à partir du Processus sous-menu. Cet outil est pratique pour façonner les enveloppes de décomposition. Il est souvent utile d'appliquer Shorten plusieurs fois avant d'appliquer Quantification, impulsion, scie ou M Flou.

Attaques

Accentue les attaques des notes. Accentue de 1,5 fois le premier pixel de toutes les notes, sauf lorsque le premier pixel est faible. Utilisez cette commande pour ajouter une attaque percutante aux notes. Elle est souvent utilisée plusieurs fois de suite pour obtenir le degré de percussion souhaité.

Astuce ! Il est souvent souhaitable, lors de la création d'une musique percussive, d'utiliser des images larges avec un faible niveau d'intensité. Échantillons par pixel (spécifié à l'aide de la boîte de dialogue Tempo/Duration). De tels réglages permettent un contrôle précis des enveloppes et des attaques de note.

Maximum

Réplique le pixel le plus lumineux (intensité maximale) verticalement à l'intervalle spécifié par l'intervalle de la grille d'effets. Lorsqu'elle est appliquée à une image entière, cela donne des lignes ou des bandes verticales. Cette commande est le plus souvent utilisée lors de la création d'images destinées à être utilisées comme filtres rythmiques.

Astuce !    Utilisez cette commande sur le calque de la grille ou sur un canal bleu pour créer des grilles rythmiques.

Effets Intervalle de la grille (nombre)

Définir l'espacement pour les Filtre à chaud les processus d'effets graphiques. Saisissez une valeur en tapant, en utilisant les flèches ou

en faisant une sélection dans le menu contextuel situé à sa droite. L'icône de la grille située à côté propose quelques valeurs prédéfinies souvent utilisées.

Salle des filtres à images

À propos de ce chapitre

Ce chapitre décrit les caractéristiques uniques de la Salle des filtres d'images. Les outils de la Salle de filtre d'images sont presque identiques à ceux de la Salle de synthèse d'images. Il est essentiel de se familiariser avec la salle de synthèse d'images pour comprendre la salle de filtre d'images. Pour plus d'informations sur les outils de cette pièce, reportez-vous au chapitre de référence sur le synthétiseur d'images. Ce chapitre ne couvre que les fonctionnalités qui distinguent la Salle de filtrage d'images du synthétiseur d'images. Il est conseillé d'effectuer le tutoriel de la Salle des filtres d'images avant de passer à ce chapitre.

Les bases du filtre d'image

La salle Image Filter est utilisée pour appliquer des filtres dynamiques au son de l'éditeur d'échantillons. Alors que les pixels de l'image Image Synth représentent des oscillateurs, les pixels de l'Image Filter représentent des filtres passe-bande stéréo haute résolution. Une colonne de pixels représente essentiellement les réglages d'un égaliseur graphique programmable, de sorte qu'au fur et à mesure que le son est joué, les colonnes de pixels successives sont activées pour filtrer le son.

Lorsque vous cliquez sur l'icône de rendu (Appliquer le filtre d'image), le filtre d'image est appliqué au son de l'éditeur d'échantillons en mémoire. La luminosité des pixels détermine le gain, et la couleur des pixels détermine l'équilibre spatial. Il est important de garder à l'esprit la notion de canaux de couleur - que chaque pixel d'une image couleur possède un canal rouge, un canal vert et un canal bleu. À moins qu'un pixel ne soit purement rouge ou purement vert, il possède une partie rouge et une partie verte. La luminosité de la partie rouge détermine le gain du canal gauche et la luminosité de la partie verte détermine le gain du canal droit. Le gain peut être positif ou négatif. La luminosité de 50% représente un gain de 0 db (le signal passe sans changement). Ainsi, une image de couleur jaune vif amplifie considérablement le son.

La configuration générale est très similaire à celle de l'Image Synth. Comme dans l'Image Synth, la fréquence représentée par un pixel est déterminée par la hauteur du Master Tuning, l'espace d'accord (carte de fréquence) et la position verticale du pixel. Contrairement à l'Image Synth, il n'y a pas de réglage de tempo. Le timing du filtre d'image est mis à l'échelle pour s'adapter à la partie sélectionnée du son de l'éditeur d'échantillon (ou au son entier s'il n'y a pas de sélection). La durée est donc entièrement déterminée par la sélection de l'éditeur d'échantillons.

Lorsque la gamme de fréquences du canevas est inférieure à celle du son à filtrer, les fréquences situées en dessous de la gamme du canevas sont filtrées en fonction des pixels de la rangée inférieure de l'image. Les fréquences supérieures à la gamme du canevas sont filtrées en fonction de la rangée supérieure de pixels de l'image. Si l'une des deux rangées est noire, les fréquences correspondantes seront entièrement supprimées.

Différences entre Image Synth et Image Filter

Les outils et les commandes disponibles dans la salle Image Filter sont identiques à ceux de la salle Image Synth, à l'exception des fonctions mentionnées dans cette section. Pour plus d'informations sur les différents outils, reportez-vous à la section Image Salle de synthèse chapitre.

Préréglages. Les bibliothèques de préréglages accessibles à partir de la fenêtre contextuelle Select Preset sont différentes dans les salles Image Synth et Image Filter. Au démarrage, la bibliothèque de préréglages utilisée par la salle Image Filter est la librairie MetaSynth.filters de la bibliothèque de MetaSynth Filtres dossier. Vous pouvez le changer pour n'importe quelle autre bibliothèque de préréglages à l'aide du menu déroulant "Fichier". Ouvrir le fichier de préréglages commande. En revanche, les deux pièces partagent la même bibliothèque de filtres. Si vous utilisez la commande Ouvrir un fichier de filtres pour changer les filtres graphiques dans une pièce, la même bibliothèque de filtres sera disponible dans l'autre.

Un projet peut avoir une banque de filtres d'image dédiée. Lorsqu'il y en a une, l'ouverture d'un projet chargera également la banque de filtres associée. Dans MetaSynth CTX, une référence de son source est également incluse lorsque vous enregistrez un preset de filtre d'image. Ce son source peut être automatiquement chargé si vous le choisissez lors de la sélection d'un preset de filtre ayant une référence sonore valide.

Couches. La salle des filtres d'images n'autorise qu'un seul calque graphique en plus du calque de la grille. Si un préréglage avec plusieurs

(c'est-à-dire créé dans le Synthèse d'images) est sélectionné, seul le premier calque sera visible ou actif.

Carte d'amplitude. L'Image Filter Room ne dispose pas de l'Amplitude Map de l'Image Synth car elle n'est pas nécessaire puisque l'image elle-même contrôle les amplitudes.

Rendu : 

Lors du rendu sur disque ou de l'utilisation de la fonction de rendu et d'enregistrement, le nom du fichier sera défini à l'aide du nom du préréglage.

Note : le rendu et la sauvegarde placeront toujours le fichier filtré dans le dossier Project Sound.

Lot : Traitement du dossier des sons (V CTX 1.2)

Traitement du dossier des sons applique le filtre actuel à tous les fichiers sonores du répertoire sélectionné. Lorsque vous choisissez cette commande, on vous demandera de choisir un dossier dont vous voulez traiter les sons par lots. Si le Ajouter le flt lorsqu'il est traité est activée (ce qui est le réglage par défaut), les nouveaux fichiers auront " flt " ajouté à leur nom s'ils ne se terminent pas déjà par " flt ". _flt. Si le Ajouter le flt lorsqu'il est traité est désactivée, les fichiers originaux seront remplacés par les nouveaux fichiers. Utilisez OFF lorsque vous traitez des sons qui sont référencés par un instrument ou utilisés dans le montage.

Filtrage en temps réel

Des performances dynamiques en temps réel peuvent être créées en peignant dans le filtre d'image pendant la prévisualisation en temps réel. Les performances peuvent être capturées sur le disque avec la commande Preview to Disk (voir le chapitre Image Synth Room pour plus de détails). La lecture en temps réel s'arrête si l'espace d'accord ou les dimensions du canevas sont modifiés.

Attaque de filtre d'image Flou

Le filtre d'image est basé sur les techniques FFT qui permettent un filtrage précis sans artefact. Un effet secondaire de cette technique est que le signal s'estompe à partir de 0 au cours des 25 premières millisecondes environ. Dans la plupart des cas, cela n'est pas perceptible. Si le son commence par un transitoire soudain, cette attaque peut être brouillée.

Si vous trouvez un cas où l'attaque est audiblement brouillée, insérez 25 millisecondes de silence au début du son avant d'appliquer le filtre. Pour ce faire :

  • Sélectionnez environ 25 millisecondes d'audio dans l'éditeur d'échantillons.
  • Copier l'audio dans le presse-papiers
  • Définir le point d'insertion sans sélection au temps 0
  • Choisissez Coller Insérer dans le menu Edition
  • Appuyez sur la touche de retour arrière (ou choisissez Silence) dans le menu contextuel Générer de l'éditeur d'échantillons.

Synthèse du spectre

À propos de ce chapitre

Ce chapitre décrit les caractéristiques et les fonctionnalités du Spectrum Synth Room. Il suppose une certaine familiarité avec le chapitre des tutoriels du Spectrum Synth. Nous conseillons vivement à tous les utilisateurs d'exécuter et pas seulement de lire les tutoriels du Spectrum Synth.

EW : Je suis en faveur de la suppression de toutes les références aux tutoriels, je supprimerais cette section. Nous ne savons pas lesquels vont survivre et comment.

Principes de base du synthétiseur Spectrum

La synthèse de spectre est l'une des fonctions les plus puissantes et uniques de MetaSynth. Elle utilise des fréquences de haute résolution

pour construire une série de en analysant des tranches d'un son enregistré. Le résultat est une

une analyse à plus haute résolution que ce qui est possible avec le synthétiseur d'images. Cette technique permet de créer une grande variété de sons : des grooves et des boucles intrigants, des sons abstraits mystérieux et des sons inventés à utiliser dans les instruments Sampler et MultiSampler. Analysez le déclin d'un piano et transformez-le en un groove génial, ou créez des instruments hybrides.

de votre propre invention. Vous voulez créer une flugel-vio-piano-horn ? La salle Spectrum Synth est l'endroit idéal.

On a découvert il y a longtemps que tous les sons peuvent être considérés comme une combinaison d'ondes sinusoïdales de fréquences et d'intensité (amplitude) différentes. Les FFT (Fast Fourier Transforms) sont un moyen d'analyser et de représenter ces ondes sinusoïdales. Ces ondes sinusoïdales sont également appelées harmoniques ou partielles. La Spectrum Room vous permet d'éditer, de réarranger et de manipuler les événements FFT et de créer des sons qui ne sont pas faciles à créer avec les outils de synthèse traditionnels. Ces événements de spectre peuvent également être sauvegardés et utilisés comme cartes de fréquence dans les salles Image Synth et Image Filter. La fonction de construction automatique de la Spectrum Room crée une série d'événements de spectre qui sont des instantanés de l'évolution du contenu harmonique du son source.

La synthèse de spectre étant une technique très récente, il est nécessaire d'acquérir une expérience pratique pour se faire une idée de ce qu'est la synthèse de spectre.

ce dont il s'agit. Nous vous conseillons vivement d'effectuer les tutoriels du Spectrum Synth avant de lire cette section de référence.

Le Spectrum Synth est généralement utilisé pour créer des séquences de spectre qui sont des séquences d'événements de spectre. Il est également possible d'exporter un seul spectre instantané qui contient les informations détaillées du spectre d'un seul événement. Les spectres instantanés peuvent être utilisés à la fois dans le Spectrum Synth et dans les salles Image Synth et Image Filter où ils peuvent être utilisés pour créer un espace d'accord personnalisé en utilisant la commande Build From Spectrum dans la boîte de dialogue Custom Tuning.

Anatomie et orientation du Spectrum Synth

La zone de contenu de la pièce Spectrum Synth contient une série d'un ou plusieurs événements de spectre. Chaque événement est représenté par un motif de lignes horizontales qui représentent les harmoniques de l'événement. La luminosité de la ligne représente la force de l'harmonique. La zone de contenu est entourée d'outils permettant de créer, de manipuler et de transposer les événements. Les séquences peuvent être construites automatiquement à partir du son (ou de la sélection) de l'éditeur d'échantillons et les événements de la séquence peuvent être remplacés par de nouvelles analyses. Les harmoniques sont définies par rapport à une hauteur de base fondamentale. La hauteur de référence de la pièce

définit la fondamentale (hauteur de base) et influence le comportement des outils de manipulation des harmoniques (comme expliqué plus loin dans ce chapitre). Chaque événement dispose d'un paramètre d'interpolation qui détermine la manière dont il est mélangé à l'événement précédent - un peu comme une enveloppe d'amplitude. Ainsi, les événements peuvent se fondre ensemble de manière transparente ou avoir des attaques soudaines. Les événements peuvent être réorganisés en les faisant glisser vers de nouveaux emplacements, en modifiant leur durée ou en les mélangeant avec l'outil Randomize. Les événements sont mono ou stéréo selon le son dont ils sont issus. Tous les événements de spectre sont dérivés d'un son analysé et ont le même nombre de canaux que le son source. Les événements mono peuvent être convertis en événements stéréo avec la commande Stereo Spectrum.

La synthèse de spectre est gourmande en ressources informatiques. Sur certaines machines, il est nécessaire d'utiliser une fréquence d'échantillonnage la plus basse possible afin de prévisualiser les séquences avec succès, en particulier si le contenu harmonique est riche ou si la taille du spectre est importante. Le paramètre Taille du spectre vous permet de déterminer le nombre d'harmoniques analysées et stockées par le Spectrum Synth. Plus la taille du spectre est importante, plus les données stockées dans les événements sont nombreuses. Bien que la taille d'une séquence de spectre soit généralement inférieure à celle des sons qu'elle représente, les grandes séquences peuvent occuper des quantités non négligeables d'espace disque.

Lorsque MetaSynth se lance, il charge les noms de toutes les séquences de spectres trouvées dans son fichier Spectre ƒ dans le menu contextuel Fichier de la pièce.

Flux de travail. En général, vous commencez par ouvrir un son dans l'éditeur d'échantillons (et éventuellement par en sélectionner une partie), vous définissez le nombre de battements (le nombre d'événements par mesure) et de mesures, vous utilisez la fonction Auto-Build pour construire une séquence d'événements, puis vous éditez la séquence résultante. La fonction Auto-Build analyse le son et choisit une hauteur de référence qui peut être modifiée. par manuellement. La fonction d'analyse du son de l'Image Synth peut être très utile pour identifier la hauteur de référence correcte. Enfin, vous enregistrez la séquence de spectre et la rendez sous forme de fichier son qui peut être joué par d'autres programmes audio ou utilisé dans la salle de montage de MetaSynth.

Prévisualisation de. La synthèse de spectre est une activité à forte intensité de calcul. Si la lecture bégaie, essayez de réduire la fréquence d'échantillonnage de la prévisualisation dans les Préférences. La taille du spectre influence également la lecture de l'aperçu. Voir Taille du spectre plus loin dans ce chapitre.

Rendu. Le temps de rendu d'une séquence est fonction de la durée de la séquence, du fait que la séquence soit mono ou stéréo, et de la taille du spectre. Le rendu peut prendre un certain temps même sur des machines rapides. La séquence entière est rendue, y compris tout espace vide à la fin. Plusieurs boucles de la séquence peuvent être rendues en même temps en réglant les options de boucle pour la pièce.

Notes techniques. Une séquence spectrale peut comporter un nombre quelconque d'événements. Chaque événement stocke les informations d'amplitude, de fréquence et de phase pour chaque harmonique. Les informations d'amplitude et de fréquence sont stockées sous forme de nombres à virgule flottante de 64 bits, il n'y a donc pas de quantification de la fréquence (contrairement à l'analyse/resynthèse d'Image Synth). Les informations de fréquence sont stockées en Hz absolu en interne et ne sont lues différemment que si la hauteur de référence et la hauteur de synthèse ne sont pas les mêmes. L'analyse FFT a un compromis inhérent entre la précision de la fréquence et la précision du temps. Ainsi, pour les bourdons, vous préférerez une FFT de 2048, tandis qu'une FFT de 1024 est préférable pour les sons avec des transitoires rapides. Par conséquent, les sons d'attaque très courts peuvent être flous. Pour y remédier, raccourcissez la durée de l'événement en question ou augmentez le tempo de la séquence. Il est parfois utile de créer des événements très courts dans la séquence et d'appliquer un mode d'interpolation d'attaque pour affiner les transitoires floues.

Interface utilisateur

toile

Le canevas est la zone de contenu et contient une séquence d'événements et une ligne de temps. Vous pouvez faire glisser les événements pour les déplacer ou les redimensionner. Cliquez sur les événements pour les sélectionner. Majuscule-clic sur les événements permet de les sélectionner. La commande glisser vous permet de sélectionner des événements avec l'outil de sélection. L'option Maj-Commande permet de basculer l'état de sélection de tous les événements dans le rectangle de sélection. L'option glisser-coller permet de copier les événements lorsqu'ils sont dans mode décalage. Le mode canevas est défini avec les outils de la section Outils de gauche abordée plus loin dans le chapitre. Utilisez la touche de tabulation pour faire passer la sélection à l'événement (ou aux groupes d'événements) suivant(s).

Événements

Les événements sont définis uniquement par leur heure d'arrivée et n'ont pas de durée propre. Un événement est joué jusqu'à ce qu'un nouvel événement soit rencontré. Lorsque le séquenceur est en mode "offset" (son mode par défaut), vous pouvez cliquer sur un événement et le faire glisser pour changer son point de départ. Déplacer un événement déplace réellement son point de départ sans déplacer les points de départ des autres événements. Pour allonger une région, utilisez l'outil Modifier la durée ou modifiez le point de départ de l'événement qui la suit. Le mode d'interpolation détermine la manière dont la transition s'effectue d'un événement à l'autre. Cliquez avec la touche Contrôle sur un événement pour le prévisualiser. Contrôlez-cliquez sur le bouton Rendu de la séquence pour rendre uniquement le premier événement sélectionné.

Harmoniques et hauteur de référence

Les lignes horizontales d'un événement représentent ses harmoniques, la luminosité de la ligne représentant l'amplitude de l'harmonique.

(intensité sonore). Passez la souris sur n'importe quelle harmonique pour voir sa hauteur affichée dans la zone d'info-bulles.

La série harmonique idéale est obtenue en multipliant ou en divisant la fréquence d'une hauteur de référence par des nombres entiers. La série harmonique du la 440 est composée de 1 * 440, 2* 440, 3* 440, etc. En doublant la fréquence d'une note, on obtient son octave. Ainsi, les multiples (ou diviseurs) qui sont des puissances de deux (2, 4, 8,...) sont les octaves de la hauteur de référence.

Les sons réels sont rarement composés des harmoniques idéales d'une hauteur de référence. Ainsi, l'analyse du Spectrum Synth ne se limite pas aux harmoniques idéales. Cependant, de nombreux outils du Spectrum Synth sont conçus pour agir sur les séries harmoniques idéales. La hauteur de référence de la pièce est utilisée par les outils sensibles aux harmoniques pour définir leur comportement. Par exemple, le Accorder avec les harmoniques de la hauteur de référence (et ses variantes) peut être utilisé pour resserrer les harmoniques d'un événement et les rapprocher de la série idéale (cela peut aider à donner de la hauteur à un son bruyant). L'outil utilise la hauteur de référence pour déterminer quelles sont les harmoniques correctes. Par conséquent, vous pouvez modifier les harmoniques sur lesquelles agit l'outil en changeant la hauteur de référence. Tant que le pas de référence et le pas de synthèse sont modifiés ensemble, il n'y a pas de changement de la hauteur du son. Le Reference Pitch est juste une référence pour les outils et pour la synthèse d'une série d'échantillons pour les échantillonneurs.

Outils supérieurs

Menu contextuel des fichiers

Séquence à spectre ouvert... (o)

Ouvrir un fichier de séquence de spectre.

Sauvegarder la séquence du spectre (s)

Sauvegarder le fichier de séquence de spectre actuel.

Enregistrer la séquence de spectres sous... ( S )

Renommer et sauvegarder le fichier de séquence de spectre actuel.

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

Fait écho à la commande Render & Save $ de la fenêtre pop-up de rendu.

Séquence d'auto-construction (n)

Construisez une nouvelle séquence de spectre à partir du son ou de la sélection de l'éditeur d'échantillons. Le nombre d'événements est déterminé par les paramètres Beats et Measures de la pièce. La fonction Auto-Build tente de déterminer la hauteur de référence et règle le mode d'interpolation de tous les événements sur Slow. Une fois la séquence construite, vous pouvez réanalyser le son avec la commande Replace Spectrum qui ne réinitialise pas les modes d'interpolation des événements et ne modifie pas la hauteur de référence. 

Séquence Auto-Build Exp 

Similaire au précédent mais utilise une division non linéaire des événements avec des événements plus courts au début. Ceci est souvent nécessaire pour les sons d'attaque où le spectre change rapidement au début du son.

Sauver le spectre instantané 

Enregistrez un fichier de spectre instantané pour le premier événement de la séquence. Un fichier de spectre instantané contient les données de spectre d'un seul événement. Habituellement, ces fichiers sont utilisés pour créer des espaces/échelles d'accord personnalisés dans les salles Image Synth ou Image Filter. Les spectres instantanés peuvent également être insérés dans une séquence à l'aide de la commande Open Instant Spectrum.

Astuce !    Créez une bibliothèque de timbres intrigants à l'aide de la commande Save Instant Spectrum. Ces fichiers de spectre peuvent

être inséré dans n'importe quelle séquence de spectre ou utilisé pour créer des espaces d'accord personnalisés.

Spectre instantané ouvert

Insérez un événement basé sur un spectre instantané (voir Enregistrer un spectre instantané) après le point d'insertion.

Liste des séquences spectrales du projet

A la fin de la fenêtre popup Fichier se trouve une liste des séquences trouvées dans le fichier du projet en cours. Dossier Spectrum. Cette liste est construite dynamiquement et permet une réouverture rapide.

        Menu popup d'édition

Annuler (z)

Annule la dernière action.

Coupe (x)

Coupez les événements sélectionnés dans le presse-papiers et supprimez-les de la séquence.

Copie (c)

Copie les événements sélectionnés dans le presse-papiers.

Coller et insérer (v)

Insérez le contenu du presse-papiers et déplacez les événements plus tard pour faire de la place aux événements collés sans en supprimer.

Coller en place (b)

Coller le contenu du presse-papiers, en remplaçant les événements sélectionnés par le contenu du presse-papiers.

Fusionner en place (m)

Mélange les données du spectre (FFT) dans le presse-papiers avec les données du spectre dans les événements de la séquence sélectionnée. La commande de fusion peut fusionner plusieurs événements si plusieurs événements sont sélectionnés et se trouvent dans le presse-papiers. La fusion est un mélange 50% des données du presse-papiers et des harmoniques de l'événement original. Les amplitudes des harmoniques d'événements sont réduites en volume avant la fusion.

Max en place (k)

Fusionnez les données du presse-papiers et de l'événement en utilisant un algorithme d'amplitude maximale. Contrairement à la fusion en place, il n'y a pas de réduction des amplitudes des harmoniques. S'il existe des harmoniques coïncidentes dans les événements originaux et fusionnés, la plus forte (amplitude maximale) est conservée.

Clair

Supprime les événements sélectionnés. Raccourci : supprimer ou retour en arrière.

Sélectionner tout (a)

Sélectionnez tous les événements de la séquence.

Désélectionner tout (d) Désélectionner tous les événements. Temps de retour (t)

Inverser l'ordre des événements sélectionnés

Répéter deux fois (r)

Répétez deux fois la première partie de la séquence (en rejetant la seconde moitié de la séquence). Cette commande

s'applique à l'ensemble de la séquence, quelle que soit la sélection.

Deux fois plus rapide (<)

Réduisez de moitié la durée des événements et répétez. Cette commande permet de doubler le tempo.

Deux fois plus lent (>)

Doublez la durée des événements.

Randomiser (y)

Réorganise de manière aléatoire les événements sélectionnés. Cela a le même effet que de cliquer sur l'icône Randomize. La fonction Randomize est un excellent moyen de découvrir de nouveaux timbres et grooves. Sélectionnez seulement quelques événements et procédez à une randomisation pour apporter un changement subtil.

Flou temporel (=)

Estompe les harmoniques horizontalement entre les événements adjacents. Cette commande peut être utile lors du lissage

les transitions entre certains événements.

Flou artistique

Flouez les harmoniques verticalement.

Appliquer la transposition (&)

Transpose les données pour qu'elles correspondent à la hauteur de la resynthèse (pas aux données de référence). Après avoir choisi cette commande, la hauteur de référence et la hauteur de resynthèse seront les mêmes. Par exemple, si la hauteur de référence est C1 et la hauteur de synthèse est C2, toutes les harmoniques seront transposées une octave au-dessus et la hauteur de référence sera fixée à C2. Cela modifie les données réelles stockées dans les FFT. Appliquer la transposition rend également tous les décalages harmoniques permanents.

Fit Tempo (F)

Réglez le tempo de sorte que la durée de la séquence corresponde à la sélection de l'éditeur d'échantillons.

Spectre stéréo

Rendre stéréo une séquence de spectre mono. Les séquences sont mono si l'éditeur d'échantillons était en mode mono lorsque la séquence a été construite.

      Séquence d'auto-construction (n)

Créez une nouvelle séquence de spectre à partir de la sélection de l'éditeur d'échantillons. La nouvelle séquence est créée en découpant le son source en un certain nombre de tranches égales (le nombre de mesures * le nombre de battements) dont le spectre harmonique est analysé. Un événement FFT est créé pour chaque tranche avec le contenu harmonique de la tranche. Si les harmoniques d'une tranche changent considérablement au cours de la durée de la tranche, les harmoniques sont pondérées vers celles du début de la tranche. Le mode d'interpolation pour tous les événements est réglé sur Slow (voir Mode d'interpolation plus loin dans ce chapitre), et la hauteur de référence et la hauteur de synthèse sont réglées sur la hauteur que MetaSynth trouve être l'harmonique dominante dans la séquence. Si le son source est très bruyant ou a une hauteur ambiguë, vous pouvez changer manuellement la hauteur de référence et la hauteur de synthèse. La fonction Auto-Build ne définit pas le tempo. Si la durée de la séquence doit correspondre à celle du son source, utilisez la commande Fit Tempo de la fenêtre popup d'édition (raccourci : f).

        Remplacer la région du spectre (i)

Analysez la sélection de l'éditeur d'échantillon et remplacez tout événement de spectre sélectionné par le contenu harmonique de la sélection. Contrairement à Auto-Build, Replace Spectrum Region ne modifie pas le mode d'interpolation des événements sélectionnés, ni la hauteur de référence ou la hauteur de synthèse de la séquence. Utilisez cette commande généreusement lorsque vous construisez et éditez des séquences.

Utilisez la fonction Remplacer la région du spectre pour créer des séquences hybrides en ouvrant un nouveau son après avoir exécuté la fonction Autoconstruction. Sélectionnez ensuite une partie du nouveau son et certains événements de la séquence de spectre. Utilisez la fonction Replace Spectrum Region pour remplacer les événements originaux par des événements dérivés du nouveau son ouvert. C'est une excellente façon de créer des échantillons qui ont des éléments de différentes sources pour les instruments de MultiSampler.

Voir le chapitre du tutoriel Spectrum Synth pour des exemples d'utilisation de cet outil indispensable.

        Randomiser (y)

Rend aléatoire l'ordre des événements sélectionnés.

Mesures et battements

Le nombre de mesures et de "battements" de la séquence du spectre. Le nombre d'événements créés par Auto- Build est calculé en multipliant les mesures par les battements. Il peut y avoir un nombre quelconque d'événements dans une séquence de spectre. Vous utilisez souvent une valeur de battements basée sur la granularité souhaitée de l'analyse de l'autoconstruction ou sur les marques de tic-tac de la timeline dont vous avez besoin, puisque MetaSynth dessine une marque de tic-tac dans la timeline pour marquer chaque battement.

Il peut être pratique, par exemple, lorsque l'on travaille avec des séquences comportant des doubles croches, de régler les temps sur

16 même s'il y a quatre temps réels dans une mesure.

Taille du spectre (1024 ou 2048)

Le nombre d'harmoniques analysées et stockées pour chaque canal d'un événement. L'utilisation d'une grande taille de spectre augmente la résolution théorique mais diminue également la précision rythmique et augmente les demandes de calcul et la mémoire requise. Avant d'utiliser une grande taille de spectre, vous pouvez analyser et rendre l'échantillon à une résolution plus faible pour voir si une résolution plus faible est adéquate. Dans certains cas, la taille du spectre fait une grande différence dans la qualité du son rendu, mais dans d'autres cas, il n'y a pas de différence notable. Il est généralement conseillé de ne pas modifier la taille du spectre après avoir effectué une analyse, mais dans certains cas, le changement de son peut être utilisé à bon escient.

Mode d'interpolation

Le mode d'interpolation détermine la façon dont la transition s'effectue entre un événement et l'événement qui le précède ainsi que l'enveloppe d'amplitude de l'événement précédent. Les modes d'interpolation Slow, Medium et Fast permettent de faire un fondu enchaîné des harmoniques d'un événement avec celles de l'événement précédent. Les hauteurs des harmoniques proches, mais non identiques, sont également interpolées dans ces modes - il peut donc y avoir des glissandi entre les harmoniques de certains événements. Les modes Constant et Attack ne mélangent pas les harmoniques d'événements adjacents.

Raccourci: Utilisez la touche '+' pour avancer dans les modes d'interpolation.

Lent. Commencez le fondu des harmoniques d'un événement lorsque environ 1/4 de l'événement précédent a été joué. Interpoler les hauteurs des harmoniques proches lors du fondu enchaîné des événements.

Moyen. Commencez le fondu des harmoniques d'un événement lorsque la moitié environ de l'événement précédent a été joué. Interpoler les hauteurs des harmoniques proches lors du fondu enchaîné des événements.

Rapidement. Commencez le fondu des harmoniques d'un événement lorsque les 3/4 environ de l'événement précédent ont été joués. Interpoler les hauteurs des harmoniques proches lors du fondu enchaîné des événements.

Constant. Ne pas faire de fondu enchaîné avec l'événement précédent. Maintenez un volume constant pendant l'événement.

Attaque S[low]. Ne pas faire de fondu enchaîné avec l'événement précédent. Faites un fondu lent de l'événement précédent sur la dernière moitié de sa durée.

Attaque M[édium]. Ne pas faire de fondu enchaîné avec l'événement précédent. Commencez le fondu de l'événement précédent à partir d'environ 1/4 de sa durée.

Attaque F[ast]. Ne pas faire de fondu enchaîné avec l'événement précédent. Commencez à faire disparaître l'événement précédent peu après son début, le fondu s'achevant aux trois quarts environ de l'événement.

Pitch de référence

La hauteur de base de la séquence, et la hauteur utilisée comme référence pour les outils sensibles aux harmoniques et les outils de contrôle de la qualité.

(voir le chapitre sur le tutoriel pour une leçon détaillée). Cliquez sur l'icône du diapason pour changer la hauteur de la note

nom. Cliquez sur les flèches haut/bas pour modifier l'octave de la hauteur de référence. Cliquez en option sur les flèches pour modifier la hauteur d'un demi-ton. Maintenez la touche shift enfoncée pour modifier également la hauteur de synthèse. La modification simultanée de la hauteur de référence et de la hauteur de synthèse permet de conserver la hauteur réelle des harmoniques (la hauteur affichée dans les info-bulles lorsque vous passez la souris sur une harmonique). Lorsque la hauteur de référence et la hauteur de synthèse sont différentes, le son résultant est transposé de la différence entre les deux.

Astuce !    Changez la hauteur de référence lorsque vous souhaitez modifier les harmoniques sur lesquelles agissent les outils sensibles aux harmoniques. Les hauteurs de référence inférieures produisent des harmoniques plus rapprochées que les hauteurs supérieures.

Pitch de synthèse

La hauteur à utiliser lors de la synthèse de la séquence. Si la hauteur de synthèse et la hauteur de référence sont différentes, les harmoniques absolues de l'événement (affichées dans les info-bulles lorsque vous les survolez avec la souris) sont transposées par la différence entre la hauteur de synthèse et la hauteur de référence. Par exemple, si la hauteur de référence est C1 et que la hauteur de synthèse est C4, toutes les harmoniques seront transposées de trois octaves. Les commandes Sample Series 6 et Sample Series 3 utilisent cette technique pour rendre la séquence à des hauteurs différentes.

Tableau des couleurs de l'amplitude des interrupteurs (icônes à ajouter)

Le synthétiseur de spectre peut utiliser différents schémas de couleurs pour afficher les harmoniques : Direct, Low Gamma, Spectrum fire et False Colors.

Lorsque les sons ont beaucoup d'harmoniques de bas niveau, ils peuvent être difficiles à voir. En passant en mode Fausses Couleurs ou (Gamma faible), les harmoniques de bas niveau deviennent plus faciles à voir. Notez que le mode Direct et Low Gamma affichent également les informations de panoramique avec la même convention que le synthétiseur d'images, avec le rouge et le vert aux extrêmes et le jaune au milieu.


Le mode de couleur "Spectrum fire".

La même séquence de spectre que celle vue avec la table des fausses couleurs. Il y a beaucoup d'harmoniques trop faibles pour être visibles avec la table de couleurs par défaut.

Outils pour gauchers

Le groupe supérieur des outils de gauche détermine le mode de glissement, c'est-à-dire ce qui se passe lorsque vous cliquez et glissez dans la zone de contenu. Lorsque la touche Majuscule est maintenue enfoncée (et s'il n'y a pas de sélection), l'action de glisser est appliquée à tous les événements de la séquence pour la plupart de ces modes (sauf Décaler, Réorganiser, Sélectionner).

        Décalage

En mode décalage, faire glisser un événement déplace son début. Si le début de l'événement est déplacé au-delà de sa fin, il

change de place avec l'événement qui le suit.

        Réorganiser le site

Le mode de réorganisation vous permet de faire glisser un événement sans modifier sa durée, ce qui permet de réorganiser les événements.

        Offset Harmonique

Le mode Offset Harmonic vous permet de faire glisser directement les événements vers le haut ou vers le bas pour décaler (et non transposer) les harmoniques de l'événement par une valeur constante. Lorsque les harmoniques sont décalées, elles sont déplacées d'une valeur constante (plutôt que multipliées par une valeur de transposition) dans la séquence sans modifier le contenu réel de la FFT. La transposition, quant à elle, multiplie les harmoniques par un facteur. Le décalage des harmoniques donne des résultats différents de la transposition. Copiez un événement et décalez une copie d'une octave et transposez l'autre d'une octave et comparez les résultats. Pour en savoir plus Région du spectre de décalage.

        Pinceau de la gamme harmonique

Utilisez cette brosse pour augmenter l'amplitude des harmoniques ou, lorsque la touche option est maintenue enfoncéepour réduire l'amplitude des harmoniques. Utilisez la fenêtre popup Taille de la brosse pour modifier la taille de la brosse. Utilisez la touche Majuscule pour appliquer la brosse à tous les événements de la séquence. Cette brosse agit uniquement sur les harmoniques déjà présentes dans l'événement ; elle ne peut pas ajouter de nouvelles harmoniques.

        Brosse harmonique

Dessinez de nouvelles harmoniques. Cette brosse ne peut dessiner que des harmoniques regroupées autour des "harmoniques idéales" de la hauteur de référence. Les harmoniques idéales sont des multiples (ou diviseurs) entiers de la hauteur de référence. Les groupes d'harmoniques sont dessinés si la brosse fait plus d'un pixel de haut.

Pour dessiner des harmoniques qui ne font pas partie de la série harmonique de la "vraie" hauteur de référence, changez la hauteur de référence. (Utilisez la touche shift pour vous assurer que le Pitch de synthèse change, si vous ne voulez pas transposer la hauteur de la séquence). Les harmoniques étant des multiples de la hauteur de référence, réglez la hauteur de référence sur une valeur faible si vous souhaitez dessiner des harmoniques très rapprochées.

Utilisez la touche shift pour ajouter des harmoniques à tous les événements.

        Effacement harmonique

Supprime les harmoniques qui se trouvent sous la brosse. Cet outil est sensible à la taille de la brosse. Utilisez la touche Maj pour

éliminer les harmoniques de tous les événements.

        Sélectionner le mode

En mode Sélection, le fait de glisser sélectionne une région à laquelle les outils sont appliqués. Vous pouvez invoquer le mode Sélection quel que soit le mode/outil actif en maintenant la touche commande (ou les touches commande et shift) et en faisant glisser. Pour sélectionner toutes les fréquences d'une tranche/événement, cliquez sous celle-ci dans la timeline.

      Fenêtre popup Taille du pinceau

Choisissez la taille de la brosse utilisée pour la gomme et les brosses harmoniques. Cet outil n'apparaît dans l'interface utilisateur que lorsque le mode d'édition fait appel à la taille de la brosse.

        Popup du filtre formateur

Voir le chapitre sur le tutoriel pour des informations détaillées sur les formants. Les filtres de formants sont des cartes d'amplitude dépendant de la fréquence qui vous permettent d'appliquer des formants à l'événement ou aux événements sélectionnés. Le filtre/enveloppe de formants impose les caractéristiques d'un corps/système résonnant aux événements en amplifiant ou en atténuant sélectivement certaines fréquences, de la même manière que le corps d'une guitare accentue certaines notes/harmoniques. Les formants sont également utilisés dans la parole humaine pour créer des voyelles.

Vous pouvez utiliser les filtres formants pour imposer des caractéristiques de type vocal à un événement ou à une série d'événements (comme le montrent les didacticiels) ou pour imposer une cohérence résonante entre des événements provenant de sources différentes. Une enveloppe de formants peut être créée à partir de n'importe quel événement. Nous vous encourageons à créer votre propre bibliothèque de filtres de formant en analysant vos sons préférés. Créez des filtres de sons vocaux en vous enregistrant en train de prononcer des sons continus tels que : shh, zzzz, aaa, etc.

Définir l'enveloppe formantique

Crée et enregistre une enveloppe de formants à partir de l'événement sélectionné. L'enveloppe est basée sur un seul événement et préserve la relation entre la fréquence et l'amplitude des harmoniques. Par exemple, si l'événement a une harmonique très brillante à A440 et une harmonique très faible à A220, l'application du formant accentuera les harmoniques autour de 440 Hz et désaccentuera les harmoniques autour de 220 Hz.

Appliquer l'enveloppe formative

Lorsque cette commande est choisie, vous êtes invité à sélectionner une enveloppe de formants créée avec la commande Define Formant Envelope. L'enveloppe de formants est appliquée comme un filtre aux harmoniques des événements sélectionnés de la séquence.

Liste des formants

Le dossier Application de MetaSynth contient un dossier appelé Formant Filter qui contient les enveloppes de formants qui sont automatiquement chargées et répertoriées ici. Placez vos enveloppes de formants préférées dans ce dossier pour les rendre facilement disponibles.

Paramètres de la grille

Le bouton de la grille permet d'activer et de désactiver la grille, et la fenêtre contextuelle de l'intervalle de la grille définit l'intervalle de la grille.

en ticks, 240 ticks correspondant à un temps.

Outils inférieurs

La touche "shift" peut être utilisée avec la plupart de ces outils pour appliquer l'action à tous les événements.

        Vue défilante (h)

Cliquez et faites glisser pour faire défiler la vue verticalement. Les événements ont généralement des harmoniques hors de vue verticalement. Faites défiler directement en maintenant la touche "h" enfoncée et en faisant glisser la zone de contenu vers le haut ou vers le bas.

      Remise à zéro du décalage du spectre

Réinitialiser tous les événements du spectre qui ont été décalés. Les décalages sont effectués sans modifier les paramètres internes des événements.

FFT. Les transpositions, en revanche, modifient les données internes et ne peuvent donc pas être réinitialisées.

      Temps d'inversion (t)

Inverse l'ordre des événements sélectionnés.

      Répéter deux fois (r)

Répétez deux fois la première moitié de la séquence. (S'applique à toute la séquence et pas seulement à la sélection).

      Quantification (q)

Cliquez sur cet outil pour ajuster les débuts d'événements afin qu'ils s'alignent sur la grille.

      Échelle de temps

Cliquez et faites glisser cet outil pour mettre à l'échelle les durées des événements de manière proportionnelle.

      Région du spectre décalé / Spectre transposé / Transposition avec formante

Cliquez et faites glisser verticalement pour décaler ou transposer les harmoniques de l'événement (comme déterminé par les touches de modification). Utilisez la touche shift pour appliquer cet outil à tous les événements de la séquence. Le comportement de l'outil est le suivant :

Spectre de décalage (sans touche de modification). Cliquez et faites glisser vers le haut et vers le bas pour décaler les harmoniques de manière non destructive d'une quantité constante . Comme les harmoniques sont décalées d'une quantité constante plutôt que multipliées, les résultats peuvent être très différents d'une transposition car la hauteur relative des harmoniques de l'événement change. (Par exemple, si vous avez une harmonique à 220 Hz et une autre à 440 Hz, elles sont séparées d'une octave. Si vous décalez les deux harmoniques de 500 Hz, vous obtenez une harmonique à 720 Hz et une autre à 940 Hz, ce qui représente une différence d'une octave.

d'environ 4 demi-tons (au lieu des 12 originaux). Le décalage de la hauteur du son peut créer des tons joliment chantants ou dissonants.

Les décalages (contrairement aux transpositions) sont non destructifs et la hauteur originale peut être restaurée en cliquant sur la commande Reset Spectrum Offset. Pour rendre un décalage permanent, vous pouvez choisir la commande Apply Transpose dans le menu contextuel Edit.

Transposition du contenu du spectre (option-clé). Cliquez sur l'option et faites glisser pour transposer les harmoniques d'un événement. La transposition déplace toutes les harmoniques proportionnellement, en préservant les relations de hauteur relatives des harmoniques. La transposition modifie les données FFT réelles ; ainsi, cliquer sur Reset Spectrum Offset après la transposition n'a aucun effet.

Transposition du contenu du spectre avec le filtre formateur (option-contrôle). Transpose les hauteurs harmoniques mais préserve les formants de l'événement original. C'est essentiellement la même chose que de transposer l'événement puis de choisir Appliquer l'enveloppe de formants pour appliquer une enveloppe de formants dérivée de l'événement non transposé.

Cela compense une partie du manque de naturel qui résulte des harmoniques sans sensibilité aux formants. Consultez les didacticiels pour plus d'informations sur les formants. Consultez également la documentation du menu des filtres de formants pour en savoir plus sur les formants.

      Durée du changement

Cliquez et faites glisser vers la droite pour prolonger la durée des événements sélectionnés. La durée des événements est prolongée de la quantité glissée plutôt que proportionnellement comme le fait Scale Time.

      Augmenter le contraste et filtrer les faibles amplis

Cliquez et faites glisser pour augmenter le contraste entre les harmoniques faibles et fortes et pour supprimer les harmoniques de bas niveau. Souvent, les FFT d'événements contiennent de nombreuses harmoniques de bas niveau qui contribuent au bruit mais pas à grand-chose d'autre, ou les amplitudes des harmoniques d'événements ne sont pas bien différenciées. L'application de cet outil permet de nettoyer les choses.

      Diminuer le contraste

Cliquez et faites glisser pour diminuer le contraste (les différences de volume) entre les harmoniques d'un événement.

      Atténuation des hautes fréquences / Filtrage des hautes fréquences (option)

Cet outil permet d'atténuer ou de supprimer les hautes fréquences indésirables. Sans touche de modification, cliquez et faites glisser pour réduire l'intensité des harmoniques de haute fréquence. Avec la touche d'option, cet outil filtre plus sévèrement les harmoniques hautes et peut les supprimer complètement.

      Accorder avec les harmoniques de la hauteur de référence / Filtrer et accorder / Filtrer ce qui n'est pas apparenté

Cet outil possède trois modes différents (mais liés) en fonction des touches de modification maintenues enfoncées. Il est très

utile pour régler les événements bruyants et d'autres tâches. Exécutez les tutoriels pour une leçon pratique sur l'utilisation des trois modes de cet outil.

Accorder avec les harmoniques de la hauteur de référence (pas de touche de modification). Fait passer les harmoniques de l'événement vers les harmoniques idéales. Lorsqu'il est appliqué à l'extrême, toutes les harmoniques non idéales sont supprimées et remplacées par les harmoniques idéales. Les harmoniques idéales sont celles de la hauteur de référence. Il est souvent utile de modifier le réglage de la hauteur de référence (maintenez la touche shift enfoncée pour modifier également la hauteur de synthèse afin d'éviter de transposer les hauteurs). Plus la hauteur de référence est faible, plus les harmoniques sont rapprochées.

Filtrer et accorder avec les harmoniques de la hauteur de référence (option-clé). Cette version de l'outil réajuste progressivement les harmoniques non idéales plutôt que de simplement les filtrer, préservant ainsi la richesse du son d'origine. Les harmoniques qui sont loin des harmoniques idéales sont atténuées. Utilisez cette option lorsque vous souhaitez accorder un son tout en conservant la richesse de l'original.

Filtre les harmoniques non liées (option-contrôle). Cette version de l'outil atténue les harmoniques qui s'éloignent légèrement de l'idéal (sans les réaccorder) et supprime complètement les harmoniques qui s'en éloignent. Vous pouvez supprimer les notes d'un accord en réglant la hauteur de référence sur la hauteur que vous souhaitez conserver. Supprimez les harmoniques impaires en réglant la hauteur de référence une octave plus haut que la hauteur réelle.

      Quantité de Vibrato / Taux de Vibrato (option) / Retard de Vibrato (contrôle)

Le Spectrum Synth peut ajouter du vibrato lors de la synthèse de la séquence. Cliquez et faites glisser pour définir la quantité de vibrato. Maintenez la touche Option enfoncée, cliquez et faites glisser pour modifier la vitesse du vibrato. Maintenez la touche Control enfoncée, cliquez et faites glisser pour modifier le délai entre le début de l'événement et le moment où le vibrato atteint sa force maximale. Lorsque vous synthétisez des échantillons pour un instrument MultiSampler, vous pouvez ajouter du réalisme en utilisant judicieusement le vibrato. Voir la séquence spectrale Cello Vibrato pour un exemple d'utilisation du vibrato.

Parfois, lors de l'analyse du spectre, le vibrato naturel doit être supprimé car il peut rendre les événements bruyants. Cela se fait à l'aide des outils Filter Harmonics (Filtre des harmoniques) dont nous avons parlé dans la section précédente. Lorsque cela est nécessaire, l'utilisation des outils Vibrato permet de réintroduire le vibrato supprimé.

Outils du spectre Nudge/Offset

            Octave vers le haut / vers le bas

Décale les harmoniques vers le haut par la fréquence du pas de référence. Cela décale toutes les harmoniques du même décalage de fréquence (comme lorsque vous utilisez l'outil Offset Spectrum Region) et ne modifie pas les données FFT internes. (Utilisez Appliquer la transposition dans la fenêtre contextuelle d'édition pour rendre le décalage permanent). Voir Région de spectre décalé pour plus d'informations sur les décalages et la transposition.

Raccourci : page haut/bas

      Pousser vers la gauche / la droite / le haut / le bas

Donnez un coup de pouce aux événements.

Nudge Up/Down décale les harmoniques vers le haut/bas d'environ 10 Hz. Voir Région du spectre décalé pour plus d'informations

des informations sur les décalages et la transposition.

Raccourci: flèche haut/bas/gauche/droite

      Montée en puissance de la vélocité (volume)

Créez une augmentation du volume de toutes les harmoniques d'un événement à l'autre dans la sélection.

      Changement de vitesse (volume)

Augmentez le volume des harmoniques de l'événement en cliquant et en faisant glisser vers la gauche ou la droite.

      Vélocités (volume) Rampe de descente

Créez une diminution du volume de toutes les harmoniques d'un événement à l'autre dans la sélection.

      Popup des options de boucle (séquence en boucle)

Le nombre d'itérations (répétitions) rendues à l'éditeur d'échantillon. Si la séquence est bouclée et que le dernier événement s'étend jusqu'à la fin de la séquence, le dernier événement sera interpolé avec le premier événement de la boucle suivante, comme déterminé par le mode d'interpolation de l'événement.

        Render Sequence /Render to Memory (icône manquante)

Rendre la séquence en mémoire à pleine résolution. Les échantillons seront visibles dans l'éditeur d'échantillons. La séquence entière du spectre - y compris le silence à la fin - est rendue. Si la séquence est en boucle et que le dernier événement s'étend jusqu'à la fin de la séquence, le dernier événement sera interpolé avec le premier événement de la boucle suivante, comme déterminé par le mode d'interpolation de l'événement. Le rendu en mémoire est utile lorsque des processus supplémentaires sont nécessaires ou pour vérifier les paramètres de votre séquence. Lorsque vous avez terminé, utilisez la touche $.

Raccourcis: Tapez le s'échapper pour interrompre le rendu. Maintenez la touche de contrôle enfoncée lors du rendu pour rendre uniquement l'événement sélectionné.

Option-cliquez sur l'icône de rendu pour faire apparaître la fenêtre des options de rendu. Ses commandes sont : Rendu en mémoire, Rendu sur le disque, Rendu sur le disque en tant que

Rendu sur disque en tant que (^)

Rendre la séquence de spectre sur le disque dans un emplacement demandé. Habituellement utilisé pour exporter un son pour l'utiliser dans d'autres logiciels...

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

        Enregistre la séquence de spectre en cours et la rend sur le disque dans le dossier Spectre du projet en cours. La séquence est alors immédiatement disponible dans la salle de montage. 

Note : utilisez cette commande lorsque la séquence de spectre existe déjà dans le fichier et a un nom distinct car elle écrasera sans avertissement le son et la séquence.

Rendu liste par 3...

Synthétise une série de fichiers audio à des hauteurs différentes de la séquence actuelle. Les hauteurs sont espacées de trois demi-tons. Un dossier doit être sélectionné pour placer les échantillons. Trois fichiers en dessous de la hauteur de synthèse sont rendus, un fichier à la hauteur de synthèse, et trois fichiers au-dessus de la hauteur de synthèse. La gamme de notes rendues couvre une septième.

en dessous de la hauteur de synthèse à une sixième au-dessus,

Pour rendre des octaves supplémentaires, réglez la hauteur de synthèse comme il convient et choisissez à nouveau la commande.

Rendu liste par 6...

Synthétise une série de fichiers audio à des hauteurs différentes à partir de la séquence actuelle. Les hauteurs sont espacées de six demi-tons (deux échantillons par octaves). Les fichiers échantillons sont nommés selon une convention qui permet de construire des instruments MultiSampler à partir d'eux. Le nom est comme dans "ma_série F0". La gamme de hauteurs synthétisées sera comprise entre environ 2-1/2 octaves en dessous de la hauteur de synthèse (pas la hauteur de référence) et deux octaves au-dessus de la hauteur de synthèse.

Cette commande est généralement utilisée pour construire des fichiers échantillons pour le MultiSampler de MetaSynth ou des échantillonneurs externes. Si des octaves supplémentaires sont nécessaires, réglez la hauteur de synthèse comme il se doit pour continuer la série. Cette commande est essentiellement une macro qui permet de gagner du temps en réglant la hauteur de synthèse (et non la hauteur de référence), en rendant la séquence et en sauvegardant le fichier son rendu avec un suffixe note/ hauteur approprié.

Rendu de la liste par octaves

Synthétise une série de fichiers audio à des hauteurs différentes à partir de la séquence actuelle. Les hauteurs sont espacées de 12 demi-tons (un échantillon par octave).

Créer un MultiSampler

Synthétise une série de fichiers audio à différentes hauteurs à partir de la séquence actuelle afin de créer un instrument MultiSampler. Les hauteurs sont espacées de deux échantillons par octave et vont jusqu'à atteindre C7 . L'instrument est ajouté dans le dossier Instrument CTX/MultiSamplers/Spectrum Synths/ et est ajouté à la liste des instruments courants (visible dans IS ou Sequencer)

        Ecouter l'aperçu (barre d'espace)

Prévisualisez la séquence. Si les prévisualisations ont tendance à bégayer, réduisez la fréquence d'échantillonnage et quittez les autres programmes. Spectrum Synthesis est très gourmand en ressources informatiques et même un programme aussi inoffensif qu'un navigateur Web peut voler les précieux cycles nécessaires à la prévisualisation des harmoniques complexes. Contrôlez-cliquez sur un événement pour ne prévisualiser que l'événement sélectionné.

Salle des séquenceurs

À propos de ce chapitre

Ce chapitre décrit l'interface utilisateur de la Sequencer Room. 

À propos de la salle des séquenceurs

La Salle des Séquenceurs est un séquenceur à piste unique, non MIDI, de style piano-roll, où vous pouvez composer rapidement des motifs et des phrases. Il ne s'agit pas d'un séquenceur à part entière, mais d'un endroit où créer rapidement des mélodies, des motifs ou des parties de batterie et de basse à l'aide de techniques de pointer-cliquer, qui peuvent être importés dans Image Synth, utilisés dans un montage ou rendus et exportés sous forme de fichiers audio.

Si l'approche picturale de la composition de l'Image Synth vous gêne, vous pouvez composer votre musique dans la Salle des Séquenceurs et l'importer dans l'Image Synth pour un traitement ultérieur. Les capacités de mise en forme de l'enveloppe de l'Image Synth permettent d'ajouter de la vie et du réalisme (ou du surréalisme) aux phrases créées dans la Sequencer Room.

La configuration de la Sequencer Room est simple. La zone de contenu est un affichage de type piano-roll de la séquence. Comme la Spectrum Synth Room, la Sequencer Room crée des séquences d'une seule fenêtre de large, mais la plage verticale de la séquence peut ne pas être entièrement visible sans défilement. Les séquences peuvent avoir un nombre quelconque de mesures supérieures et égales à 2.

Les notes situées en dehors du champ du nombre de mesures ne seront pas jouées ni rendues. Le nombre de mesures peut augmenter automatiquement lors de l'édition, mais il est parfois nécessaire de le définir manuellement.

Lorsque vous ajoutez des notes à la séquence, elles sont limitées à la tonalité et à la gamme sélectionnées. Un large éventail de gammes est intégré et vous pouvez créer les vôtres. Toutes les notes de la séquence sont confinées à la gamme ; par conséquent, si vous changez de gamme, la hauteur des notes sera modifiée en fonction de la tonalité et de la gamme.

La Salle des Séquenceurs partage l'architecture des instruments de l'Image Synth. La simplicité de la Salle des Séquenceurs rend

c'est la pièce idéale pour peaufiner les instruments.

Interface utilisateur

Domaine de contenu

La zone de contenu affiche les notes de la séquence. Les séquences sont jouées de gauche à droite. L'axe vertical détermine la hauteur. Lorsque le curseur se trouve dans la zone du canevas, la zone d'info-bulles affiche la hauteur de son associée. Les notes peuvent être sélectionnées soit à l'aide de l'outil de sélection/du pinceau, soit par la commande glisser (qui invoque l'outil de sélection dans toutes les pièces de MetaSynth). Pour désélectionner une note, faites glisser la commande ou, si l'outil de sélection est actif, faites glisser la commande sur la ou les notes que vous souhaitez désélectionner.

Sur le côté gauche de la zone de contenu se trouve un clavier qui permet de visualiser facilement la hauteur de son. Vous pouvez faire sonner n'importe quelle hauteur en cliquant sur le clavier ou en effectuant un contrôle-clic dans la zone de contenu. Le contrôle-clic met également en évidence la note associée sur le clavier. (Remarque : pendant la lecture, cela ne fonctionne pas). Pendant la prévisualisation, il est possible de peindre ou de supprimer des notes. Si un instrument MultiSampler est utilisé, des points bleus apparaissent sur le clavier pour indiquer les échantillons qui composent le MultiSampler.

Les notes sont affichées en orange et sont normalement affichées sans indication de vélocité (volume). Même si elle n'est pas affichée, chaque note a une vélocité (volume) associée. Appuyez sur l'outil Change Velocity (Volume) dans les Lower Tools pour voir les volumes des notes affichés. Tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé, l'affichage est modifié de sorte que la vélocité de la note indique son volume.

Outils supérieurs

Menu contextuel du fichier

nouvelle séquence vide

Séquence ouverte (o) Ouvrez un fichier de séquence. Enregistrer la séquence sous (s)

Sauvegarder la séquence en cours dans son propre fichier.

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

Fait écho à la commande du menu contextuel de rendu.

Exportation d'une séquence dans Image Synth

Ajoute un nouveau preset dans le synthétiseur d'images dérivé de la séquence courante.

Présélection Impulsion de base

Préréglage de base 4:4

Préréglage de base 6:4

Quelques préréglages par défaut très simples pour commencer

[ liste des séquences]

A la fin de la fenêtre popup Fichier se trouve une liste des séquences trouvées dans le fichier du projet en cours. Dossier Séquences. Cette liste est construite dynamiquement et permet une réouverture rapide.

       

 Menu contextuel d'édition

Annuler (z) 

Annulez ou refaites la dernière opération.

Coupe (x) 

Copier et supprimer les notes sélectionnées.

Copie (c) 

Copie les notes sélectionnées.

Pâte (v) 

Coller des notes précédemment copiées dans la séquence. Coller ajoute toujours les notes à la séquence sans déplacer les notes existantes et commence à la ligne d'insertion. Pour insérer une mesure par exemple, vous utiliserez shift nudge right pour faire de la place pour l'insertion en déplaçant les notes une mesure à la fois.

Effacer (backspace)

Supprimez les notes sélectionnées.

Sélectionner tout (a)

Sélectionne toutes les notes.  

Désélectionner tout(d)

Désélectionne toutes les notes sélectionnées. A éviter en général lorsque la sélection est jouée en boucle.

Inverser (i)

Inversez les hauteurs en retournant la zone de contenu verticalement. Le point de pivot est généralement le milieu, il se peut donc que vous deviez transposer après cela.

Inversion (t)

Inverser la sélection dans le temps.

Répéter deux fois (r)

Copie la première moitié de la séquence dans la seconde moitié. S'applique à la séquence entière et non à la sélection.

Deux fois plus vite (<)

Augmentez la durée et le temps de 50% et répétez la phrase. Cela double essentiellement le tempo et

répète la sélection (ou la séquence).

Deux fois plus lent (>)

Doublez la durée des notes et augmentez le temps proportionnellement, en faisant en sorte que la première moitié de la sélection (ou de la séquence) remplisse le temps deux fois plus lentement qu'à l'origine.

Mode (clé et gamme)

La clé et la gamme définissent les notes autorisées. Choisissez Dodécaphonique (12 tons) si vous voulez que le placement des notes ne soit pas limité. Le séquenceur limite toutes les notes à la tonalité et à la gamme choisies. Choisissez une gamme dans le menu déroulant Scale ou choisissez Custom Scale pour créer votre propre gamme de 4 à 12 notes. Le Sequencer Room peut partager des gammes personnalisées (mais pas des espaces d'accordage personnalisés) avec le Image Synth.

Il est recommandé d'entrer les notes d'une gamme personnalisée dans l'ordre croissant pour éviter les anomalies lors de la transposition.

Mesures et battements

Le nombre de mesures dans la séquence, et le nombre de battements par mesure.

      Popup de choix d'instrument et bouton d'édition d'instrument

Ce menu contextuel fournit des commandes pour choisir ou créer l'instrument (synthétiseur) à utiliser lors de la synthèse de la séquence. Choisissez un emplacement vide pour charger un instrument à partir du disque. De manière plus pratique, utilisez l'élément Browse Synth ou Browse Samplers pour parcourir l'ensemble de la bibliothèque d'instruments.  

Tous les instruments que vous ouvrez apparaissent dans le popup pendant votre session. Lorsqu'une présélection est sélectionnée, le nom de l'instrument utilisé par la présélection est affiché dans le menu. L'icône de la fenêtre contextuelle Choisir un instrument indique le type d'instrument actuellement utilisé et change donc lorsque l'instrument change.

Note : Les variations d'instrument sont sauvegardées avec la séquence, vous pouvez donc ajuster librement le release, la modulation ou de nombreux autres paramètres d'instrument pour chaque séquence.

Cliquez sur l'icône Editer l'instrument pour ouvrir la fenêtre d'édition des instruments. Pour plus d'informations sur les instruments et l'édition d'instruments, consultez le chapitre du manuel de référence et du tutoriel sur les instruments.

Cliquez sur cette icône pour faire apparaître la fenêtre d'édition de l'instrument. Voir le tutoriel Instruments, le synthétiseur d'images

et le chapitre Instruments de ce menu pour plus d'informations sur les instruments.         Afficher les octaves On/Off

Basculer l'affichage des octaves de notes. Lorsque l'option est activée, toutes les octaves des notes de la séquence sont affichées en mode

bleu.

Outils du côté gauche

Les outils supérieurs sélectionnent le mode/outil d'édition utilisé dans la zone de contenu.

        Outil de sélection

Cliquez sur cette icône pour faire de l'outil de sélection l'outil actif dans la zone de contenu. Quel que soit l'outil utilisé, vous pouvez toujours invoquer le mode de sélection en faisant glisser la commande dans la zone de contenu. Pour désélectionner une ou plusieurs notes, faites un shift-drag autour de la note (et non pas un simple shift-clic sur la note) pour basculer sa sélection. Lorsqu'un autre outil est actif, vous pouvez commander un glisser-déposer autour d'une note pour la désélectionner.

        Gomme à effacer

Cliquez sur cette icône pour activer la brosse de la Gomme.

        Crayon

Lorsque l'outil Crayon est actif, un clic place une note. Lorsque la grille est activée, la durée de la note correspond à l'intervalle de la grille. Cliquez et faites glisser lorsque vous saisissez des notes pour personnaliser la durée.

        Triade

Lorsque l'outil Triade est actif, un clic place une triade dans la gamme actuelle.

        Outil pour le pouls/rythme

L'outil de pulsation est utilisé pour créer une pulsation rythmique régulière avec une certaine variation dynamique qui lui permet de ne pas sonner comme un robot. Lorsque cet outil est actif, le fait de cliquer (sans la grille) dessine une note de 30 ticks de long toutes les doubles croches (tous les 60 ticks). Lorsque la grille est activée, les notes sont placées à deux fois l'intervalle de la grille avec la même durée que l'intervalle de la grille. Par exemple, lorsque la grille est réglée sur 240 ticks (noires), les noires sont placées tous les deux temps.

Toggle de grille et Popup d'intervalle

Utilisez l'icône pour activer et désactiver la grille. Utilisez la fenêtre popup Intervalle de la grille pour définir l'intervalle de la grille en ticks. 240 ticks correspondent à un battement.

Outils inférieurs

        Vue défilante (h)

Cliquez et faites glisser vers le haut ou le bas pour faire défiler la zone de contenu vers le haut ou le bas. Maintenez la touche h enfoncée

      Temps d'inversion (t)

Inversez la séquence.

      Inverser le pas (i)

Inversez les emplacements en retournant la zone de contenu verticalement.

      Répéter deux fois (r)

Copie la première moitié de la séquence dans la seconde moitié. S'applique à la séquence entière et non à la sélection.

      Quantification (q)

Ajustez les événements pour qu'ils commencent sur les emplacements de la grille.

      Échelle de temps

Cliquez et faites glisser vers la gauche ou la droite pour mettre à l'échelle le temps et la durée de toutes les notes sélectionnées.

      Echelle Pitch

Cliquez et faites glisser vers le haut ou vers le bas pour mettre à l'échelle les relations de distance et de hauteur des notes sélectionnées.

      Faire un accord

Ajoutez des notes pour former une triade avec la note sélectionnée comme fondamentale.

      Durée du changement

Ajoute à la durée de toutes les notes sélectionnées sans déplacer les positions de départ.

Outils de transposition d'octave

Transpose les notes vers le haut ou vers le bas. Raccourci : Page Up/Page Down

Pousser à gauche / à droite

Déplacez les notes vers la gauche ou la droite. Lorsque la grille est activée, le déplacement se fait selon l'intervalle de la grille. Lorsque la grille est désactivée, le déplacement par shift se fait selon l'intervalle de la grille. Raccourci : flèche gauche/droite

Poussée vers le haut / vers le bas

Déplacez les notes d'un cran vers le haut ou vers le bas dans la gamme actuelle. Raccourcis : utilisez la touche shift pour vous déplacer par octave, shift-page up/down pour vous déplacer par quintes (dans le contexte de la gamme actuelle).

      Accélération de la vélocité

Cliquez et faites glisser pour créer une rampe de vélocité (volume) pour les notes sélectionnées. Tout en maintenant la souris enfoncée,

Le volume des notes est indiqué par des couleurs allant du bleu au rouge, du plus calme au plus fort.

      Modifier la vélocité

Cliquez et faites glisser vers la gauche/droite pour modifier le volume des notes sélectionnées. Lorsque la souris est maintenue enfoncée, la note

Le volume est indiqué par des couleurs allant du bleu au rouge, du plus calme au plus fort.

      Réduction de la vélocité

Cliquez et faites glisser pour créer une rampe de volume vers le bas. Lorsque la souris est maintenue enfoncée, le volume de la note est indiqué

par des couleurs allant du bleu au rouge, du plus calme au plus fort.

Tempo

Le tempo de la séquence en battements par minute.

      Options de la boucle

Sélectionnez un nombre d'itérations de la séquence à rendre lors du rendu de la séquence. Lors de la lecture avec bouclage, le bouclage est infini. Ce paramètre modifie le nombre de boucles itérées lors du rendu uniquement.

        Rendu /Rendre à la mémoire

    Le bouton Render est un raccourci de Render to Memory (@), voir ci-dessous.

Rendu popup. (icône manquante)

Rendu à la mémoire (@) Rendre la séquence à l'éditeur d'échantillons. Le son est rendu en mémoire et chargé dans l'éditeur d'échantillons pour un traitement ou des vérifications supplémentaires.  

Rendu sur disque 

Rendez la séquence sur le disque dans le dossier Séquences. 

Rendu sur disque en tant que (^)

Rendre la séquence sur le disque dans un emplacement demandé. Généralement utilisé pour exporter un son pour l'utiliser dans d'autres logiciels...

Rendu sur disque et sauvegarde ($)

        Enregistre la séquence en cours et la rend sur le disque dans le dossier Séquences du projet en cours. La séquence est alors immédiatement disponible pour être utilisée dans la salle de montage.

Note : utilisez cette commande lorsque la séquence existe déjà dans le fichier et a un nom distinct car elle écrasera sans avertissement le son et la séquence.

        Jouer

Jouez la séquence entière, y compris la mesure supplémentaire.

      Sélection de lecture (option barre d'espace)

Joue et met en boucle les notes sélectionnées. La sélection peut être modifiée pendant la lecture par toutes les méthodes, y compris la sélection de la mesure. Les points de boucle sont ajustés dynamiquement et quantifiés sur une grille de 240 points.

        Lecture en boucle (barre d'espace)

Lecture en boucle de la séquence. Seules les mesures "officielles" sont mises en boucle. La mesure supplémentaire n'est pas

jouée. La lecture en boucle se fait indépendamment des notes sélectionnées.

Instruments

À propos de ce chapitre

Ce chapitre fournit des informations de base sur les instruments MetaSynth et l'éditeur d'instruments. Voir le chapitre Tutoriel des instruments pour des informations sur l'utilisation et la création d'instruments.

EW : Je suis en faveur de la suppression de toutes les références aux tutoriels, je supprimerais cette section.

Instruments CTX Folder

MetaSynth utilise un dossier spécial pour les paramètres des synthés favoris et pour les échantillons utilisés par les instruments Sampler et MultiSampler. Ce dossier s'appelle Instruments CTX et doit être conservé dans le même dossier que MetaSynth Application. Il est recommandé de stocker tous vos instruments MetaSynth et les fichiers dont ils ont besoin dans ce dossier. 

Fenêtre contextuelle "Browse Synths

Le site Parcourir les Synths disponible dans la fenêtre popup de l Choisir un instrument dans les salles Image Synth et Sequencer donne un accès rapide à votre bibliothèque d'instruments MetaSynth. Pour que les instruments soient disponibles à partir de la fenêtre popup "Browse Instruments", ils doivent être stockés dans le bon dossier de la bibliothèque MetaSynth. Instruments CTX dossier. Pour plus de rapidité, la fenêtre contextuelle "Browse" ne répertorie que les instruments effectivement trouvés dans le dossier de l'utilisateur. Instruments CTX ou l'un de ses sous-dossiers. Si le dossier instruments contient des alias d'instruments ou de dossiers d'instruments, leurs instruments ne seront pas répertoriés dans la fenêtre popup de navigation.

Voici quelques conseils pour organiser votre dossier CTX Instruments de manière à ce que la fenêtre contextuelle Browse Synths puisse accéder à vos instruments :

  • Synths (synthés MultiWave et WaveTable) Enregistrez les instruments de synthèse MultiWave et WaveTable dans un dossier de catégorie du dossier Synths. Vous pouvez ajouter votre propre dossier de catégorie au niveau supérieur du dossier Synths. La fenêtre popup de navigation des instruments affichera les catégories au niveau supérieur de la fenêtre popup de navigation.
  • Dossiers de catégorie Le niveau supérieur des dossiers Synths et MultiSamplers est traité comme des dossiers de catégorie qui sont représentés dans le popup. Tous les instruments contenus dans les dossiers de catégorie (ou leurs sous-dossiers) sont affichés comme faisant partie de la catégorie. Les instruments trouvés dans les sous-dossiers des dossiers de catégorie sont affichés mais la hiérarchie des sous-dossiers n'est pas représentée.

Fenêtre contextuelle "Browse Samplers

  • Échantillonneurs Sauvegarder les instruments du Sampler dans le Instruments CTX > Samplers dossier. Vous pouvez créer des dossiers à l'intérieur du dossier Samplers et les instruments de l'échantillonneur apparaîtront dans la fenêtre contextuelle. La recherche dans le dossier s'effectue sur quelques niveaux, mais tous les instruments trouvés sont présentés au même niveau dans la fenêtre popup Browse Synths.

Nouveau Multisampler

Le nouveau Multisampler est rarement nécessaire car le multisampler de base fait tout le travail automatiquement et est beaucoup plus facile.

"New Multisampler" est pratique lorsque vous voulez rassembler des échantillons provenant de divers dossiers ou disques. Les échantillons seront copiés automatiquement dans le nouveau dossier du multicomposeur créé à l'emplacement choisi par la boîte de dialogue invoquée, qui est par défaut le répertoire Instruments CTX/MultiSamplers/.

Construire un multi-échantillonneur

L'instrument est créé dans le dossier où se trouve la liste des échantillons. Donc si vous voulez créer un multisampler, le plus simple est de rassembler tous les sons que vous voulez dans un dossier (dans le projet ou l'instrument) et d'utiliser build multisampler.

Le multisampler de base attribue automatiquement une touche à chaque échantillon :

-en utilisant le nom de la note/clé s'il est présent et que tous les fichiers ont le même nom. Les noms de clés valides sont Cn à Bn et C#n, D#n, F#n etc. 

-en utilisant l'index des notes s'il est présent et que tous les fichiers ont le même nom.

-par ordre de fichier en utilisant une division de 7 octaves par le numéro du fichier si aucune des options ci-dessus.

Notez que New MultiSampler et Build MultiSampler n'en font pas l'instrument actuel (d'où le fait qu'il ne change pas l'instrument IS of Sequence actuel). Ils ajoutent simplement le nouveau à la liste des instruments actifs. Il est donc possible de créer un tas de MultiSampler avant de les utiliser réellement.

Editeur d'instruments

L'Éditeur d'instrument est une fenêtre flottante (et non une boîte de dialogue) qui s'ouvre lorsque l'icône Éditer l'instrument est cliquée dans le Synthétiseur d'image ou la Salle des séquenceurs. L'apparence et les options disponibles varient selon l'instrument en cours d'édition.

Tous les instruments MetaSynth ont des réglages globaux pour le volume général, le temps d'attaque, le temps de relâchement et l'effet de sortie.

Effet de sortie. L'effet de sortie est un effet appliqué à l'étage de sortie du synthétiseur - il est appliqué globalement à la sortie plutôt qu'à chaque note individuellement. Les effets disponibles comprennent : écho stéréo, réverbération, distorsion, chorus, balayage de filtre, etc. Voir le Effets (Montage et Instruments) pour plus d'informations sur les effets individuels.

Filtre du mode d'attaque. La plupart des instruments MetaSynth ont un mode d'attaque option de filtre. Le filtre en mode attaque fournit une enveloppe de filtre qui peut être utilisée pour façonner les sons. Le filtre est appliqué indépendamment à chaque note. Les images permettent de visualiser les contours du filtre. Il s'agit d'analyses spectrographiques (effectuées dans la salle des filtres) des filtres en mode attaque appliqués à un bruit blanc. Un curseur de temps de filtrage apparaît pour tous les modes d'attaque, à l'exception du mode "constant", pour permettre de contrôler le temps de déclenchement du filtre.


Constante (sans filtre)

Des attaques plus tranchantes. Accentuer les attaques de note en diminuant le volume après le temps d'attaque.
Déclin de l'activité. Diminuez progressivement les aigus, puis supprimez toutes les fréquences.

Filtre HF dur. Réduire rapidement les hautes fréquences
Gated hard. Similaire au cubique dur avec une enveloppe légèrement différente.

Filtre HF doux. Roulements des aigus moins abrupts que le filtre HF dur.
Filtre sinusoïdal dur. Utilisez une onde sinusoïdale pour augmenter et diminuer les aigus.

Cloche inclinée. Rouler puis dérouler les hauts en utilisant une enveloppe en forme de cloche inclinée.
Filtre sinusoïdal doux. Comme un filtre sinusoïdal dur mais laissant passer plus d'aigus.

Courbe en cloche. Rouler puis dérouler les aigus en utilisant une enveloppe en forme de cloche.
Constant    dur. Filtre passe-bande étroit

Scie douce. Roll in et les aigus avec une enveloppe en forme de vague de scie.
Douceur constante. Filtre passe-bande qui est moins étroit que constant et difficile.

Cubic Hard. Déployez rapidement les aigus et les médiums.
Cubic Soft. Comme le cubique dur mais qui laisse passer plus d'aigus et de médiums.

Editeur de tables d'ondes. Les instruments MetaSynth se répartissent en deux catégories de base : les synthés basés sur des échantillons et les synthés basés sur des tables d'ondes. Au cœur des synthés à base de tables d'ondes se trouvent une ou plusieurs tables d'ondes qui définissent les formes d'ondes utilisées par le synthé. Vous pouvez dessiner vos propres tables d'ondes ou les importer.

Déplacez la souris sur n'importe quel outil de l'éditeur et vous verrez apparaître une info-bulle au bas de la fenêtre de l'éditeur. Cliquez et glissez dans la forme d'onde pour manipuler la forme directement, ou cliquez et glissez sur n'importe quelle forme d'onde pour transformer la forme d'onde en fonction de la courbe affichée.

Clics spéciaux :

  • Contrôlez-cliquez et faites glisser pour moduler la forme d'onde affichée.
  • Option-cliquez et faites glisser pour multiplier par rapport à la forme d'onde affichée.
  • Cliquez en option et faites glisser l'outil de mise à l'échelle des fréquences pour comprimer la forme d'onde - ce qui déplace les harmoniques vers le haut.
  1. Menu contextuel d'édition :
  • Copie. Raccourci : c. Copier la table d'onde dans le presse-papiers
  • Pâte. Raccourci : v. Coller le presse-papiers. Ne s'applique que si une table d'onde a été copiée.
  • Équilibre. Ajustez la forme d'onde de manière à ce qu'elle soit verticalement bien équilibrée par rapport à 0. (Les valeurs de la table d'onde sont comprises dans la plage suivante

de -1 à +1).

  • Inverse. Retourne la forme d'onde horizontalement.
  • Rampe. Raccourci : r. Crée une rampe de -1 à +1. Ceci est particulièrement utile pour les instruments WaveShaper.
  • Passe-bas. Raccourci : l. Filtrer les hautes fréquences
  • Passe haut. Filtre les basses fréquences
  • Normaliser. Raccourci : n. Rééchelonne toutes les valeurs pour remplir la plage de -1 à 1.

Mélange avec le presse-papiers. Pour utiliser cet outil, copiez une table d'onde dans le presse-papiers puis cliquez et faites glisser l'outil tout en travaillant avec une autre forme d'onde. Maintenez la touche contrôle enfoncée et faites glisser pour moduler la forme d'onde avec la forme d'onde du presse-papiers. Maintenez la touche Option enfoncée et faites glisser pour multiplier la forme d'onde du presse-papiers par rapport à la forme d'onde.

Descriptions des instruments

WaveSynth

Il s'agit d'un synthé à table d'ondes à oscillateur unique.

Synthèse granulaire (GrainSynth)

Le GrainSynth est compliqué à expliquer mais facile à utiliser et capable de créer une grande variété de sons. L'architecture du GrainSynth est particulièrement adaptée à la création de sons intrigants rappelant les balayages de filtres.

Le synthé granulaire génère des formes d'onde en multipliant un grain (une petite forme d'onde prédéfinie) contre la table d'onde visible dans l'éditeur. D'une certaine manière, ce synthé convolue la forme d'onde avec la forme de grain sélectionnée. Le popup Mode vous permet de choisir la forme du grain. Des formes de grain différentes produisent des harmoniques différentes. L'interaction entre les paramètres, la forme de grain et la table d'onde peut être imprévisible. Nous vous recommandons d'essayer différents modes avec les mêmes paramètres pour avoir une idée de la différence entre les différents modes. La largeur de bande du grain détermine la taille du grain. Dans les modes Hanning, Sine et Cubic, les hautes fréquences ressortent lorsque le temps d'attaque est réglé sur une valeur faible. Lorsque la valeur est de 15, le grain est symétrique.

Modes Grainsynth


Équilibré/Déséquilibré - Auparavant, Balanced était le seul mode utilisé par le Grain Synth. Dans le mode Balanced, un grain sur deux est inversé pour éviter le décalage DC. Le mode Déséquilibré répète les grains sans inversion. Le résultat avec une forme d'onde bien équilibrée est souvent préférable au grain équilibré, mais il faut faire attention à éviter le décalage DC en utilisant une forme d'onde bien équilibrée.

Hanning Équilibré/Déséquilibré

Sinus équilibré/asymétrique

Cubique - Il n'existe qu'une seule forme de ce mode qui est équilibré.

Les modes déséquilibrés sont souvent plus agréables à l'oreille que les modes équilibrés mais il existe un risque de DC Offset. Lorsque vous utilisez un mode asymétrique, il est conseillé d'utiliser une forme d'onde bien équilibrée (une forme d'onde qui a autant d'énergie au-dessus de la ligne 0 qu'en dessous) car le décalage DC peut causer des problèmes lors du mixage ou de l'application d'effets, même si le son brut ne présente pas d'artefacts évidents. La nouvelle Balance dans la fenêtre popup de la Table d'onde (également nouvelle) peut être utilisée pour s'assurer que la forme d'onde est équilibrée.


Vous pouvez voir la forme du grain en rendant un son où la table d'onde est une constante 1 (la valeur maximale) et la bande passante fixée à une faible valeur.

La forme du grain est révélée dans le son rendu (dans l'éditeur d'échantillons). Notez l'important décalage en courant continu, car nous utilisons une forme d'onde non équilibrée et un mode de synthèse non équilibré.

Contrôles du Grain Synth

En raison de la nature inhabituelle de ce synthé, la signification des commandes est mieux comprise en les expérimentant. Voir le Instruments du document Tutoriels pour quelques expériences utiles. Une expérience simple consiste à régler la forme d'onde sur quelque chose de simple, comme une onde carrée, et à explorer un contrôle à la fois pour entendre comment il influence le son.

Position du formateur. Ceci définit la fréquence du grain par rapport à la table d'onde. En le réglant sur une fréquence élevée

a tendance à accentuer les harmoniques élevées.

StaticFollow Pitch. Cela détermine si la fréquence du grain change avec la note jouée ou si elle reste constante quelle que soit la fréquence de la note.

Temps d'attaque du grain. Le temps qu'il faut au grain pour avoir toute son influence. L'influence de ce paramètre dépend beaucoup des autres réglages. Essayez de régler la position de la formante et le StatisFollow Pitch sur leur valeur maximale. Ensuite, réglez le temps d'attaque du grain au minimum. Essayez ensuite de le régler au maximum.

Largeur de bande du grain. Cela influence la richesse du son.

Balayage des notes (ms). Lorsque le montant du balayage est supérieur à 0, il s'agit du temps nécessaire pour compléter la note.

balayage.

Montant du balayage. Réglez cette valeur sur une valeur supérieure à 0 pour balayer la fréquence du grain. Ceci est idéal pour créer des filtres

effets de balayage.

MultiWaveSynth


Le synthé MultiWaves est le plus polyvalent des synthétiseurs intégrés. Les synthés MultiWaves possèdent trois oscillateurs, mais il existe plusieurs modes différents. Le mode détermine si ce synthé se comporte comme un synthé à table d'onde soustractif ou un synthé FM.les trois oscillateurs peuvent être crossfadés pour créer des timbres complexes qui changent avec le temps. MultiWaves utilise le crossfading des oscillateurs plutôt que des enveloppes de filtres complexes pour créer des sons riches. Cette architecture offre un équilibre entre la richesse des sons et la faible surcharge du processeur, ce qui est nécessaire pour accommoder les centaines de voix parfois requises dans le synthé Image.

L'instrument MultiWaves est une collection de synthétiseurs à trois oscillateurs qui comprend des synthés à table d'onde soustractifs, des synthés FM, des synthés basés sur la modulation de largeur d'impulsion et plus encore. Comme les images sonores des synthés image peuvent avoir des centaines de voix simultanées, le MWS (MultiSaveSynth) a été optimisé pour fournir une grande variété de timbres sans surcharger l'ordinateur. Dans de nombreux synthés MWS, deux des oscillateurs peuvent être soumis à un fondu enchaîné sur les portions d'attaque et de relâchement d'une note pour créer des timbres évolutifs complexes. Certains synthés MWS permettent également aux modulateurs (tels qu'un LFO ou une onde de rampe) de contrôler les paramètres du synthé. Le site popup de mode est utilisé pour sélectionner un

type de synthé MWS particulier. Les "A", "B" et "C" utilisés dans certains noms de mode font référence aux premier, deuxième et troisième oscillateurs (tables d'ondes) et indiquent quelle partie du timbre les oscillateurs fournissent. Par exemple AB Attack C Sustain signifie que les oscillateurs A et B fournissent le timbre d'attaque et que l'oscillateur C fournit le timbre de maintien/relâchement.

Options de modulation. Certains modes MWS offrent des options de modulation qui permettent de contrôler un ou plusieurs paramètres par une simple enveloppe ou un LFO (oscillateur basse fréquence). Les options de modulation sont disponibles dans un menu contextuel qui apparaît à côté du paramètre auquel elles s'appliquent.

Les options de modulation sont les suivantes :

  • Constant. La valeur du paramètre est constante.
  • Diminution par attaque. La valeur du paramètre diminue à mesure que l'attaque augmente. Lorsque cette option est sélectionnée, un

Le curseur de temps d'attaque à maintien apparaît, définissant la durée de la rampe de diminution par attaque.

  • Augmentation par l'attaque. La valeur du paramètre augmente à mesure que l'attaque augmente. Lorsque cette option est sélectionnée, un

Le curseur de temps d'attaque à maintien apparaît et définit la durée de la rampe d'augmentation par attaque.

  • Balayage par LFO. Utiliser un LFO (oscillateur basse fréquence) pour moduler le paramètre. Lorsque cette option est sélectionnée, un curseur Période LFO apparaît pour déterminer la vitesse à laquelle le LFO effectue ses cycles. La valeur du curseur est la période du LFO (le temps qu'il faut pour jouer un cycle) en millisecondes.
  • Balayage par LFO inverse. Cette option est similaire à Sweep by LFO mais utilise l'inverse du LFO. (Par exemple,

lorsque le LFO est à 1, l'inverse est -1). Utiliser le LFO pour un paramètre et l'inverse pour un autre paramètre

pour des effets dramatiques.

  • Demi-balayage par lfo. C'est comme un balayage sinusoïdal à demi-amplitude (plage de 0,5 à 1 plutôt que 0 à 1).
  • Cloche inclinée. Une courbe en cloche où la pente descendante est 10 fois plus lente que la pente ascendante.
  • Bell. Une courbe en cloche symétrique.
  • Diminuer de moitié. Comme la diminution, mais s'arrête à 0,5.

Cartographie de la vélocité. Un nouveau menu contextuel est disponible au-dessus du popup du filtre Attack Mode. Il vous permet d'affecter la vélocité (qui est normalement affectée au volume) à un autre paramètre de synthétiseur tel que la quantité de modulation. Les options disponibles sont : Modulation Amount *, Modulation Frequency *, FM Feedback *, Mod Attack +, Mod Attack

-, Randomize Modulation Amount & FM Feedback. *, + et - indiquent l'opération utilisée pour modifier le paramètre existant (multiplier, ajouter ou soustraire).

Modes MultiWaveSynth : Synths de base à 3 oscillateurs AB Attack C sustain

AB Attack C constant C Attack AB sustain C Attack AB constant Parallel

Fuzzy

  1. Synths FM

FM C

FM C lfo FM AB

FM AB lfo FM Sweep FM Cascade FM

  1. Synths WaveShaper

WaveShaper

WaveShaper LFO DualWaveShaper Sweep WaveShaper FM

Autres Synths Balayage parallèle Phase déformée PW modulée PW Mix

Synthés de base à table d'ondes à 3 oscillateurs

Ce sont des synthés de base à table d'ondes. Les lettres "A", "B" et "C" dans le nom du synthé décrivent le rôle des trois oscillateurs. Par exemple, AB Attack C Sustain indique que les oscillateurs A et B sont utilisés ensemble pendant la phase d'attaque d'une note et que l'oscillateur C fournit le timbre pendant la portion de sustain de la note. Parallèle et Fuzzy utiliser les trois oscillateurs en parallèle et permettre le désaccordage des oscillateurs pour créer des sons riches.

Fuzzy diffère de Parallel en ce qu'il permet un plus grand contrôle du désaccordage et permet à certains de ses paramètres d'être contrôlés par des enveloppes. Les paramètres de Fuzzy : Detuning %, Randomize%. Detuning et Randomize peuvent être contrôlés par des enveloppes. Utilisez de petites valeurs de Detuning et Randomize pour créer des sons riches.

Synthétiseurs FM

Ce sont des synthétiseurs FM (Frequency Modulation). La synthèse FM utilise un ou plusieurs oscillateurs comme modulateurs qui agissent sur la forme d'onde porteuse. La synthèse FM est capable de créer des harmoniques riches, allant du sonorité au clangourou. Les synthétiseurs FM ont quelques paramètres standard : Temps d'attaque et de maintien détermine la durée de la phase d'attaque à la phase de sustain et est utilisé pour faire un fondu enchaîné des tables d'onde d'attaque avec les tables d'onde de release. Fréquence de modulation Le paramètre définit la relation de fréquence entre le modulateur et la porteuse. Le réglage est le rapport (exprimé en pourcentage) entre la hauteur de la porteuse et celle du modulateur. 50% règle le modulateur une octave plus bas que la porteuse. 100% règle la porteuse et le modulateur à la même hauteur. 200% règle le modulateur une octave plus haut que la porteuse (doubler une fréquence la rend une octave plus haute). Des rapports différents donnent des timbres différents. Les multiples pairs (100, 200, 400) et les multiples impairs (300, 500) ont des caractéristiques nettement différentes. Les valeurs qui ne sont pas des multiples simples (ou des divisions) ont tendance à créer des sons bruyants et/ou bruyants avec beaucoup de bandes latérales.

Vous trouverez ci-dessous un résumé des synthétiseurs FM :

  • FM C. Les oscillateurs A et B sont les porteurs pour l'attaque et le maintien de la partie de l'onde respectivement. L'oscillateur C est le modulateur. Le temps d'attaque et de maintien est le temps de fondu enchaîné entre l'oscillateur A et B.
  • FM C lfo. Les ondes A et B sont des porteuses et C est le modulateur. Les ondes A et B sont crossfadées avec un LFO qui tourne librement (c'est-à-dire que le LFO n'est pas redéclenché à chaque attaque de note).
  • FM AB. L'onde A est le modulateur pendant la partie d'attaque d'une note, l'onde B est le modulateur pendant la partie de maintien, et l'onde C est la forme d'onde de la porteuse.
  • FM AB lfo. L'onde A et l'onde B sont des modulateurs croisés à l'aide d'un LFO, et l'onde C est la forme d'onde porteuse.
  • Balayage FM. L'onde A est le modulateur. Les ondes B et C sont des porteuses croisées à l'aide d'un LFO. L'onde A est

"squeezed" (en utilisant la technique décrite dans la section sur les Synths à modulation de largeur d'impulsion) en utilisant la commande de fréquence de modulation. À 200%, l'onde est comprimée de manière à ce qu'elle ait la moitié de sa largeur normale, ce qui augmente essentiellement les harmoniques d'une octave sans modifier la fréquence de base.

  • Cascade FM. La table d'onde A module la table d'onde B et le résultat module la porteuse (table d'onde C).
Synthétiseurs d'ondes

Ces synthés utilisent la table d'onde C (et dans certains cas une table d'onde supplémentaire) pour remodeler la forme d'onde définie dans les autres tables d'onde. Le waveshaping peut créer des formes d'onde riches et chaudes et des sons joliment distordus. Le waveshaping a tendance à créer des harmoniques élevées. Le remappage est effectué de la même manière que dans la salle des effets. Effet WaveShaper. L'axe des x de la table d'onde de mise en forme des ondes représente la valeur d'amplitude de la table d'onde originale (la hauteur) et l'axe des y représente la valeur à laquelle elle sera mise en correspondance. Une onde en rampe n'a aucun effet puisque les valeurs x et y sont les mêmes. Une ligne droite avec une pente douce réduit l'amplitude de la forme d'onde remodelée. Les courbes de mise en forme d'onde à forte pente introduisent de l'écrêtage et de la distorsion. D'autres formes d'ondes peuvent avoir des effets très intéressants qui dépendent des tables d'ondes remodelées. La meilleure façon de se familiariser avec ce nouveau mode de synthèse est d'expérimenter.

  1. Mise en forme des ondes

Ce synthé passe de l'onde A à l'onde B et utilise l'onde C pour remodeler le résultat (forme d'onde). Le temps d'attaque et de maintien détermine le temps nécessaire pour passer de l'onde A à l'onde B.

  • Tables à ondes. A - forme d'onde d'attaque ; B - forme d'onde de maintien ; C - mise en forme des ondes.
  • Paramètres.

Shaping Amount, Modulation Frequency. Les options de modulation sont disponibles pour les deux paramètres.

Montant du façonnage détermine le mélange des signaux en forme d'onde et non en forme d'onde. Lorsque la quantité de mise en forme est de 100, seul le signal en forme d'onde est entendu. Fréquence de modulation détermine la fréquence de la table d'onde de mise en forme des ondes par rapport aux ondes qui sont remodelées. Lorsque la fréquence de modulation est de 100%, un cycle de la table d'onde de mise en forme des ondes a la même durée qu'un cycle des ondes A et B. Lorsque la fréquence de modulation est de 200%. Un cycle des ondes A et B est mis en correspondance avec 2 cycles de la table d'onde de mise en forme d'ondes. Lorsque la fréquence est supérieure à 100%, même une onde en rampe (qui n'a aucun effet lorsque la fréquence est de 100%) introduira des harmoniques d'ordre élevé.

  1. Waveshaper LFO

Ce mode est essentiellement le même que Mise en forme des ondes mais avec un LFO contrôlant le crossfade de l'onde A à l'onde B.

  1. Balayage double WaveShaper

Ce synthé utilise une table d'onde porteuse (A) et passe de l'une à l'autre de deux courbes de mise en forme d'ondes différentes. L'onde B effectue la mise en forme des ondes pendant la phase d'attaque et l'onde C effectue la mise en forme des ondes pendant la phase de maintien. Attack to Sustain Time détermine le temps nécessaire pour passer de l'onde A à l'onde B.

  • Tables à ondes. A - forme d'onde de la porteuse ; B - mise en forme de la phase d'attaque ; C - mise en forme de la phase de maintien.
  • Paramètres. Shaping Amount, Modulation Frequency. Voir le Mise en forme des ondes description ci-dessus pour une description des paramètres.
  1. WaveShaper FM

Il s'agit d'un synthétiseur Waveshaper avec l'onde B agissant comme un LFO pour moduler le pitch de l'onde A. L'onde C effectue un waveshaping sur la forme d'onde résultante.

  • Tables à ondes. A - porteuse ; B - LFO de modulation de hauteur ; C - mise en forme des ondes. L'influence de la table d'onde B est de +/- 1 octave. Le temps qu'il faut pour jouer la vague B est déterminé à la fois par le réglage PitchModTime et la fréquence de modulation #.
  • Paramètres. Shaping Amount, Modulation Frequency. Voir la description du Waveshaper ci-dessus pour une description des paramètres. Le temps d'Attaque à Sustain contrôle le temps nécessaire pour que la modulation de hauteur soit supprimée, ce qui vous permet d'avoir une modulation de hauteur pendant l'attaque uniquement.

Autres modes Multiwavesynth

Balayage parallèle. Les trois oscillateurs jouent en parallèle et sont modulés. La fréquence d'entrée est mise à l'échelle par le

la fréquence de modulation avant la boucle de la table d'onde et permet un meilleur contrôle du timbre final.

Distorsion de phase

La synthèse par distorsion de phase, comme la synthèse FM, utilise une forme d'onde modulatrice pour transformer la forme d'onde porteuse. Le modulateur est utilisé pour déphaser l'onde porteuse. La synthèse PD permet de créer des sons gras qui ont des effets de balayage de filtre avec seulement quelques oscillateurs. Le signal de modulation est composé des ondes A et B mélangées à l'aide du LFO. La forme d'onde C est l'onde porteuse. La synthèse PD était utilisée dans les premiers synthétiseurs Casio et permet d'obtenir des sons très surprenants. Pour plus d'informations sur la synthèse PD, faites une recherche sur Google. La page http://www.analoguesque.com/modsynthesis.htm contient d'excellentes informations sur la synthèse de la DP.

À propos des synthés à modulation de largeur d'impulsion
Les synthés à modulation de largeur d'impulsion "compriment" la largeur d'une ou plusieurs tables d'ondes. Cet écrasement décale les harmoniques vers le haut de la hauteur tout en laissant la fondamentale inchangée. Vous pouvez explorer les résultats de l'écrasement des formes d'onde en utilisant une forme d'onde simple dans une table d'onde et en faisant un cliquer-glisser sur l'icône des fréquences d'échelle. pour entendre comment cela change le son de l'onde.


SIne vagueOnde sinusoïdale comprimée
Modulé en largeur d'impulsion (PW Modulated)

L'onde A est la table d'onde d'attaque et l'onde B est la table d'onde de sustain. La quantité de modulation de largeur d'impulsion (squeezing) est définie par le curseur PW Modulation Amount. La table d'onde C est comprimée à l'aide du curseur de fréquence de modulation et est utilisée pour moduler les ondes A et B - pour créer un synthé hybride largeur d'impulsion/fm.

Mélange de la largeur d'impulsion (Pw Mix)

Les ondes A et B sont modulées en largeur d'impulsion (squeezed) indépendamment et en crossfade avec le LFO et ont

des quantités indépendantes de modulation de largeur d'impulsion. L'onde C effectue une modulation de la hauteur du son à basse fréquence.

Échantillonneur


Échantillonneur est un synthé à échantillon unique, basé sur des échantillons. Il peut être utile à la fois pour la musique et pour le traitement/manipulation du son. Pendant la lecture, les échantillons sont décalés en fonction de la note jouée.

Caractéristiques de l'échantillonneur :

  • Mode (boucle) Options. Les options de boucle sont : Normal (pas de boucle), Crossfaded Loop, Natural Loop. Lorsque l'option Crossfaded Loop est choisie, MetaSynth procède à un fondu enchaîné du début et de la fin du son afin de le mettre en boucle de manière fluide. C'est la meilleure solution pour les sons tels que les pads qui n'ont pas d'attaque distincte (puisque l'attaque est perdue dans le processus de fondu enchaîné). Le comportement de Natural Loop dépend du fichier échantillon. Si le fichier sonore comporte des points de boucle intégrés, ces points de boucle sont utilisés pour le bouclage. Si le fichier son ne comporte pas de points de boucle intégrés, le son est lu depuis le début et se met en boucle lorsqu'il arrive à la fin. Notez que si le son ne commence et ne se termine pas à un passage par zéro, un clic peut se produire lorsque le son est mis en boucle. Notez qu'à partir de la version OS X.5, les points de boucle ne sont pas pris en charge pour les fichiers .wav en raison des limitations de CoreAudio. NOTE IMPORTANTE : Si vous avez chargé un son comportant des points de boucle internes et que vous changez le mode en Boucle croisée, les anciens points de boucle intégrés ne seront pas exportés si vous choisissez Enregistrer l'instrument et l'échantillon.
  • Base Pitch. Réglez la hauteur de base sur la hauteur de l'échantillon. Le changement de hauteur de l'échantillon est relatif à la hauteur de base.

pitch. Lorsque MetaSynth joue l'échantillonneur à la hauteur de base, il est joué sans décalage de hauteur. Si le nom du fichier son se termine par un nom de note (qui doit être en majuscule), le son sera automatiquement affecté à la hauteur de base appropriée. L'affectation automatique peut être annulée manuellement.

  • Exemples d'options de démarrage. Ces options vous permettent de lire l'échantillon à partir d'un point autre que le début du fichier d'échantillon. Ces options sont très puissantes et devraient être explorées. Voir le Instruments chapitre du tutoriel pour le guide

l'expérimentation.

  • Décalage fixe. L'heure de début de l'échantillon est décalée d'une quantité fixe.
  • Cycle. Le point de départ est soumis à un cycle régulier jusqu'à ce que le décalage spécifié par le paramètre Offset Amplitude soit atteint. La première fois que l'instrument est déclenché, il commence au début et effectue un cycle vers des décalages de plus en plus tardifs jusqu'à la valeur définie avec le paramètre Offset Amplitude.
  • Randomisé. Le point de départ est choisi au hasard chaque fois que l'échantillonneur est déclenché. L'amplitude du décalage (qui est un pourcentage de la durée) détermine la plage de randomisation. Les canaux gauche et droit sont randomisés indépendamment.
  • Cycle aléatoire 8 / 16. Cycle aléatoire 8 et Cycle aléatoire 16 parcourir une table de décalages aléatoires lorsque des notes sont déclenchées. Lorsque ces options sont sélectionnées, la table aléatoire est affichée et un bouton intitulé Nouvelle table aléatoire apparaît. Cliquez sur le bouton pour générer un nouvel ensemble de décalages aléatoires. Ceux-ci sont parfaits pour créer des effets rythmiques.
  • Décalage aléatoire. Cette option module le temps de démarrage de l'échantillon par un décalage constant (l'amplitude du décalage) + une valeur aléatoire allant de +-1/8 de la longueur de l'échantillon). EX 50.presets 66 à 68 démontrent cette option. Les canaux gauche et droit sont randomisés indépendamment.
  • Temps global. L'heure de début de l'échantillon est fonction de la valeur du décalage (exprimée en pourcentage de la durée) et du "temps global" (le temps relatif à l'heure de début du preset). Techniquement, le temps de démarrage de l'échantillon est une fonction du modulo du temps global et du décalage choisi. Ceci est excellent pour les échantillons qui changent dans le temps et préserve l'évolution de l'échantillon au cours du preset. L'amplitude de l'offset doit généralement être proche de 100% (mais inférieure à 100% sauf si l'échantillon est mis en boucle). EXEMPLE : Si vous avez un preset de 18 secondes et un fichier d'échantillon de 9 secondes et que vous avez réglé l'offset sur 100%, une note qui commence à être lue à 3 secondes commencera 3 secondes après le début de l'échantillon source. Une note qui commence 12 secondes après le début du Preset aura un décalage de 3 secondes dans la source.
  • Obtenir du bouton MetaSynth. Il s'agit d'une fonction macro pratique qui effectue les actions suivantes : sauvegarde du son chargé dans l'éditeur d'échantillons de MetaSynth dans un fichier nommé Sampler Sound (qui sera situé dans le même dossier que le Sampler Instrument lui-même), charge le fichier nouvellement créé dans le Sampler Instrument. Cela permet de sauvegarder le son qui se trouvait à l'origine dans le fichier nommé Sampler Sound. Vous ne devez utiliser cette fonction que si vous n'avez pas l'intention d'utiliser en permanence le même son source. En général, il est préférable d'enregistrer manuellement le son de l'éditeur d'échantillons dans son propre fichier et de charger ce fichier dans l'échantillonneur à l'aide du bouton Open Sample.
  • Ouvrez l'échantillon. Choisissez le fichier son à utiliser pour l'échantillonneur. Si le nom du fichier son se termine par un nom de note

(qui doit être en majuscule), le son se verra automatiquement attribuer la hauteur de base appropriée.

  • Rechargez. Rechargez le fichier son de l'échantillonneur depuis le disque.

❑    Bouton d'édition du son. Chargez le fichier son de l'échantillonneur dans l'éditeur d'échantillons de MetaSynth.

  • Bouton de sauvegarde de l'instrument et de l'échantillon. Cette opération exporte l'instrument d'échantillonnage et son fichier d'échantillonnage dans le répertoire sélectionné.

NOTE ! Il est important qu'un instrument Sampler et son fichier échantillon se trouvent dans le dossier CTX Instruments de MetaSynth ou dans l'un des dossiers inclus dans les chemins de recherche expliqués dans la section MultiSampler. Ils peuvent également être placés dans le projet en cours mais cela n'est recommandé que pour les samplers spécifiques à un projet particulier qui n'ont pas d'usage générique. 

Pour la portabilité, le plus sûr est de placer l'échantillonneur à côté (ou dans un dossier) de l'instrument. Cet échantillon sera toujours chargé en premier, même si d'autres dossiers dans les chemins de recherche ont le même nom d'échantillon.

MultiSampler

Le synthé MultiSampler est une version multi-échantillons de l'instrument Sampler. Les multiéchantillonneurs peuvent avoir jusqu'à 32 échantillons différents qui sont mappés à des plages de notes. Voir la description de l'instrument Sampler ci-dessus pour une description des fonctions de base. Les multiéchantillonneurs peuvent avoir plus d'échantillons que ce qui peut être visualisé sur un seul écran.

Huit échantillons d'assignation à la fois sont affichés dans l'éditeur. Utilisez le bouton précédent et suivant pour voir les pages supplémentaires d'échantillons utilisés par l'instrument.


Les MultiSamplers sont presque identiques aux Samplers, avec la possibilité supplémentaire d'affecter différents échantillons à différentes plages.

Caractéristiques de l'éditeur du MultiSampler. L'éditeur MultiSampler est presque identique à l'éditeur Sampler. Il y a quelques

différences :

  • Retirer le bouton. Cette opération permet de supprimer l'élément sélectionné de l'instrument.
  • Boutons Précédent/Suivant. Affiche la page précédente/suivante des échantillons. Un échantillonneur peut contenir jusqu'à 32 fichiers d'échantillons, mais l'éditeur affiche huit lignes par page.
  • Bouton des gammes automatiques. Si les échantillons importés n'ont pas de noms de notes assignés, cela distribuera automatiquement les noms de notes.

les gammes de notes.

Construction de MultiSamplers. Si vous disposez d'une collection d'échantillons dont les noms sont du format , vous pouvez utiliser la fonction d'enregistrement de l'Image Synth. Construire le MultiSampler pour que MetaSynth construise l'instrument. Voir le lien Construire le Multisampler

Note technique : chemin de recherche de Sampler/MultiSampler

Pour trouver des échantillons, MetaSynth cherche dans plusieurs dossiers ou emplacements dans un ordre spécifique. Si des échantillons sont trouvés à une étape, d'autres étapes sont sautées.

-1 dans le répertoire où l'instrument est sauvegardé (meilleure portabilité car vous pouvez déplacer le dossier parent n'importe où)

-2 dans le répertoire stocké dans le fichier de l'instrument la dernière fois qu'il a été enregistré. (Ceci permet de maintenir une référence dure en dehors des chemins habituels, mais il a une faible portabilité et si un nom de dossier change, votre échantillon peut être perdu).

-3 dans le répertoire complet d'Instrument CTX (cela fonctionnera toujours)

-4 dans le répertoire actuel du projet 

-5 dans le dossier Sounds du répertoire Application de MetaSynth. (Ceci n'est pas recommandé car il est surtout là pour fournir des exemples par U&I, Apple décourage l'utilisation du dossier Application pour stocker des fichiers)

Connaître cet ordre de recherche vous permettra de comprendre ce qui se passe en cas de problème.  

Donc, en règle générale, placez vos instruments dans le dossier Instrument CTX dans la sous-catégorie appropriée. Cependant, si un instrument n'a de sens que pour un projet, vous pouvez créer un dossier d'instrument dans le projet et y placer l'instrument et ses échantillons. Les variations seront toujours sauvegardées dans le dossier de la séquence avec les séquences et dans le paquet de presets avec un preset ImageSynth. 

Salle de montage

Les bases de la salle de montage

Le Montage Room offre une interface simplifiée et facile à utiliser pour le mixage d'éléments MetaSynth et de fichiers sonores et pour l'enregistrement multipiste. Elle peut être utilisée pour une superposition rapide de sons ou pour créer des mixages complets. Il offre 24 pistes, peut mélanger des fichiers audio mono et stéréo (même sur la même piste), et des éléments MetaSynth non rendus à ajouter aux pistes et des liens directs vers les éléments MetaSynth pour un flux de travail efficace. Le montage fonctionne dans la fréquence d'échantillonnage définie lors de la création d'un projet. Les sons peuvent être de n'importe quel format de base MetaSynth (aif, caf, wav) et de n'importe quelle profondeur. La meilleure qualité serait obtenue avec des caf 32 bit float.

Événements : Contrairement aux DAWS classiques, les événements dans le montage de MetaSynth peuvent faire référence à des entités abstraites qui génèrent du son ainsi qu'à du son direct. Un événement est essentiellement une position dans le temps et une durée, avec une référence à une source (son ou entité Metasynth) et quelques données supplémentaires comme les fondus/le gain de volume. Ils peuvent se chevaucher sur la même piste pour faciliter la gestion des déclenchements et le bouclage en continu. De nombreux outils permettent de modifier leur longueur, leur durée, etc. Lorsqu'un événement utilise un preset Image Synth, une séquence ou une séquence de synthétiseur de spectre, le son réel peut être régénéré automatiquement et modifiable à tout moment dans la pièce correspondante. Il est donc facile de faire un montage rapide d'une pièce et d'affiner ensuite chaque élément petit à petit. L'utilisation de la commande $ permet de s'assurer que les modifications sont enregistrées et que le son correct est utilisé par le montage à tout moment. 

En général, vous pouvez couper et redimensionner les événements et la coupe placera le point de départ à la coupe, sauf pour les préréglages de synthèse d'image qui commencent toujours à zéro. Ainsi, couper un événement de présélection de synthèse d'image produira deux instances de l'événement. 

Note : Les événements des présélections et des séquences IS seront mis par défaut à la nouvelle longueur du fichier son lorsque la source est rendue à nouveau. Cela permet de s'assurer, par exemple, que si vous changez le numéro de boucle ou le release et que vous effectuez un nouveau rendu, cela sera automatiquement mis à jour dans le montage. En fait, il est préférable de créer une nouvelle variante de préréglage lorsque vous modifiez de manière significative la durée de l'événement du préréglage plutôt que de modifier la durée de l'événement.  

Flux de travail de base. Un fichier de montage est toujours disponible dans un projet metasynth et le fichier de montage principal porte le même nom que le projet. Des montages supplémentaires peuvent être ajoutés pour des mixages alternatifs. Le dossier du projet contient le fichier de montage (séquence audio), une ou plusieurs bibliothèques de presets MetaSynth, et des dossiers pour les autres éléments du montage (tels que les séquences Spectrum Synth, les séquences Sequencer Room et d'autres fichiers audio). Vous ajoutez des éléments aux pistes en cliquant à l'endroit où vous voulez qu'ils apparaissent et en les sélectionnant dans la fenêtre contextuelle de la bibliothèque appropriée. Chaque piste dispose de son propre réglage de volume et de panoramique et de son propre effet de piste. Vous pouvez également appliquer des enveloppes de fondu (volume) aux événements du montage. Une enveloppe de fondu peut être une ligne constante afin que chaque événement puisse avoir son propre volume.

Il y a trois fenêtres pop-up de bibliothèque dans lesquelles vous choisissez les éléments à insérer dans la séquence :

  • Menu d'insertion de préréglages. Cette fenêtre contextuelle affiche les préréglages de la bibliothèque de préréglages IS du Montage.
  • Insérer le son. Insérez un fichier son de la bibliothèque. Vous pouvez ajouter des sons à la bibliothèque (dossier Sounds) en glissant et déposant des fichiers sonores dans le finder ou en les enregistrant dans le dossier Sounds depuis l'éditeur Sample. Dans MetaSynth CTX, les sons disponibles sont mis à jour dynamiquement à partir de ce qui se trouve dans le dossier chaque fois que vous retournez dans la salle de montage. Les sons enregistrés seront également sauvegardés dans ce dossier.
  • Séquence d'insertion. Cette fenêtre contextuelle affiche les séquences et les spectres trouvés dans les dossiers Sequences et Spectres du projet. Tous les éléments de ces dossiers sont automatiquement disponibles dans la bibliothèque. Le site Rendu sur disque et sauvegarde ($) peut être utilisée pour enregistrer une séquence de Sequencer Room ou de Spectrum Synth avec son son rendu directement dans la bibliothèque du montage.

Un dossier type de projet de montage et ses éléments requis :Effets et ressources: stockez les paramètres des effets et d'autres ressources ici. IS Sounds: rendu Image Les sons synthétiques sont automatiquement placés ici. Séquences. Séquenceur Fichiers de salle pour le montage.Sons. Emplacement recommandé pour les fichiers audio qui ne correspondent pas aux presets d'Image Synth, aux fichiers de Sequencer Room ou de Spectrum Synth.Spectres. Spectrum Synth utilisés par le montage.

Fichier Image Synth Presets. Un montage utilise une bibliothèque de presets Image Synth. Lorsque vous créez un projet, MetaSynth crée automatiquement une bibliothèque de presets portant le nom du projet. Vous pouvez substituer une autre bibliothèque de presets en la déplaçant dans le dossier du projet de montage et en supprimant la bibliothèque par défaut initialement créée. S'il n'y a qu'une seule bibliothèque de presets dans le dossier du projet, MetaSynth l'utilise pour le montage. Contrairement à MetaSynth 4, MetaSynth 5 et les versions ultérieures ne peuvent utiliser que les presets d'une seule bibliothèque. Vous pouvez importer des presets d'autres bibliothèques en utilisant la fonction "load from previous lib" par cmd -clic sur l'icône de la bibliothèque de presets dans Image Synth.

Lorsqu'un preset est ajouté aux pistes, il utilise la longueur du son rendu s'il est déjà rendu ou une "longueur logique" calculée comme le nombre de boucles * longueur du preset. Un événement peut être raccourci à l'intérieur du montage mais reprendra par défaut sa longueur de disque si le son est modifié par une autre application ou s'il est rendu à nouveau.

Enregistrement. Pour enregistrer, il suffit d'activer l'enregistrement d'une piste et d'appuyer sur le bouton Enregistrer. La fenêtre popup Fichier fournit un Configuration de l'entrée d'enregistrement pour définir vos préférences d'enregistrement. L'illustration ci-dessous montre une piste dont l'enregistrement est activé.

Cliquez ici pour activer/désactiver
enregistrement pour une piste

Exigences

Tous les événements d'un montage doivent avoir la même fréquence d'échantillonnage, mais si ce n'est pas le cas : le son sera simplement joué à la fréquence d'échantillonnage du projet et sera augmenté ou diminué. Différents formats sonores, profondeurs de bits et canaux peuvent être mélangés dans un même projet. Les formats supportés sont 

.aif 16,24,32

 .vague 16 et 24, 

.caf 16 & 24, 

.caf 32 bits (virgule flottante)

.sd2f devraient toujours fonctionner pour des raisons de compatibilité, mais nous conseillons de ne pas les utiliser.

Organisation

La plupart du temps, vous utiliserez la commande $ pour ne pas avoir à vous soucier de l'emplacement des fichiers. L'organisation des dossiers du projet est implicitement connue par la salle de montage et lorsque les choses sont placées dans le bon dossier, tout est simple et facile.

On n'insistera jamais assez sur le fait que vous devez conserver tous les éléments d'un montage dans le dossier qui contient le fichier de montage ou un sous-dossier de celui-ci, sinon MetaSynth peut avoir des difficultés à trouver l'audio lorsque vous rouvrez le montage. Si vous renommez le projet, vous devez également renommer son fichier de montage principal et son fichier de preset au même nom avant l'extension. 

Les échantillons utilisés par un projet Les instruments Samplers ou MultiSamplers doivent être conservés dans le dossier CTX Instruments de MetaSynth ou dans un dossier (avec l'instrument lui-même) du projet.

Conseils

Utilisez la touche de tabulation pour déplacer le point d'insertion à la fin de la sélection actuelle.

Les événements peuvent se chevaucher et être superposés sur une même piste. Soyez prudent cependant, car vous ne verrez que l'événement le plus élevé.

événement.

Changements au niveau mondial. Pour apporter une modification à toutes les pistes, maintenez la touche Majuscule enfoncée et ajustez le curseur de volume. Les modifications globales sont relatives. (Par exemple, si vous maintenez la touche shift enfoncée et ajustez le niveau de volume d'une piste qui est à 80% et déplacez le curseur jusqu'à 100%, les pistes dont le volume était inférieur à 80% seront augmentées mais pas jusqu'à 100%).

Outils et interface utilisateur

Outils supérieurs

        Popup de fichier

Nouveau projet (n)

Cette commande crée un nouveau projet Metasynth et fait écho à la commande présente dans le menu principal des fichiers. 

Projet ouvert  

Cette commande charge un projet Metasynth existant et reprend la commande du menu principal du fichier. 

Montage ouvert (o)

Ouvrez un montage précédemment créé. Si le montage appartient à un autre projet, il chargera le projet entier.

Sauvegarder le montage (s)

Sauvegarder le fichier de montage actuel sur le disque.

Enregistrer le montage sous

Sauvegarder le fichier de montage actuel avec un nouveau nom.

Editer/Charger la source (e)

Chargez l'élément sélectionné dans la salle où il a été créé. Par exemple, lorsqu'un événement Image Synth est sélectionné, son preset est chargé dans la salle Image Synth afin que vous puissiez le modifier. Après avoir édité un élément, utilisez la commande Rendu et Sauvegarde (en appuyant sur F12 ou en la choisissant dans le menu principal Fichier ) pour rendre

le son et sauvegarder la nouvelle version du preset ou de la séquence. Le bouton Edit Source remplit la même fonction.

Editer/Charger le son (f)

Chargez le fichier son associé à l'événement de montage sélectionné dans l'éditeur d'échantillons. La fenêtre Edit Sound

Bouton "Fichier remplit la même fonction.

Mélanger la sélection à la mémoire

Mélange les événements sélectionnés en mémoire et charge le résultat dans l'éditeur d'échantillons. Cette commande est un moyen pratique de faire rebondir plusieurs événements en un seul. Sélectionnez cette option de menu pour mixer l'intersection des événements sélectionnés et de la plage de temps sélectionnée.

Mesures de mélange à la mémoire (m)

Mixe toutes les pistes dans la plage de mesures sélectionnée (indiquée en bleu dans la grille de barres en bas) en mémoire et charge le résultat dans l'éditeur d'échantillon. Maintenez la touche commande enfoncée lorsque vous sélectionnez cet élément pour ne mixer que les événements sélectionnés dans la plage de mesures.

Mélanger au Disque comme (^)

Mixez le montage sur disque sous n'importe quel nom ou emplacement.

Mélangez et économisez ($)

Mixez le montage sur le disque et enregistrez le fichier de montage. Cela rend la clé $ universelle pour toutes les pièces.

Nettoyage des bibliothèques

Cette commande permet d'effectuer d'importantes opérations de nettoyage. Les fichiers son inutilisés sont déplacé au Non utilisé dossier. Les références de fichiers lâches (qui ne sont plus utilisés ou qui n'existent plus) sont supprimées de la bibliothèque. De plus, les différents contenus des pop up sont mis à jour avec ce qui a été ajouté dans les dossiers.

Configuration de l'entrée d'enregistrement

Faites apparaître la fenêtre permettant de sélectionner les options de configuration de l'enregistrement.

Conditions d'enregistrement. MetaSynth peut enregistrer en utilisant n'importe quel pilote audio qui peut enregistrer et lire simultanément (pilotes full-duplex). 

Liste des montages récents

A la fin de la fenêtre popup Fichier se trouve une liste des montages récemment ouverts.

Popup d'édition

Annuler (z) - Annuler la modification la plus récente.

Coupez (x) - Coupe les événements sélectionnés dans le presse-papiers.

Copie (c) - Copier les événements sélectionnés dans le presse-papiers

Coller Insérer (i) - Insérez les événements du presse-papiers dans le montage au moment où le point d'insertion est trouvé et déplacez tous les événements ultérieurs pour faire de la place aux événements insérés. Les événements sont insérés sur leurs pistes d'origine. (La piste où se trouve le point d'insertion n'a aucune influence sur les pistes sur lesquelles les événements sont placés).

Coller Fusionner (v) - fusionne les événements du presse-papiers avec les événements de la séquence sans insérer de temps. La piste où se trouve le point d'insertion détermine la piste sur laquelle le collage est effectué. Si la sélection contient des événements de plusieurs pistes, les données sont collées sur plusieurs pistes par rapport à la piste où se trouve le point d'insertion.

Clair (retour en arrière) - Supprimer les événements sélectionnés.

Sélectionner tout (a) - Sélectionnez tous les événements du montage.

Désélectionner tout (d) - Désélectionner tous les événements.

Quantifier (q) - Quantifie tous les événements sélectionnés pour qu'ils commencent sur une limite de grille.

Deux fois plus rapide (<) - (Deux fois plus rapide) Double le tempo effectif en divisant par deux la durée des événements et l'espace entre les événements sélectionnés. Ne modifie pas la vitesse réelle de lecture du fichier son. Il s'agit d'une fonction "utilisateur intensif" rarement utilisée.

Deux fois moins vite (>) - (deux fois plus lent) Divise par deux le tempo "effectif" en doublant la durée et le temps de l'événement.

entre les événements sélectionnés. Il s'agit d'une fonction "utilisateur avancé" qui est rarement utilisée.

Appliquer l'effet de courant - Cette commande applique l'effet/filtre actuel de la salle des effets aux fichiers sonores de l'événement sélectionné. Lorsque vous sélectionnez cette commande, MetaSynth CTX traitera et enregistrera directement les fichiers audio existants. N'utilisez cette commande avec précaution que si vous êtes vraiment sûr de ce que vous faites. Assurez-vous que l'effet/filtre en cours est réglé sur celui que vous souhaitez utiliser. La longueur de l'événement sera réinitialisée à la longueur du fichier son après application, au cas où l'effet modifie la longueur du fichier.

 

Défilement en lecture ON/OFF - Cette option détermine si la fenêtre de montage défile automatiquement pendant la lecture.

      Fenêtre popup "Insert Preset

Choisissez un preset Image Synth dans ce popup pour l'insérer dans le montage au point d'insertion. Le popup affiche la bibliothèque de presets du montage. Un montage ne peut utiliser qu'une seule bibliothèque de presets (qui doit se trouver au niveau supérieur du dossier du projet de montage). Vous pouvez importer des presets d'autres bibliothèques en utilisant la commande Import Presets. Le montage utilise la bibliothèque de préréglages qui se trouve au niveau supérieur du dossier du projet de montage. Après avoir créé un projet de montage pour la première fois, vous pouvez remplacer la bibliothèque de préréglages vide créée par Nouveau projet par la bibliothèque de préréglages de votre choix en faisant glisser la bibliothèque de votre choix dans le dossier. Vous ne devez pas remplacer la bibliothèque de presets si vous avez déjà inséré des presets Image Synth dans le montage.

      Insérer le son

Choisissez un fichier audio dans cette popup pour l'insérer dans le montage au point d'insertion. Les fichiers audio peuvent être ajoutés à la bibliothèque du projet par plusieurs méthodes : en faisant glisser et en déposant les fichiers audio sur l'icône MetaSynth dans le dock, en choisissant Render et Save dans les salles d'effets ou de filtres d'images, ou en choisissant un emplacement vide dans le popup (ce qui invoquera la boîte de dialogue Choose File). Il est fortement recommandé de placer tous les sons que vous souhaitez utiliser dans le dossier Sounds du projet.

Placer des fichiers dans la bibliothèque de sons et les ajouter à la bibliothèque. MetaSynth dispose de quelques commandes utiles pour ajouter des fichiers sonores ouverts à la bibliothèque d'un montage. Déplacer le son vers le montage (dans le menu Fichier) déplace un fichier audio ouvert vers le dossier de montage (s'il ne s'y trouve pas déjà) et l'ajoute à la bibliothèque. Enregistrer le son dans le montage (également dans le menu Fichier) sauvegardera le contenu du tampon de l'éditeur d'échantillons dans un fichier du dossier Sounds. Cette commande doit être utilisée avec précaution - car elle ne vérifie pas les noms en double et écrase un fichier préexistant s'il porte le même nom. Une bonne pratique consiste à utiliser la commande Enregistrer sous du menu Fichier pour enregistrer un son dans le dossier Sounds du projet. Vous pouvez ensuite utiliser en toute sécurité Déplacer le son vers le montage (raccourci : commande-@) pour ajouter le son à la bibliothèque.

      Séquence d'insertion

Choisissez une séquence de Séquenceur ou de Spectrum Synth dans cette popup pour l'insérer dans la séquence au point d'insertion. Cette fenêtre contextuelle est construite dynamiquement à partir du contenu des dossiers Spectres et Séquences des projets. Tout élément trouvé dans ces dossiers sera automatiquement ajouté à la bibliothèque.

      Charger le fichier son (f)

Charge le fichier audio associé à l'événement sélectionné. Si l'événement a été découpé, la région correspondant à l'événement sera sélectionnée lors du chargement du fichier.

      Modifier le préréglage ou la séquence source (e)

Chargez la séquence source ou le preset associé à l'événement sélectionné et rendez-vous dans la salle appropriée. Après avoir effectué votre montage, utilisez la commande de menu Render and Save (raccourci : F12) pour mettre à jour la séquence ou le preset ainsi que le fichier son associé.

        Modifier les fondus

Ouvrez l'éditeur de fondu (enveloppe) pour modifier l'enveloppe de volume pour les événements sélectionnés. Choisissez une forme d'enveloppe dans la fenêtre popup Formes. L'enveloppe s'affiche à droite. Les paramètres de l'enveloppe, qui peuvent inclure le niveau de début, le niveau de fin, la pente d'entrée, la fente de sortie, le niveau (maximum), apparaissent au bas de la fenêtre. Les paramètres particuliers disponibles dépendent de la forme du fondu. Cliquez sur le bouton Reverse pour inverser l'enveloppe.

      Mode d'affichage (Toggle)

Basculez entre les deux modes d'affichage du Montage Room : icône+texte et mode graphique. Le mode d'affichage du Montage Room détermine la façon dont les événements sont affichés. Icône+Texte affiche une icône graphique et le nom de l'événement pour chaque événement du montage ; l'affichage des événements audio n'est pas recalculé lorsque les événements sont divisés dans ce mode. Graphique affiche une représentation précise (mais grossière) des événements audio ; dans ce mode, la représentation graphique d'un événement audio est recalculée lorsque l'événement est divisé ou que sa durée est modifiée. Chaque type d'événement (Preset MetaSynth, Séquence Spectre, Séquence Séquenceur, Fichier Son) a une apparence distincte pour les rendre faciles à distinguer. Voir le chapitre tutoriel pour plus d'informations.

Outils pour gauchers

Sous les outils supérieurs se trouve la zone de contenu de la salle de montage, la zone des pistes. Sur le bord gauche de chaque piste se trouve un groupe de commandes pour la piste. 16 pistes sont disponibles, mais elles ne sont pas toutes visibles, sauf si votre écran est grand.

        Enregistrement Activer/Désactiver la piste

Cliquez dans la zone à gauche du Toggle Mute pour activer/désactiver l'enregistrement sur la piste. MetaSynth peut

enregistrer sur une seule piste à la fois.

        Basculement de la sourdine

Cliquez sur l'icône de l'oreille pour activer ou désactiver la sourdine pour la piste.

Sélectionner la voie

Cliquez sur cette icône pour sélectionner tous les événements de la piste.

          Effet

Cliquez sur ce bouton texte pour ouvrir l'effet audio de la piste. Voir le chapitre Effets de piste et d'instrument pour plus d'informations sur les effets de piste.

Grille On/Off

Bascule l'état de la grille. Lorsque la grille est activée, le point d'insertion est limité aux positions de la grille et faire glisser des événements les fait glisser par incréments de l'intervalle de la grille tout en préservant tout décalage par rapport à la grille. Si vous souhaitez aligner sur la grille un événement qui n'est pas déjà aligné sur un intervalle de grille, choisissez Quantifier dans le menu contextuel Édition ou cliquez sur l'icône de sélection Quantifier.

Popup d'espacement de la grille

Choisissez l'intervalle de la grille dans ce menu contextuel. 240 clics correspondent à un temps. Le menu déroulant est organisé par division de temps : divisions paires de la mesure/du temps (c'est-à-dire 30, 60, 120, etc. qui représentent des notes de 32e, de 16e, de 8e, etc.), divisions en triolets (40, 80, 160, 320) et divisions qui correspondent à des notes pointées (90, 180, 360).

Outils inférieurs

Battements/Mesure

Définissez le nombre de battements par mesure dans ce champ. Cela détermine les mesures de la pièce et les barres de mesure affichées dans l'écran de l'utilisateur.

interface.

Tempo

Définissez le tempo en battements par minute dans ce champ. Le tempo est un nombre à virgule flottante. Vous pouvez saisir le tempo (suivi de la touche retour pour terminer la saisie) ou utiliser la souris. Il est rare que vous souhaitiez modifier le tempo ici, car il est décidé lors de la création du projet et la plupart du contenu du montage peut déjà être rendu à un tempo donné.

Notez que le changement de tempo ne modifie pas le placement des événements en termes de métriques, mais modifie l'ordre des événements. taux à laquelle le montage est lu.

Démarrer le défilement de la mesure/du temps

Le champ numérique de la mesure de départ se trouve à côté du numéro de tempo. La lecture et l'enregistrement commencent à partir de la mesure de départ, qui est également contrôlée par le curseur principal de la ligne de temps. Vous pouvez modifier la mesure de départ directement dans le champ Mesure de départ ou avec le curseur de la ligne de temps. Le curseur de temps a une précision de 240 ticks (ce qui correspond généralement à un battement) tandis que la mesure de départ est quantifiée par mesures.

Zoom arrière (Shift-A) / Zoom avant (Shift-Z)

Cliquez sur la partie appropriée de l'outil pour effectuer un zoom avant ou arrière.

      Vue défilante (h)

Cliquez et faites glisser cette icône pour faire défiler la vue horizontalement et/ou verticalement. Vous pouvez également maintenir la touche 'h' enfoncée

et glisser dans la région de contenu de l'éditeur de montage pour faire défiler la vue directement.

    Supprimer la sélection

Supprimez les événements sélectionnés sans effacer aucune heure.

      Sélection de la quantification (q)

Aligne les événements sélectionnés pour qu'ils commencent sur l'intervalle de grille le plus proche.

      Supprimer la mesure

Supprimez la plage horaire sélectionnée, y compris les événements qui commencent dans cette plage.

      Ajuster l'événement dans le temps

Cliquez et faites glisser vers la gauche/droite pour ajuster l'heure de début de l'événement audio. Utilisez cet outil pour régler avec précision les positions de début des événements audio. Si vous faites glisser vers la droite, l'événement est coupé et si vous faites glisser vers la gauche, l'heure de début est avancée. Cet outil est particulièrement utile pour ajuster les fondus enchaînés d'événements découpés à partir du même fichier audio.

      Réinitialiser la durée à partir d'un fichier

Réinitialise la durée d'un événement pour qu'elle corresponde à son fichier source.

      Régler le délai de sortie de l'événement

Ajustez l'heure de fin d'un événement audio. Utilisez cet outil pour régler avec précision la durée ou le point final d'un événement audio.

événements.

      Couper l'événement (commande-option-clic)

Cliquez dans cet outil pour diviser l'événement en deux au point d'insertion. Vous pouvez également cliquer par commande-option directement à l'endroit où vous souhaitez diviser l'événement. Après avoir divisé un événement, vous pouvez affiner les points de début et de fin avec les outils Ajuster l'événement dans le temps et Ajuster l'événement hors du temps.

      Heure d'insertion

Cliquez et faites glisser vers la droite pour insérer le temps sur toutes les pistes (en commençant là où le point d'insertion est positionné).

Cliquez et faites glisser vers la gauche pour supprimer du temps. Si la grille est activée, le temps est ajouté ou supprimé par incréments de la grille.

intervalle.

      Échelle Durée

Cliquez et faites glisser pour mettre à l'échelle proportionnellement la durée de tous les événements sélectionnés. Cette commande est surtout utilisée pour

prolonger la durée des événements après l'ajout d'une réverbération ou d'un écho aux fichiers sources des événements.

      Décalage de l'heure de début de fichier (grossier) / Décalage de l'heure de début de fichier (fin) [avec la touche d'option].

Cliquez et faites glisser vers la gauche ou la droite pour décaler l'endroit où l'événement commence dans le fichier audio source. Lorsque vous utilisez cet outil, la position et la taille de l'événement ne changent pas, mais la relation avec l'audio source change. Cet outil est surtout utilisé avec les événements audio qui ont été coupés d'événements plus importants à l'aide de l'outil Cut Event. Maintenez la touche Option enfoncée et faites glisser pour effectuer des ajustements très fins. L'apparence de l'événement est modifiée en mode d'affichage graphique ; sinon, l'événement apparaît inchangé.

      Pente du fondu enchaîné

Cliquez et faites glisser pour ajuster la pente d'entrée de l'enveloppe du fondu des événements sélectionnés. Si les événements n'ont pas d'enveloppe de fondu, une enveloppe est ajoutée.

      Niveau de fondu

Cliquez et faites glisser pour ajuster le niveau maximum pour les événements sélectionnés. Une enveloppe de fondu est ajoutée si nécessaire.

      Pente du fondu enchaîné

Cliquez et faites glisser pour ajuster la pente de l'enveloppe du fondu des événements sélectionnés. Si les événements n'ont pas d'enveloppe de fondu, une enveloppe est ajoutée.

      Choisissez la fenêtre popup de la forme du fondu

Cliquez pour faire apparaître un menu de formes d'enveloppes de fondu. Pour plus d'informations sur les enveloppes de fondu, consultez le chapitre du tutoriel de Montage Room.

Volume de la piste

Cliquez pour définir le volume de la piste dans laquelle le point d'insertion apparaît. Pour modifier le volume de toutes les pistes, cliquez en déplaçant un curseur de volume. Lorsque vous utilisez shift-clic, les volumes des pistes sont ajustés par rapport au changement effectué en ajoutant (ou en soustrayant) la quantité par laquelle le fader a été ajusté, préservant ainsi les mêmes volumes relatifs des pistes.

Pan de piste

Cliquez dans le curseur pan (balance) pour définir le pan de la piste dans laquelle le point d'insertion apparaît.

    Séquence de mixage (retour)

Mixer l'ensemble du montage sur disque sous forme de fichier Sound Designer II. Actuellement, MetaSynth utilise toujours le format Sound Designer II lors du mixage d'un montage sur disque. Pour mixer une sélection, utilisez les commandes de mixage de la fenêtre popup File.

        Déplacement vers le début

Faites défiler jusqu'au début du montage.

        Play/Stop (espace)

Cliquez sur ce bouton (ou appuyez sur la barre d'espacement) pour démarrer/arrêter la lecture.

        Sélection de l'événement de lecture (espace de commande)

Cliquez sur ce bouton (ou maintenez la touche Commande enfoncée et appuyez sur la barre d'espacement) pour lire les événements sélectionnés. Commande-cliquez sur ce bouton pour lire en boucle les événements sélectionnés. L'option Lire la sélection d'événements permet de lire les événements sélectionnés dans la plage de temps sélectionnée.

        Sélection des mesures de lecture et de boucle

Cliquez sur ce bouton pour lire en boucle la plage de temps sélectionnée. Commande-cliquez sur ce bouton pour lire uniquement les événements sélectionnés dans la plage de temps.

      Dossier

Cliquez sur commencer l'enregistrement. L'enregistrement d'une piste doit être activé pour que cela ait un effet.

        Déplacement vers la fin

Faites défiler jusqu'à la fin du montage.

Effets de piste et d'instrument

Ce chapitre décrit les effets disponibles pour les instruments et les pistes de montage. Comme la plupart de ces effets sont assez explicites ou basés sur des effets que la plupart des gens connaissent, le chapitre se concentre principalement sur les fonctionnalités qui sont susceptibles d'être peu familières.

Ces effets sont disponibles à la fois comme effets de piste dans la salle de montage et comme effets de sortie dans l'éditeur d'instruments.

Options de filtrage

Certains effets ont un menu contextuel d'options de filtre qui vous permet de choisir le type de filtrage appliqué au signal avant qu'il ne soit transmis à l'effet réel. La modification de l'option de filtre peut avoir un effet spectaculaire sur le résultat de l'effet. Les filtres eux-mêmes ont des paramètres prédéfinis. Toutes ces options ne sont pas disponibles pour tous les effets. Pour les effets qui ne fournissent pas de paramètre de fréquence de filtre, le filtre est réglé à 10 kHz. Les filtres qui peuvent être disponibles sont les suivants :

  • Filtre passe-bande.
  • Filtre FIR. Réponse impulsionnelle finie.
  • Filtre HPF. Filtre passe-haut. Atténue les fréquences inférieures à la fréquence cible.
  • Filtre LPF. Filtre passe-bas. Atténue les fréquences supérieures à la fréquence cible.
  • Filtre à encoche. Atténue les fréquences entourant la fréquence cible...
  • Filtre de crête. Renforce les fréquences entourant la fréquence cible.
  • Balayage des pics. Un filtre de crête dont la fréquence de crête est modulée par un LFO.
  • Filtre Reso. Un filtre résonant centré sur la fréquence cible.

Vous trouverez des informations intéressantes sur les filtres à l'adresse suivante : http://ccrma-www.stanford.edu/~jos/filters/

Liste des effets

Chorus

Un effet de chorus simple.

Distorsion

Distorsion et écho stéréo.

Premières réflexions

Un effet Early Reflections au son agréable, avec une taille de pièce réglable, utile pour simuler une pièce.

Filtre et rétroaction

Filtre réglable plus délai stéréo avec type de filtre sélectionnable.

MetaSynth 5 : Guide des nouvelles fonctionnalités

Filtre passe-haut Filtre passe-bas LR Echo EQ paramétrique

EQ paramétrique à 8 bandes. Cet égaliseur utilise soit un banc de filtres passe-bande, soit un banc de filtres de crête. Les bandes

Les fréquences centrales sont espacées en octaves par rapport au paramètre de fréquence de base. Ainsi, à 110 Hz, il y a

pics à 110 220 440 880 1760 3520 7040 14080

PingPong Echo

Retard simple qui fournit un temps de retard différent pour le premier écho et les échos suivants. Le même délai est

appliqué aux canaux gauche et droit alternativement.

Filtre résonant Reso Sweep Réverbération

Une réverbération légère et agréable. Les options de filtre peuvent avoir un impact considérable sur le son de la réverbération. Cette réverbération convient mieux aux pistes et aux instruments individuels. Elle est moins gourmande en ressources CPU que l'effet de réverbération disponible dans la Rom des effets.

Vox Enhancer

L'effet Vox Enhancer combine une distorsion, un filtre passe-haut coloré et un écho avec du feedback. Il est utile pour ajouter de la vie/de la chaleur/du dynamisme aux sons. Lorsque le premier délai est réglé sur plus de 50 ms et que le feedback est réglé sur une valeur élevée, le résultat est un agréable effet de chorus stéréo.

WS Distorsion & EQ

Distorsion par la mise en forme des ondes. Le site Fréquence de distorsion contrôle la fréquence du signal de mise en forme des ondes. L'égaliseur 4 bandes est post-distorsion. Réglez le lecteur sur zéro pour obtenir uniquement l'égalisation et la rétroaction. Cet effet comprend une ligne de retard stéréo et un paramètre de réinjection pour contrôler le temps de déclin du retard.

Barre de menu native

Metasynth CTX 1.x Menu

À propos de MetaSynth 

Ouvre une boîte de dialogue qui indique le numéro de version de l'application et le nom de l'utilisateur enregistré.

Préférences (⌘,)

Ouvrir la boîte de dialogue Préférences. Voir la section Préférences pour plus d'informations sur les préférences de MetaSynth.

Services

Il s'agit de l'élément de menu standard fourni par macOS. MetaSynth n'installe pas d'éléments supplémentaires dans ce menu.

Cacher MetaSynth (⌘H)

Il s'agit de l'élément de menu standard fourni par macOS. Il fonctionne comme dans toute autre application macOS.

Cacher les autres (⌘-Shift-H)

Il s'agit de l'élément de menu standard fourni par macOS. Il fonctionne comme dans toute autre application macOS.

Quitter (⌘Q)

Fonctionne comme n'importe quelle autre application macOS, à l'exception du fait qu'elle ne vous invite pas à enregistrer les données modifiées.

Afficher tout

Il s'agit de l'élément de menu standard fourni par macOS. Il est grisé si aucune fenêtre d'application n'a été masquée.

Menu Fichier

Nouveau projet (⌘N)

Ouvre une fenêtre de dialogue avec des champs pour le nouveau nom de fichier et son emplacement. Comme beaucoup de champs de saisie de texte dans MetaSynth, appuyez sur Entrée ou Retour après avoir tapé le nom du morceau pour valider le titre, puis vous pouvez utiliser les autres commandes de la fenêtre de dialogue. Vous pouvez spécifier le BPM et les battements par mesure du morceau pour préconfigurer la grille. Enfin, vous pouvez spécifier le répertoire dans lequel vous souhaitez que la structure des dossiers de ce nouveau projet soit placée. 

Après avoir choisi cette commande, la boîte de dialogue Nouveau projet apparaît. Lorsque vous cliquez sur OK, une boîte de dialogue de sélection de dossier apparaît, vous permettant de choisir où le dossier du projet doit être créé.

Avertissement : Lors de l'ouverture d'une nouvelle fenêtre de Projet, il ne vous sera pas demandé de sauvegarder les changements non sauvegardés du Projet actuellement ouvert. la fenêtre se fermera simplement, remplacée par une fenêtre pour le nouveau Projet.

Projet ouvert... (⌘I)

Ouvre un projet précédemment enregistré. Dirigez-le vers le dossier de premier niveau du projet. Sans sélectionner aucun des sous-dossiers du projet, cliquez sur le bouton Ouvrir. L'ouverture d'un projet à partir d'un de ses sous-dossiers n'est pas prise en charge.

Avertissement : Lors de l'ouverture d'une fenêtre de projet différente, il ne vous sera pas demandé de sauvegarder les changements non sauvegardés du projet actuellement ouvert. la fenêtre se fermera simplement, remplacée par une fenêtre pour le nouveau projet.

Son ouvert... (⌘O)

Ouvre un fichier son. MetaSynth proposera de ré-échantillonner les données sonores pour correspondre à la fréquence d'échantillonnage définie dans la boîte de dialogue Préférences, s'il y a un décalage. Si vous choisissez de convertir la fréquence d'échantillonnage, un nouveau fichier sera créé sur le disque avec _RS ajouté à son nom pour indiquer qu'il a été rééchantillonné. 

MetaSynth peut nativement ouvrir des fichiers AIFF, wav, caf et mp3, et peut enregistrer des fichiers AIFF et WAV. 

Remarque : Certaines versions du système d'exploitation peuvent vous permettre de sélectionner d'autres types de fichiers sonores et de les convertir automatiquement. Notez que MetaSynth n'effectuera aucun des traitements audio nécessaires à la conversion vers d'autres formats dans de tels cas.

Open Recent

Ce sous-menu est géré par le système d'exploitation et comprend tous les fichiers de sons, de séquences ou de spectres ouverts le plus récemment. Il ne liste pas les projets MetaSynth car un projet n'est pas un fichier.

Enregistrer le son... (⌘S)

Accès du menu principal au menu Fichier de l'éditeur d'échantillons

Sauvegarder le son actuellement chargé dans l'éditeur d'échantillons. Voir le chapitre Editeur d'échantillons

Enregistrer le son sous... (⌘-Shift-S)

Accès du menu principal au menu Fichier de l'éditeur d'échantillons

Enregistre le son actuellement chargé dans un nouveau fichier. Par défaut, le fichier est enregistré avec le type de fichier par défaut défini dans la boîte de dialogue Préférences. Voir le chapitre Éditeur d'échantillons

Revenir à la sauvegarde

Restaure la version la plus récemment sauvegardée du son dans l'éditeur d'échantillons.

Menu édition

Annuler (⌘Z)

L'annulation du menu global est une macro qui appelle l'annulation de l'éditeur de pièce actuel. Utilisez plutôt les fonctions d'annulation des boutons du menu Edition spécifiques à chaque éditeur de salle. Elle ne peut pas être utilisée pour annuler les modifications de l'éditeur d'échantillonneur.

Cut (⌘X)

Le menu global Cut est une macro qui appelle l'éditeur de pièce actuel Cut. Utilisez plutôt les boutons équivalents du menu Edit spécifiques à chaque éditeur de salle. Elle ne peut pas être utilisée pour éditer dans l'éditeur d'échantillonneur.

Copie (⌘C)

Le menu global Cut est une macro qui appelle l'éditeur de pièce actuel Copy. Utilisez plutôt les boutons équivalents du menu Edit spécifiques à chaque éditeur de salle. Elle ne peut pas être utilisée pour éditer dans l'éditeur d'échantillonneur.

Pâte (⌘V)

Le menu global Coller est une macro qui appelle l'éditeur de pièce actuel Coller. Utilisez plutôt les boutons équivalents du menu Edit spécifiques à chaque éditeur de salle. Elle ne peut pas être utilisée pour éditer dans l'éditeur d'échantillonneur.

Menu Fenêtre

Ce menu est commun à toutes les applications ; son contenu est entièrement géré par macOS.

Préférences

Les préférences de MetaSynth sont toutes définies dans la boîte de dialogue Préférences. Pour ouvrir le dialogue des préférences, choisissez Préférences

à partir du MetaSynth CTX 1.x  menu.

Groupe de panneaux de préférences

Format de fichier préféré

Il s'agit du type de fichier par défaut utilisé lors de l'enregistrement des sons. Le format de fichier n'affecte pas le

le traitement interne ou les tampons. Vous pouvez remplacer le paramètre par défaut dans la boîte de dialogue Enregistrer sous.

Profondeur

Il s'agit de la profondeur de bits par défaut utilisée lors de l'enregistrement des sons. Le format de fichier n'affecte pas la

le traitement interne ou les tampons. Vous pouvez remplacer le paramètre par défaut dans la boîte de dialogue Enregistrer sous.

Dispositif de sortie

Ceci détermine l'interface audio à utiliser pendant la lecture.

Taux d'échantillonnage

La fréquence d'échantillonnage utilisée lorsque les sons sont rendus dans l'éditeur d'échantillons et lors de la lecture de l'audio. En général, la fréquence d'échantillonnage doit correspondre à la fréquence d'échantillonnage de votre matériel de sortie. Cliquez sur le bouton Définir la fréquence d'échantillonnage du matériel pour s'assurer que MetaSynth et l'appareil de sortie utilisent la même fréquence d'échantillonnage.

Bouton "Set Hardware Sample Rate

Cliquez sur ce bouton pour régler le matériel de sortie audio sur la fréquence d'échantillonnage de MetaSynth. Vous devez appuyer sur ce bouton à chaque fois que vous modifiez votre périphérique de sortie ou le réglage de la fréquence d'échantillonnage.

Ajouter "flt" lors du traitement

Ce paramètre détermine si MetaSynth ajoute "_flt" au nom d'un fichier son après le rendu d'un son de la salle des effets, que ce soit dans l'éditeur d'échantillons ou sur le disque. Si vous activez cette option, il se peut que les instruments ou la salle de montage fassent référence au fichier original plutôt qu'à la nouvelle version. Pour de meilleurs résultats, laissez cette option sur OFF et permettez au rendu de remplacer le fichier original. Si vous souhaitez préserver votre fichier original, faites une copie de sauvegarde dans le Finder avant le rendu.

Groupe de panneaux Image Synth/Synthèse

Gestionnaire de débordement (plafond continu / plafond min)

MetaSynth dispose d'un compresseur interne qui vous permet de maximiser facilement le volume sans vous soucier de l'écrêtage (distorsion). Ce gestionnaire de débordement est appliqué lors de la prévisualisation et du rendu des sons dans l'éditeur d'échantillons. Les options sont Continuous Ceil(ing) et Min Ceil(ing).

Lorsque Plafond continu est sélectionné, MetaSynth applique son compresseur/limiteur interne lors de la prévisualisation et du rendu. Cela permet de maximiser le volume sans avoir à se soucier de l'écrêtage ou de la distorsion. Lorsque cette option est sélectionnée, les indicateurs de niveau s'affichent en rouge lorsque le compresseur est déclenché. Dans ce cas, le rouge n'indique pas un écrêtage.

Lorsque Plafond Min est sélectionné, aucun traitement n'est effectué et le compteur rouge s'allume (lorsque la sensibilité de la LED est de 100%).

indiquent un écrêtage/distorsion.

Phase Randomisation

Ce paramètre détermine le type (le cas échéant) de randomisation de phase que l'Image Synth applique lors du rendu. Il existe deux types de base de randomisation de phase : Mono et Stereo. En mode mono, les canaux gauche et droit d'une note sont maintenus en phase mais la phase des différentes hauteurs (notes) est aléatoire afin d'éviter les artefacts de phase indésirables tels que la distorsion qui se produit lors de la synthèse additive de hauteurs qui ont des harmoniques en commun. (Si toutes les notes de l'Image Synth étaient en phase, quelle que soit leur hauteur, on pourrait avoir un écrêtage important dû à des pics coïncidents). La randomisation de la phase en mono n'a aucun effet audible autre que de minimiser la probabilité de distorsion liée à la phase. La randomisation de la phase en stéréo rend les sons plus riches. En général, il faut au moins utiliser la randomisation de la phase en mono, petite ou grande.

En mode mono, il n'y a pas d'épaississement notable des sons puisque les canaux gauche et droit des notes individuelles sont maintenus en phase. Le mode mono évite les anomalies qui peuvent se produire lorsque toutes les harmoniques d'une image dense sont en phase. Le mode stéréo randomise les phases des canaux gauche et droit des notes (ainsi que des différentes notes). Comme les canaux gauche et droit (de n'importe quelle note) ne sont pas en phase, vous obtenez un épaississement du son qui peut être très satisfaisant. Le mode stéréo est particulièrement pratique lorsque vous essayez de créer des formes d'onde vraiment "grosses" pour les instruments du MultiSampler.

Aucun - Aucune randomisation de phase n'est effectuée. Small ou Large Mono est généralement un meilleur choix car l'alignement de phase peut créer une explosion du volume au début du rendu lorsque de nombreuses voix sont impliquées.

Petit Mono - Rendez légèrement aléatoire la phase des notes sur les différentes lignes mais gardez le canal gauche et droit de

une note donnée en phase. Les versions antérieures de MetaSynth utilisaient toujours ce mode.

Petite stéréo - Permet de rendre légèrement aléatoire la phase de toutes les notes et des canaux gauche et droit d'une note donnée. Crée un son plus riche et plus riche que sans randomisation de la phase.

Grand Mono - Similaire au Petit Mono mais avec une plus grande gamme de randomisation des phases.

Grande chaîne stéréo - Semblable à Small Stereo, mais avec une plage de randomisation plus étendue, ce qui permet d'obtenir un résultat plus uniforme.

un son plus riche.

Chargement de l'instrument en cours de jeu (instruments compatibles uniquement)

Lorsque cette option est activée, MetaSynth essaiera de charger les instruments lors du passage d'un preset d'Image Synth à l'autre en temps réel pendant la lecture. Vous pouvez désactiver cette option pour forcer tous les presets à utiliser le même instrument lors du passage en temps réel.

Afficher les commentaires dans la fenêtre principale (Image Synth uniquement)

Activez cette option pour voir le nom du préréglage et les commentaires dans la fenêtre principale. 

Petites et grandes choses

Cette section couvre une variété de sujets qui n'entrent dans aucune autre section.

Les fichiers et dossiers de MetaSynth

Le dossier MetaSynth a une structure particulière qui est créée lors de l'installation du logiciel. La plupart des sous-dossiers du dossier MetaSynth qui sont créés à l'installation sont nécessaires à MetaSynth et ne doivent pas être déplacés ou renommés. 

La structure du dossier de l'application

La vue en liste du Finder du dossier MetaSynth ressemblera au dossier ci-dessous.

Outre les fichiers et dossiers énumérés ci-dessous, il peut y avoir des fichiers ou dossiers supplémentaires tels que des fichiers temporaires ou des fichiers d'information fournis avec le logiciel. Les dossiers et leur signification :

  • Gammes personnalisées Ce dossier contient une collection d'accords personnalisés qui peuvent vous être utiles. C'est un endroit pratique pour stocker les accords, mais vous pouvez stocker vos fichiers d'accordage n'importe où. Lorsque vous sauvegardez un preset Image Synth, il sauvegarde une copie de tout accordage personnalisé dans la bibliothèque de presets elle-même.
  • Exemples d'effets. Voici des exemples de réglages d'effets disponibles pour la salle des effets.
  • Filtres (dossier obligatoire). Bibliothèques de préréglages utiles comme filtres graphiques ou dans la salle des filtres d'images. Ce dossier contient également des cartes de déplacement utiles. Les bibliothèques de ce dossier sont disponibles dans le menu contextuel Fichier de la salle des filtres d'images pour un accès facile.
  • Filtres formants (dossier obligatoire). Ce dossier contient des filtres formants prédéfinis globaux qui seront utilisés par la salle de synthèse du spectre.
  • Instruments CTX (dossier obligatoire). MetaSynth recherche dans ce dossier les instruments et les échantillons utilisés par les Samplers et MultiSamplers. Il est recommandé de stocker tous vos instruments MetaSynth et les fichiers qu'ils nécessitent dans ce dossier. Vous pouvez également déplacer cette bibliothèque globale d'instruments dans le dossier Document, mais vous devrez indiquer à MetaSynth, au lancement, où elle se trouve.
  • MetaSynth CTX 1.x Il s'agit du pack d'applications MetaSynth. (Dans OS X, la plupart des applications et certains autres éléments qui apparaissent comme des fichiers dans le Finder sont en fait des types spéciaux de dossiers appelés bundles ou packages). Il y a quelques dossiers d'intérêt à l'intérieur du paquet d'applications que vous pouvez trouver utile de personnaliser (avec une extrême prudence). Pour accéder à ces dossiers, contrôlez-cliquez sur l'icône de l'application MetaSynth dans le Finder et choisissez Afficher le contenu du paquet dans le menu contextuel.
  • Préréglages Exemples. Ce dossier Exemples de banques de presets disponibles pour un accès rapide depuis le menu popup Image Synth File. Vous pouvez placer des alias de vos banques préférées dans ce dossier pour les rendre accessibles en un seul clic.
  • Exemples de séquences Cette section contient des exemples de fichiers Sequencer Room  
  • Sons Il contient quelques sons utiles qui sont utilisés dans divers exemples.
  • Exemples de spectres Il contient des exemples de séquences de Spectrum Synth.

Le schéma suivant illustre la manière dont les éléments du dossier d'un projet MetaSynth sont utilisés par les différents composants de MetaSynth.

Spécifications

Profondeur de bit

Tous les traitements sont effectués avec des calculs en virgule flottante 64 bits pour une qualité audio maximale. Les tampons sonores internes sont en 32 bits

par canal.

Enveloppes

Les tables d'enveloppes sont composées de 512 valeurs. Les tables d'ondes des instruments sont constituées de 2048 valeurs en virgule flottante (double/float64) avec une plage de -1 à +1. La table d'onde représente un cycle de la forme d'onde.

Multi-processing

MetaSynth est multithread et effectue certaines opérations beaucoup plus rapidement lorsqu'il est exécuté sur un ordinateur équipé d'un multiprocesseur que lorsqu'il est exécuté sur un ordinateur monoprocesseur. Toutes les opérations ne sont pas multithreadées. La synthèse d'Image Synth, par exemple, est monofilaire par souci de stabilité.

Appendice 1 : Accords personnalisés

Éléments de la boîte de dialogue des réglages personnalisés

Nom de l'accord. Le nom de l'échelle personnalisée est affiché ici. Ce champ n'est pas directement modifiable. Le nom affiché est soit le nom stocké dans le fichier de l'échelle, soit un nom généré par un algorithme.

Divisions par octave. Le nombre de pas qui composent une octave ou un cycle de gamme (dans les cas où la gamme s'étend sur plus d'une octave). Ce nombre peut être une valeur comprise entre 1 et 1024. Cependant, seuls les 64 premiers pas sont modifiables dans la boîte de dialogue. Les gammes peuvent être exportées et éditées avec n'importe quelle application d'édition de texte.

Rapports de fréquence (échelons d'échelle) Cet ensemble de champs de texte modifiables définit les rapports qui composent l'accord. La valeur d'un échelon particulier est multipliée par la hauteur de la hauteur de base de l'octave pour déterminer la hauteur de la note. Le premier champ de texte détermine la hauteur de la première étape de l'"octave" de l'accordage. Elle doit être égale à un. Seuls les 64 premiers pas sont modifiables à partir de la boîte de dialogue. Les échelons de la gamme peuvent en fait couvrir plus d'une octave. La boîte de dialogue limite la saisie à des valeurs à virgule flottante. Cependant, vous pouvez utiliser un éditeur de texte pour créer des accords définis par des pas fractionnaires (tels que 5/3 ou 5.12/3.34) ou des cents. Il existe certaines restrictions quant à l'ordre des échelons de la gamme. Contrairement aux versions 2.7 et antérieures, les pas de la gamme doivent être dans l'ordre. Ainsi, MetaSynth ne vous permettra pas de saisir une valeur pour un pas qui soit supérieure à la valeur qui le suit. Ainsi, pour augmenter la valeur de certains pas, vous devrez peut-être travailler à rebours en fixant d'abord les valeurs des derniers pas.

Générer des ratios. Les boutons suivants remplissent algorithmiquement les étapes de l'échelle :

Subdivision linéaire. L'octave est divisée en pas égaux avec la même distance entre tous les pas de la gamme. Ces divisions peuvent être intéressantes car elles présentent souvent des quartes et/ou des quintes parfaites (contrairement au tempérament égal), selon le nombre de pas par octave. La formule permettant de déterminer une

r = 1 +     n   

Le rapport de fréquence de l'étape est une division où r est le rapport de fréquence et n le pas de l'échelle.

Exponentiel. La différence entre les échelons de l'échelle est mise à l'échelle de manière exponentielle, les échelons étant séparés par

 n log(2 )

des intervalles de plus en plus grands. La formule permettant de déterminer le rapport de fréquence d'une étape particulière est la suivante r = exp( divisions)

où r est le rapport de fréquence et n le pas de l'échelle. C'est la formule de l'échelle tempérée lorsque les divisions (notes par octave) sont de 12. On peut aussi l'écrire 2^(n/12) : clairement quand n==12 on obtient 2^1 qui est 2, le rapport d'octave ! 

Série Harmonic. Générer la série harmonique standard (rapports de nombres entiers).

Randomize Ratios. Randomisez les valeurs des pas. Ceci est particulièrement utile lorsque vous utilisez des "doubles accords" où des échelons adjacents ont la même valeur. Cela permet de créer des effets de chorus. Pour créer des formes d'onde au son vraiment gras, créez une échelle de tous les 1 légèrement aléatoire à l'aide du bouton Randomize Ratios.

Construire à partir du spectre... Construire un accord à partir d'un fichier de spectre. Cette option permet de construire des gammes personnalisées à partir d'un fichier Spectre instantané créé dans la salle Spectrum Synth. Cette option permet de créer des accords dérivés des harmoniques d'un échantillon.

Import Tuning. Affiche la boîte de dialogue Ouvrir un fichier pour vous permettre de choisir une gamme personnalisée stockée dans un fichier texte. Un grand nombre d'accordages sont fournis dans le fichier Accords du dossier d'accueil de MetaSynth. Cette boîte de dialogue contient une zone de prévisualisation qui affiche les premières lignes de tout fichier de balance sélectionné.

Export Tuning. Exportez l'échelle actuelle sous forme de fichier texte qui peut être réutilisé dans d'autres préréglages.

Consultez les annexes pour plus d'informations sur les accords personnalisés.

Échelles non linéaires/enveloppes d'échelles

Les échelles personnalisées sont généralement définies avec des rapports donnés par ordre croissant entre 1. 0 (la fondamentale) et 2.0 (la première octave). La nouvelle implémentation permet plus de flexibilité.

Les rapports ne doivent pas nécessairement être limités à une octave. Lorsque des valeurs supérieures à 2 (l'octave) sont utilisées, l'espace de fréquence du Synthé Image ne sera pas linéaire et présentera un enveloppement où le fait de monter peut en fait provoquer un saut de fréquence vers le bas. La transposition dans le domaine de l'image modifiera le contenu harmonique du son. Avec de telles échelles, une ligne diagonale ascendante ne jouera pas une simple échelle ascendante, une propriété qui peut être utilisée pour créer des sons et des effets très intéressants. Essayez-le !

Ouvrez le Tuning personnalisé dialogue. Définir Divisions par octave à 16. Cliquez sur Série Harmonic. Cliquez sur le bouton de l'icône OK. Tracez une ligne diagonale ascendante sur le canevas. Prévisualisez le son. Notez que tous les seize pixels, la hauteur du son redescend à l'octave suivante de l'accord.

Astuce ! Pour voir la hauteur jouée par un pixel particulier, déplacez la souris sur l'emplacement et lisez l'affichage des astuces dans le coin inférieur droit de la fenêtre. Vous verrez la hauteur du pixel affichée sous forme de note et d'octave (par exemple A2), le degré de décalage de la hauteur et la fréquence absolue en Hertz.
Travailler avec de grands espaces d'accord

Des accords personnalisés jusqu'à 1024 divisions sont autorisés, bien que seules les 64 premières divisions soient modifiables depuis MetaSynth. La génération de gammes algorithmiques (activée en appuyant sur la touche Calculer les ratios ) fonctionnera quel que soit le nombre de pas de l'échelle. Si vous avez besoin de modifier ces échelles, vous pouvez les ouvrir avec un éditeur de texte pour modifier les valeurs. Cette fonctionnalité a été ajoutée pour permettre à MetaSynth d'importer des fichiers de grandes échelles générés par d'autres applications.

Format de fichier de l'échelle personnalisée

Les échelles personnalisées sont des fichiers de texte brut avec un format simple qui vous permet de spécifier les échelles en termes de cents, de fractions ou de nombres à virgule flottante. Le fichier doit avoir l'extension .scl. Nous vous conseillons d'examiner les échelles fournies avec MetaSynth dans le dossier MetaSynth CTX/Custom Scales. Ouvrez l'un des fichiers fournis dans un éditeur de texte et examinez-le. (Actuellement, MetaSynth attend les fins de ligne Macintosh (et non unix ou pc)).

L'échelle personnalisée ressemblera à quelque chose comme ceci :

! eboy.scale!Balance de test de Eboy 7 ! Ligne 5 ignorée0.00 cents166.000 cents332.000 cents664.000 cents779.000 cents899.000 cents949.000 centsLa ligne 1 fournit le nom de l'échelle et commence par '!' La ligne 2 commence par '!' et est ignoréeLa ligne 3 est ignoréeLa ligne 4 est le nombre de pas de l'échelle et doit être un nombre entier. Elle correspond à l'échelle Divisions par octave Les autres lignes définissent les échelons de la gamme. Les pas peuvent être définis en termes de cents (100 cents correspondent à un demi-ton), de fractions ou de nombres à virgule flottante. Lorsque vous utilisez des cents, le mot "cents" doit apparaître, sinon la valeur sera interprétée comme un multiplicateur (rapport) du pas de la gamme à la fondamentale. Les fractions peuvent contenir des numérateurs et des dénominateurs entiers ou à virgule flottante (par exemple, 5/3 et 5.12/2,9 sont tous deux autorisés).

Les gammes doivent avoir soit la fondamentale définie comme premier échelon, soit l'octave vraie comme dernier échelon, mais pas les deux. Par exemple, une échelle en cents doit avoir soit 0,0 cents comme premier échelon, soit 1200,00 cents comme dernier échelon. Les échelles définies comme des ratios doivent soit commencer par 1, soit se terminer par 2. En général, les valeurs de ratios en virgule flottante doivent commencer par 1 et se situer entre 1 (la fondamentale) et 2 (l'octave) et peuvent avoir jusqu'à 7 chiffres en virgule flottante.

MetaSynth ne vérifie pas (ou très peu) les erreurs. Si votre balance personnalisée ne fonctionne pas ou ne se charge pas correctement, examinez le fichier pour vous assurer qu'il correspond aux règles mentionnées ci-dessus.

Les échelons de la gamme doivent apparaître dans un ordre croissant. Dans MetaSynth 2.x, il était possible d'avoir des échelons dans le désordre. A partir de MetaSynth 4, ces échelles PEUVENT fonctionner mais ne sont plus officiellement supportées.

Raccourcis clavier

Raccourcis et clics spéciaux

MetaSynth fournit deux types de raccourcis clavier : les raccourcis de la touche de commande qui sont liés au menu principal (où la touche de commande et une autre touche sont maintenues enfoncées) et les raccourcis simples (où une seule touche est maintenue enfoncée - comme la touche 's' - seule) qui sont des commandes spécifiques aux salles ou aux éditeurs. Les raccourcis à touche unique sont sensibles à la casse, contrairement aux raccourcis à touche de commande gérés par les menus du système d'exploitation. Il existe quelques raccourcis (tels que la barre d'espace, ou ouvrir (o), enregistrer (s)) qui peuvent s'appliquer au volet supérieur ou inférieur. Le volet qui a le "focus" du clavier recevra le raccourci. En général, vous n'avez pas à vous soucier de la focalisation, car elle se fait automatiquement dès que vous cliquez dans la zone supérieure ou inférieure. Mais si vous travaillez dans l'IS par exemple et que vous voulez sauvegarder le son actuel dans l'éditeur d'échantillons, vous devrez cliquer dessus avant de pouvoir utiliser la commande 's' de l'éditeur d'échantillons. 

Les raccourcis sont généralement visibles dans l'interface utilisateur, soit à côté du nom de la commande dans les fenêtres contextuelles, soit dans l'info-bulle des boutons iconiques et dans celle de certains boutons de texte. Ne vous inquiétez donc pas si vous les avez oubliés, ils sont assez faciles à retrouver.

Certains outils d'icônes ont des modificateurs. Lorsque c'est le cas, vous pouvez voir d'autres fonctionnalités en passant la souris sur l'icône et en appuyant sur les touches de modification dans l'info-bulle.

Cmd est la touche Commande (⌘).

Universel

Les raccourcis clavier suivants s'appliquent dans toutes (ou la plupart) des pièces de MetaSynth.

*multiplier par 2 dans les champs numériques
/diviser par 2 dans les champs numériques
<deux fois plus vite
>deux fois plus lent
asélectionnez tout
ccopie
ddésélectionner tout
entrer/retournersaisie complète lors de l'entrée d'une valeur dans un champ numérique
s'échapperinterrompre le rendu
houtil à main (parchemin)
mfusionner par collage
oouvrir le fichier
rrépétez deux fois
s/Ssauvegarder/enregistrer sousSauvegarde tout type de fichier que la pièce ouvre et sauvegarde.
barre d'espacementjouer
ttemps d'inversion
vpâte
xcouperPAS universel (symétrie dans l'édition d'Effets Enveloppe)
zannuler
^restituer sur le disque en tant quePour exporter des sons vers un autre environnement
$restituer sur le disque et sauvegarderPour une utilisation (ou une mise à jour) dans la salle de montage, tous les noms et emplacements sont automatiques. Utilisez ceci lorsque vous modifiez un préréglage IS utilisé dans le montage.
@rendre à la mémoirePour l'épreuvage et le traitement ultérieur

Clics spéciaux

commande-fragmentationsélectionnezMaintenez la touche Commande enfoncée et faites glisser pour effectuer une sélection. S'applique à la zone de contenu de toutes les pièces.
option-espacesélection de jeuMaintenez la touche option enfoncée et appuyez sur la barre d'espacement. Vous pouvez également utiliser commande+barre d'espace si Spotlight d'Apple est réaffecté à une autre combinaison de touches.
option-dragduplicateMaintenez la touche d'option enfoncée, puis commencez à glisser pour dupliquer la sélection dans la zone de contenu de la plupart des pièces.

... ajouter des commandes de contrôle pour les pop ups

Éditeur d'échantillons

cmd- glisser la forme d'ondesélectionnez
shift-cmd-drag forme d'ondeétendre/réduire la sélection
option-dragzoom avant/arrière
draguerdéfilement
binsertion par collage
ddésélectionner tout
gculture
pinverser les phases
iéchanger gauche et droite
+transposer vers le haut
transposer vers le bas
;silence
<s'effacer
>s'éteindre
jfade in & out
Universauxo, s, S, c, a ,d, p, m

Raccourcis du menu principal

Menu d'application

cmd ,préférences
cmd hcacher MetaSynth
cmd Hcacher les autres
cmd qquitter

Menu Fichier

cmd oouvrir un fichier son
cmd nnouveau projet
cmd senregistrer le fichier son
cmd Senregistrer le son en tant que 
cmd iProjet ouvert

Menu édition

cmd zannuler
cmd xcouper
cmd ccopie
cmd vdans la pâte

Menu Fenêtre

cmd mminimiser la fenêtre

Menu d'aide en ligne

cmd flancer les documents en ligne

Salle des effets

<deux fois plus vite
>deux fois plus lent
asélectionnez tout
cenveloppe de copie
ddésélectionner tout
@rendre à la mémoire
^restituer sur le disque en tant que
$restituer sur le disque et sauvegarder
iinverser
nnormaliser
oréglage de l'effet ouvert
qquantifier
rrépétez deux fois
ssauvegarder le réglage de l'effet
S pour save as
espacelecture/arrêt
ttemps inverse
xsymétrie (miroir)
zannuler

Outil d'enveloppement Clics/clés spéciaux

Le tableau suivant présente les combinaisons de touches de modification qui influencent le comportement des outils d'enveloppe :

cmd-drag-enveloppe formefondu enchaîné avec enveloppes'applique aux outils de forme d'enveloppe. shift inverse l'enveloppe
option-façonnage de l'enveloppemultiplier avec l'enveloppes'applique aux outils de forme d'enveloppe. shift inverse l'enveloppe
option+cmd-drag forme de l'enveloppemoduler avec l'enveloppes'applique aux outils de forme d'enveloppe. shift inverse l'enveloppe
shift-drag forme de l'enveloppemélange avec forme inversées'applique aux outils de forme d'enveloppe. shift inverse l'enveloppe
option répétition de l'enveloppe discrète
option Fréquence d'échelle à partir du centre
option déplacer l'enveloppe horizontalement
outils de déplacement et d'abaissements'appliquent à toutes les enveloppesmaintenez la touche shift enfoncée lorsque vous appliquez la plupart des outils de la barre d'outils inférieure pour appliquer la transformation à toutes les enveloppes utilisées.

EW : Il y a un problème avec les icônes ici que je ne sais pas comment réparer !

Salle Image Synth et Salle Image Filter

[ ]s'applique à ( )
préréglage précédent/suivant
( )préréglage précédent/suivant
contrôle+option-clicnote de prévisualisation au pixel choisi 
contrôle-clic dans le canevasAppeler la palette d'outils
optionoutil de sélection : pour laisser une copie
contrôle+option 
cmd-option-clicraccourci pour outil à mainle cas échéant
cmd-dragsélectionnez
shift+brossecontraindre le trait horizontalement

Synthèse du spectre

oouvrir
ssauver(pas de sauvegarde sous)
nséquence d'auto-construction
iremplacer le spectre instantané
+mode d'interpolation du cycle
xcouper
ccopie
vcoller et insérer
bcoller en place
mfusionner en place
yrandomiser
&appliquer la transposition
frythme soutenu

Spéciaux

contrôle-option clicprévisualisation d'un événement unique

option+ outil vibratotaux de vibrato
option+maj + outil vibratodélai de vibrato

Salle des séquenceurs

oséquence ouverte
ssauvegarder la séquence
zannuler
xcouper
ccopie
vpâte
iinverser
tinverser
rrépétez deux fois
<deux fois plus vite
>deux fois plus lent
contrôle-clicnote de lecture

Salle de montage

=éliminer la fonte
fcharger le fichier sonore
esource d'éditionpréréglage ou séquence
Contrôle-option-clicOutil ciseauxcoupez l'événement en deux
$MIX et SAVE
nnouveau projet
omontage ouvert
ssauver
mmélanger les mesures à la mémoire
xcouper
ccopie
vfusionner par collage
iinsertion par collage
asélectionnez tout
ddésélectionner tout
qquantifier
<deux fois plus vite
>deux fois plus lent
curseur shift-volumes'appliquent à tous
levier de vitesses'appliquent à tous

Dépannage

À propos de ce chapitre

Ce chapitre fournit des conseils et des idées pour les cas où MetaSynth semble mal se comporter. Si vous n'avez pas effectué les tutoriels, commencez par les effectuer. Au fil des années, nous avons constaté que la grande majorité des questions qui nous sont posées sont traitées dans les tutoriels. Si vous ne trouvez pas la réponse dans les didacticiels, consultez le manuel de référence. Le logiciel Adobe Acrobat Reader et l'application OS X Preview vous permettent tous deux d'effectuer des recherches dans le manuel.

Si ce chapitre et le reste de la documentation ne résolvent pas votre problème, visitez la section support du site web de U&I Software :

http://www.uisoftware.com/SUPPORT

Questions communes

  • Appuyer sur la barre d'espacement produit un son différent de celui auquel je m'attendais. 

Assurez-vous que le volet approprié (supérieur ou inférieur) a le focus. Lorsque vous appuyez sur la barre d'espacement, le raccourci est dirigé vers le volet qui a la priorité.

  • La sortie audio de MetaSynth n'est pas audible. 

Choisissez le périphérique de sortie souhaité dans la boîte de dialogue Préférences. Appuyez sur le bouton Définir la fréquence d'échantillonnage du matériel dans la fenêtre Préférences pour vérifier que les fréquences d'échantillonnage correspondent et pour forcer la réinitialisation de la connexion. Si vous n'entendez toujours aucun son, vérifiez que vous n'exécutez pas une autre application qui interfère avec la sortie. Toutes les applications accédant au périphérique de sortie doivent être exécutées à la même fréquence d'échantillonnage.

  • L'affichage de la forme d'onde n'est pas visible dans la fenêtre d'édition de l'instrument. 

Assurez-vous que votre écran est réglé pour afficher des millions de couleurs. L'affichage de la forme d'onde n'est pas visible avec certaines profondeurs de couleur sur certains moniteurs.

  • La lecture d'Image Synth ou de Spectrum Synth bégaie. 

Dans certains cas, vous pouvez créer un preset Image Synth ou une séquence Spectrum avec tellement de voix que votre ordinateur ne peut pas calculer un aperçu en temps réel à la fréquence d'échantillonnage actuelle. Si vous utilisez une fréquence d'échantillonnage très élevée, réduisez-la et le bégaiement disparaîtra probablement. Gardez à l'esprit qu'une fréquence de 96 kHz nécessite plus de deux fois plus de calculs par seconde qu'une fréquence de 44,1 kHz. Dans le synthétiseur d'images, vous pouvez également sélectionner une partie seulement de l'image et utiliser la sélection de prévisualisation pour n'entendre que la partie sélectionnée de l'image - ce qui réduira la charge du processeur si la sélection comporte moins de notes à la fois que l'image entière elle-même. En fin de compte, l'utilisation d'un véritable rendu (@) peut être la seule solution.

  • Lorsqu'une longue note est placée au centre de l'image du synthétiseur, elle ne semble pas provenir d'une autre source.
le centre ; il a un large champ stéréo. 

Dans la boîte de dialogue Préférences se trouve un paramètre qui contrôle la randomisation de la phase. Lorsque la randomisation de la phase stéréo est activée, les canaux gauche et droit d'une note sont déphasés. Cela crée un son expansif agréable. Pour la désactiver, choisissez la randomisation de phase Small Mono ou Large Mono dans la fenêtre contextuelle.

  • L'enregistrement à partir du microphone interne d'un MacBook ne fonctionne pas dans la salle de montage. 

Pour enregistrer dans le Montage Room, MetaSynth exige que le pilote audio soit capable d'enregistrer et de lire à la fois. (De tels pilotes sont appelés full-duplex.) Les MacBooks ont des pilotes audio half-duplex. Un pilote audio différent est utilisé pour la lecture et l'enregistrement. La plupart des interfaces audio tierces sont full-duplex. Il existe une solution de contournement si vous ne disposez que d'un périphérique semi-duplex. Vous pouvez ouvrir le programme macOS Audio MIDI Setup et créez un périphérique d'agrégation en choisissant l'utilitaire Fichier→Ouvrir l'éditeur d'agrégats. Si vous utilisez un périphérique agrégé, il peut y avoir un délai entre le moment où vous appuyez sur l'enregistrement et le moment où l'enregistrement et la lecture commencent réellement.

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :